7ème cas de contamination, des cas importés aux cas communautaires, la Mauritanie face à la spirale du Covid-19

mercredi 13 mai 2020
popularité : 0%

A la date du 18 avril 2020, la Mauritanie brandissait un poing de victoire. Zéro cas de Covid-19. C’était le bilan triomphaliste du jour, bien que les services de santé continuaient à appeler à la vigilance. Car, l’état de grâce n’allait pas peut-être perdurer. En effet, elle n’a pas perduré, car en l’espace de vingt-quatre heures, entre la nuit du 12 avril et celle du 13 avril 2020, le pays enregistrait coup sur coup 7 cas de Covid-19… Un record jamais enregistré. Et la peur commence à s’installer, car maintenant le virus circule dangereusement dans la communauté. Le scénario catastrophe.

Aujourd’hui, la Mauritanie comptabilise 17 cas de Covid-19, dont deux décès, huit guéris et sept positifs. Le premier cas, un expatrié travaillant à Taziast a été détecté le 13 mars 2020, un cas importé. Un deuxième cas sera signalé le 18 mars, une domestique étrangère de retour en Mauritanie. Encore un cas importé.

Le 26 mars, le pays enregistre son troisième cas. Un Mauritanien de 74 ans rentré au pays à bord du vol d’Air France du 15 mars et qui allait contaminer son épouse. Toujours, cas importé. Le 4ème cas est celui d’une femme, franco-mauritanienne de 48 ans, revenue de France à bord de ce même vol, Air France du 15 mars 2020, et dont l’atteinte au Covid-19 ne sera diagnostiquée qu’après son décès alors qu’elle était en confinement. Un cas encore importé.

Le 5ème cas, un Mauritanien de Kaédi qui avait traversé les frontières en provenance du Sénégal et diagnostiqué positif le 28 mars. Le 18 avril 2020, tous les suspects sont déclarés guéris. La Mauritanie ne comptait plus officiellement à cette date aucun cas de Covid-19. Petit à petit, le nombre de personnes en confinement se rétrécissait. A la date du 11 mai 2020, la Mauritanie se réjouissait n’avoir plus qu’une soixantaine de personnes en confinement sur l’ensemble du territoire…

Le monde entier célébrait la performance mauritanienne, le pays faisant la UNE des journaux du monde dans le combat presque remporté contre le Covid-19, alors que dans les pays voisins, la pandémie faisait des ravages. Mais, patatras !

Le 12 mai 2020, la Mauritanie signalait son sixième cas de Covid-19. Un homme d’affaires de 63 ans, gérant d’une épicerie réputée à Nouakchott. Hélas, son cas ne sera diagnostiqué qu’après son décès. Le deuxième enregistré dans le pays. Les autorités procédèrent à la fermeture du centre commercial, placèrent les employés et la famille du défunt en confinement.

Le 13 mai, lors des tests effectués sur les 31 personnes en confinement, quatre membres de la famille sont testés positifs. Durant la même soirée, deux autres cas sont détectés, à Arafat puis à Teyarett, deux départements du District de Nouakchott, portant à 7 le nombre de cas détectés en moins de 24 heures. Seulement cette fois, l’inquiétude semble légitime, car il s’agit de cas par contamination communautaire. Le scénario catastrophe que tout le monde redoutait. Avec un virus qui circule désormais entre les résidents de Nouakchott, la peur d’une spirale incontrôlée de la pandémie devient latente.

Bien que le Président Mohamed Ghazwani, dans un tweet publié dans la soirée cherchait à apaiser l’opinion, en déclarant que « la situation est sous contrôle », il est difficile pour les services de la santé de cerner toutes les personnes avec lesquelles ces 7 nouveaux cas étaient en contact.

Les habitants de Nouakchott qui se réjouissaient depuis quelques jours de l’allègement des mesures de confinement, avec l’ouverture des marchés, le recul de l’heure du couvre-feu, et qui s’attendaient à l’ouverture des écoles, la reprise de la circulation entre les villes, pourraient bien déchanter.

Le couperet est imminent. Un retour à des mesures plus draconiennes est attendu, pour circonscrire un mal qui commence à se diffuser silencieusement et sournoisement dans le tissu social.

Cheikh Aïdara





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Affaire Ehel Bneijara- Oulad Melouk : un conflit (...)

--------------------------

PARTI « AGIR POUR VIVRE ENSEMBLE PAR LA CITOYENNETE (...)

--------------------------

Libération des espaces publics à Nouakchott : une énième (...)

--------------------------


   Economie  

Exposition « Terre et Mer », quand le BIT valorise (...)

--------------------------

Phase 2 Projet SWEDD, la Première Dame donne le top à (...)

--------------------------

Comité Régional de Pilotage du Projet SWEDD, la (...)

--------------------------


   Social  

Le Commissariat aux Droits de l’Homme partage la (...)

--------------------------

Pour 40 Millions MRU, le Commissariat aux Droits de (...)

--------------------------


   Culture  

Djiefoulbé Bâ, l’élégance d’une lauréate au cœur d’une (...)

--------------------------

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

Les journalistes professionnels mauritaniens tiennent (...)

--------------------------


   Sport  

CAN 2021 : Les Mourabitounes fixés sur leur sort

--------------------------

Bras-de-fer entre Taleb Sid’Ahmed et Ahmed Ould Yahya Le (...)

--------------------------