Exposition au Musée National Plus de 7.000 photos à la disposition des chercheurs !

mercredi 24 mai 2017
popularité : 0%

En collaboration avec l’ambassade d’Espagne en Mauritanie, notamment le Programme ACERCA de l’Agence culturelle espagnole et le Ministère de la Culture, le Musée National a abrité jeudi 18 mai 2017 une exposition photos qui a attiré une foule passionnée de culture et d’histoire.
Dans le discours qu’il a prononcé à l’occasion, le Directeur général de l’Office National des Musées, M.Mamadou Hadya Kane a déclaré que « la collection des photos du Musée National, au nombre de sept mille pièces, est constituée essentiellement de photos du premier Président de la République Islamique de Mauritanie, Maître Mokhtar Ould Daddah ». Le reste selon lui vient de particuliers ou des fonds d’archives du Musée de Saint-Louis du Sénégal.
Ce riche patrimoine historique est mis selon lui, à la disposition du public, des chercheurs et des artistes. La mise en valeur de ce patrimoine vient, selon M.KaneHadya, combler un vide historique, sociologique, politique, anthropologique, économique et botanique, pour constituer un immense trésor de connaissance du passé et du présent mauritanien. Il s’agit surtout, dira-t-il en substance, d’une base de données énorme et riche pour les artistes peintres et les photographes qui ont compris que la photographie a acquis toutes ses lettres de noblesse dans le domaine de l’Art moderne. « C’est surtout un lien fort ou un pont diplomatique qui lie la Mauritanie au reste de tous les pays sans aucune exception, du monde. Et cela constitue une véritable source pour la diplomatie culturelle mauritanienne naissante » a-t-il affirmé.
En effet, cette exposition révèle une partie clé du parcours de la Mauritanie et de ses populations, notamment la période comprise entre les années 30 et 70 du siècle passé, où il faut aller puiser la compréhension du présent, selon la note émise par l’ambassade d’Espagne, qui rappelle que c’est à cette époque que les relations avec la Mauritanie se sont affermies à travers « les pêcheurs canariens et d’autres régions dans le Banc d’Arguin, à Nouadhibou et son vieux quartier La Charca, pour embraser ses anciennes possessions dans le Sahara occidental. Des relations qui se prolongent dans l’histoire lointaine, celle de l’Andalousie et des Almoravides. Plusieurs hautes personnalités avaient assisté à cette exposition, l’ambassadeur d’Espagne en Mauritanie, le Secrétaire général du Ministère de la Culture, la Première Dame Marième Daddah, des chercheur, universitaires, artistes…
N.H





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Élection présidentielle Ould Abdel Aziz ne...

--------------------------

L’APP fustige l’UPR

--------------------------

Bouillonnement pré-électoral : le pouvoir prépare une sale (...)

--------------------------


   Economie  

Mettre les pêcheurs artisanaux mauritaniens aux normes (...)

--------------------------

Chaîne de valeur de la sardinelle : comment aller (...)

--------------------------

Accords de pêche Mauritanie-Sénégal : Poissons contre (...)

--------------------------


   Social  

A Nouakchott, les religieux du Sahel engagés pour (...)

--------------------------

Parlementaires ACP-UE : la presse nationale bute sur un (...)

--------------------------


   Culture  

Semaine de la Francophonie : Ahmed Hamza répond aux (...)

--------------------------

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

« Ana Hartani Mani Barani » La revendication de (...)

--------------------------

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------


   Sport  

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------