Grand Tour 2017 : Assalamalekoum Festival est au programme

mercredi 7 juin 2017
popularité : 0%

C’est officiel, Assalamalekoum Festival figure parmi les cent plus importants événements culturels, dans le paysage francophone. Le festival lancé par Kane Limam Monza il y a dix ans, sera une des étapes du Grand Tour 2017.

Ceci sonne comme une victoire pour un événement culturel majeur de la Mauritanie. La Mauritanie est sur la carte mondiale de la culture. Placé sous le haut patronage du Président de la République de France, le projet Grand Tour 2017 a été lancé 15 février 2017 au siège de l’Organisation Internationale de la Francophonie.

Porté par la Secrétaire Générale de la Francophonie Michaelle Jean et le Secrétariat d’Etat français chargé du développement et de la Francophonie, entend mettre en exergue la diversité culturelle à travers cent événements localisés dans cinq continents. Ces événements se dérouleront tout au long de l’année 2017.

Pour Jean-Marie Le Guen Secrétaire d’État chargé du Développement et de la Francophonie, « La francophonie est ainsi devenue bien plus qu’un patrimoine linguistique légué par l’histoire, elle est aujourd’hui une communion sans cesse renouvelée autour de valeurs universelles ».

Une reconnaissance

Valeurs universelles, voilà ce que revendique Kane Limam Monza, à travers le Festival Assalamalekoum qu’il porte à bout de bras depuis dix ans. Kane a exprimé sa satisfaction en ces termes : « c’est un honneur pour nous de voir notre travail reconnu et récompensé pour se retrouver parmi les plus grands événements tél que le Marrakesh du Rire de Jamel Debouze ».

De l’espoir

L’inscription du nom d’Assalamalekoum aux côtés de grands du paysage culturel mondial, sonne comme une consécration et met au passage une anomalie. Oui, depuis quelques années les organisateurs du festival se plaignent du peu de soutien dont les autorités mauritaniennes font preuve. Dans ce sens, Kane Limam Monza « espère qu’après 10 ans de challenges et de défis, mais surtout de rayonnement de notre pays à l’international, qu’il y aura cette reconnaissance des autorités locales et un accompagnement réel pour le plus grand rendez vous de la jeunesse ».

Toujours concernant le rôle que devrait jouer l’Etat mauritanien dans l’accompagnement d’événements culturels, souligne avec une certaine dose d’ironie qu’Assalamalekoum est une étape d’un événement sous le haut patronage du président de la république français, peut être une occasion pour la Mauritanie de répondre à ce paradoxe car Assalamalekoum est un événement 100% Mauritanien et non français ».

Mais…

Avec un ton plus sérieux, Kane estime que « si la Mauritanie n’en veux plus, il y a en a plein qui ont demandé à l accueillir ». Est-ce une menace ? Non répond Monza qui soutient « nous ne nous demandons pas ce que le pays peut faire pour nous, bien au contraire nous accomplissons notre devoir de citoyen ».
Rendez-vous

Pour l’heure, les mauritaniens attendent de pieds fermes la dixième édition du Festival Assalamalekoum. L’événement jouit désormais d’une notoriété incontestable. Le prometteur du Festival nous confie que l’édition de cette année « sera spéciale ». Nul doute que des poids lourds de la musique et des cultures urbaines feront cap vers Nouakchott début juillet.
Le Reflet





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Le candidat de la CVE, Dr. Kane Hamidou Baba dénonce une (...)

--------------------------

Dialogue politique L’opposition menée en barque (...)

--------------------------

Dans le sillage d’un dialogue postélectoral, le ministre (...)

--------------------------


   Economie  

Journée mondiale de la population, accélérer la promesse (...)

--------------------------

Fin de mandat Ould Abdel Aziz va-t-il déclarer son (...)

--------------------------

7 juin… Si les Mauritaniens savaient

--------------------------


   Social  

Cheikh Deddew estime qu’il faut exécuter Ould M’Khaitir (...)

--------------------------

Mauritanie : Les ressortissant maliens sollicitent IBK (...)

--------------------------


   Culture  

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------

Les doits de l’enfant à l’Assemblée nationale mauritanienne

--------------------------


   International  

Egypte : Décès de l’ex-président égyptien, Morsi

--------------------------

Mali : Les Bamakois manifestent contre l’installation du (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition pour la libration du journaliste Wediaa

--------------------------

MAURITANIE : RSF demande le rétablissement d’internet

--------------------------


   Sport  

CAN 2019 Egypte, les Mourabitounes sortent au 1er tour (...)

--------------------------

CAN : les Mourabitounes en mauvaise posture

--------------------------