Projet SWEDD : la Mauritanie, meilleure élève au Sahel

samedi 28 janvier 2017
popularité : 0%

« Dans les 6 pays où le SWEDD (Projet d’autonomisation des femmes et du dividende démographique) est en train d’être expérimenté, la Mauritanie sort du lot ». L’appréciation est du Directeur Régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Mabingé Ngom. Cette appréciation, il l’a répété à deux reprises. Lors de la conférence d’imprégnation des journalistes sur le thème retenu cette année par les Chefs d’Etat africains, à savoir « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans les jeunes » à l’hôtel Radisson Blue d’Addis-Abeba, et la seconde, lors du déjeuner suivi de discussions informelles avec la presse dans les bâtiments des Nation Unies.

La Mauritanien est ainsi le premier pays du Sahel à avoir élaboré son profil démographique, tout en ayant réussi à mettre en place une bonne cellule de coordination. Chapeau au passage à Mohamed Mélaïnine Ould Eyih, Coordinateur du SWEDD en Mauritanie et à l’ensemble de son équipe.

Ce constat du Directeur Régional de l’UNFPA se base également sur les efforts importants consentis par la Mauritanie, dans le domaine de la santé, notamment la santé de la reproduction et le planning familial, mais aussi dans le domaine de l’éducation, avec la création d’écoles d’excellence et de plusieurs instituts supérieurs d’enseignement technique (mines, développement rural, etc).

Le chômage reste un problème récurrent non seulement en Mauritanie mais aussi dans toute la région africaine. Selon les projections, la moitié de la population mondiale vivra dans 9 pays dont 5 en Afrique . Le problème du chômage des jeunes africains qui représentent plus de 50% de la population serait due à une forte fertilité, qui fait arriver chaque année des millions de jeunes devant les salles de classe, devant les universités, et sur le marché de l’emploi. Seul un contrôle des naissances, l’amélioration des services de santé et de l’éducation de qualité, des formations en adéquation avec la demande du marché de l’emploi permettront selon les experts, de freiner le cycle infernal de la surpopulation face à des ressources africaines limitées. D’où ce concept de dividende démographique qui n’est rien d’autre que l’accélération de la croissance économique qui peut résulter d’une baisse rapide de la fécondité d’un pays et l’évolution ultérieure de la structure par âge de la population.

Ramené à la dimension d’une famille, il suffit de faire la comparaison entre deux chefs de famille percevant le même revenu. L’un à deux enfants en charge et l’autre dix enfants. C’est tout le secret de la réussite aujourd’hui enregistré par des pays comme le Cap-Vert ou l’Ile Maurice, qui sont aujourd’hui cités en exemple de développement, alors qu’il y a vingt ans, ils étaient au même niveau de développement que le reste des autres pays africains qui pataugent encore dans la pauvreté endémique, le retard économique et politique.

Cheikh Aïdara
Addis Abeba





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

La triste baguette de l’année 2018

--------------------------

En attendant la présidentielle… Equation à une (...)

--------------------------

Démission massive du parti de l’opposition, l’Alliance (...)

--------------------------


   Economie  

Mauritanides Tasiast Mauritanie, au service de (...)

--------------------------

Pétition signée par le Chef de l’Etat et Prix du meilleur (...)

--------------------------

La rivière de M’Silé en Assaba, un modèle de gouvernance (...)

--------------------------


   Social  

Pouvoir citoyen dans des communautés de base

--------------------------

Condoléances du Conseil municipal de Rosso à la famille (...)

--------------------------


   Culture  

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------

Les doits de l’enfant à l’Assemblée nationale mauritanienne

--------------------------


   International  

FATIMATA SY, DIRECTRICE DE L’UNITE DE COORDINATION DU (...)

--------------------------

A Ouagadougou, les féministes ouest-africaines adressent (...)

--------------------------


   Médias  

Conférence à Nouakchott sur les relations maroco-mauritanienne

--------------------------

28 novembre Horrible anniversaire

--------------------------


   Sport  

CAN 2019 : l’Egypte et l’Afrique du Sud seules (...)

--------------------------

Le Maroc ne veut pas de la CAN

--------------------------