Exportations : premier convoi par voie routière vers le Sénégal

jeudi 21 février 2019
popularité : 0%

APS - Le groupe public de transport routier de marchandises Logitrans a lancé, lundi dernier, sa première opération de transport vers Dakar (Sénégal) via Nouakchott (Mauritanie) pour l’exportation de marchandises algériennes, a appris l’APS auprès de cette société publique.

Cette opération s’inscrit dans le cadre d’une convention signée, en novembre dernier entre cette société et le ministère du Commerce, portant accompagnement des exportateurs algériens en matière de transport routier international et de logistique.

L’arrivée dans la capitale mauritanienne est prévue pour le 25 février avant d’aboutir le 27 février à Dakar. Ainsi, un convoi de treize (13) semi-remorques du groupe Logitrans a pris la route pour transporter 340 tonnes de marchandises avec 230 tonnes livrées à Nouakchott et 110 tonnes à Dakar.

L’expédition parcourt au total 3.900 km en dix (10) jours pour atteindre sa destination finale, et ce, à raison de 1.800 km en 3 jours sur le territoire algérien, une (1) journée pour les formalités douanières au Poste frontalier de Tindouf, 1.700 km en 4 jours en territoire mauritanien et 400 km en 2 jours en territoire sénégalais.

Le convoi est accompagné d’engins de soutien et suivi par GPS et téléphone satellitaire.

Les 230 tonnes de marchandise destinées à la Mauritanie se composent de 200 tonnes de produits agroalimentaires, de 60 tonnes de produits agricoles, de 60 tonnes d’articles de ménage en plastique et de 20 tonnes produits chimiques.

Lire aussi : 2019 proclamée l’année des exportations hors hydrocarbures

Pour le Sénégal, 110 tonnes de produits agroalimentaires algériens y sont exportées.

Pour rappel, un nouveau poste frontalier terrestre entre l’Algérie et la Mauritanie, situé dans la wilaya de Tindouf, a été ouvert en août dernier, et ce, en application des recommandations de la 18ème session de la Haute commission mixte algéro-mauritanienne, tenue en décembre 2016 à Alger.

Ce poste frontalier constitue un moyen de facilitation des déplacements et passage des personnes et d’intensification des échanges commerciaux entre les deux pays, d’une part, et avec les autres pays de l’Afrique de l’Ouest, d’autre part.

Source : Algérie Presse Service (APS)





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ould Abdel Aziz, abandonné par les siens !

--------------------------

Affaire Ehel Bneijara- Oulad Melouk : un conflit (...)

--------------------------

PARTI « AGIR POUR VIVRE ENSEMBLE PAR LA CITOYENNETE (...)

--------------------------


   Economie  

Marché à bétail de Boghé, éleveurs et courtiers ont pris (...)

--------------------------

Foire de Timbedra, l’élément déclencheur du développement (...)

--------------------------

Exposition « Terre et Mer », quand le BIT valorise (...)

--------------------------


   Social  

Pénurie d’engrais, la crise qui a failli faire sombrer la (...)

--------------------------

Le Commissariat aux Droits de l’Homme partage la (...)

--------------------------


   Culture  

Djiefoulbé Bâ, l’élégance d’une lauréate au cœur d’une (...)

--------------------------

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------


   Sport  

CAN 2021 : Les Mourabitounes fixés sur leur sort

--------------------------

Bras-de-fer entre Taleb Sid’Ahmed et Ahmed Ould Yahya Le (...)

--------------------------