Après Nouakchott, la Caravane du Partenariat de Ouagadougou au Niger et au Mali

mardi 16 avril 2019
popularité : 0%

Après Nouakchott en avril 2018, la Caravane des bailleurs du Partenariat de Ouagadougou (PO), dans sa 5ème édition, se rendra au Niger et au Mali du 24 au 30 avril 2019.

L’objectif, tel que présenté par le communiqué de presse ci-dessous cité, est d’élargir les échanges entre les parties prenantes et offrir l’opportunité de soutenir les pays dans leurs efforts de mise en œuvre des Plans d’Action Nationaux Budgétisés (PANB), d’analyser les facteurs inhibiteurs des progrès en matière de planification familiale et de réfléchir sur les solutions. L’occasion aussi de faire le plaidoyer auprès des parties prenantes, notamment les autorités des deux pays, pour le respect des engagements pris auprès du PO et de PF 2020.

Comme la plupart des pays visités lors des précédentes caravanes, le Niger et le Mali souffrent de retards dans le nombre de femmes additionnelles pour atteindre l’objectif du PF 2020. Le Niger doit en effet combler un retard de 41.000 femmes (141.000 recrutées sur 182.000 femmes ciblées), et le Mali, 48.000 femmes (113.000 sur 161.000). Le communiqué de presse rappelle que « lors de la 7ème réunion annuelle du PO à Dakar en décembre 2018, l’ensemble de la communauté du PO a noté la performance de 1.330.000 femmes additionnelles mises sous contraceptifs modernes en 3 ans  », soulignant qu’à mi-parcours de la Phase d’Accélération, « les 9 pays du PO ont collectivement atteint 63 % de l’objectif de 2,2 millions de femmes additionnelles visées en 2020  ».

Parmi les problèmes auquel le Niger est confronté pour la mise en œuvre de son PANB, le renforcement de la chaîne d’approvisionnement, l’insuffisance du suivi et de coordination, l’absence de données actualisées, entre autres. Pour le Mali, les difficultés se situent notamment au niveau de la sécurisation de la chaîne d’approvisionnement des produits contraceptifs, la mauvaise répartition du personnel, l’insuffisance du suivi et de la coordination des acteurs, etc.

Près de 50 personnes participeront à la caravane, dont des bailleurs de fonds, des partenaires techniques et financiers, des organisations de la société civile et des représentants des gouvernements. Les principaux partenaires et bailleurs sont le Canada, le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères de la France, l’Agence Française de Développement, la Fondation Bill & Melinda Gates, la Fondation William et Flora Hewlett, le Royaume des Pays-Bas, l’OOAS, l’UNFPA et l’USAID.

Selon le communiqué, le groupe sera élargi à des Jeunes Ambassadeurs pour la PF et des représentants des autres pays du PO. Plusieurs personnes seront dans l’agenda des rencontres, plusieurs ministres (Santé, Femme/Affaires Sociales, Jeunesse, Education, Finances/Budget), les acteurs locaux de la SR/PF (bailleurs, équipes techniques nationales et internationales, OSC, jeunes, parlementaires).
Le groupe de la Caravane procèdera aussi à des visites de terrain pour apprécier l’adéquation entre les politiques et les activités mises en œuvre.

Il est attendu aux termes de cette tournée au Niger et au Mali, que les progrès réalisés dans la mise en œuvre des PANB/PF soient mieux connus, que les contraintes soient identifiées, que le rôle et la contribution de chaque acteur soient mieux appréhendés, qu’un soutien soit mieux apporté au plaidoyer des jeunes et de la société civile dans le financement des produits contraceptifs, que les autres défis (coordination, alignement sur les priorités, mobilisation des ressources) soient discutés et les mesures de correction identifiées.

Cheikh Aïdara

COMMUNIQUE DE PRESSE

Dakar, le 01 Avril 2019

Le Niger et le Mali accueilleront la 5ème caravane des bailleurs du PO du 24 au 30 Avril prochain.

La caravane des bailleurs du PO de cette année, tout comme les précédentes, répond à l’ambition d’élargir les moments d’échange entre les parties prenantes du PO. Elle offre un moment exceptionnel pour soutenir les pays dans leurs efforts de mise en œuvre des PANB de célébrer les succès, d’analyser les facteurs qui entravent l’accélération des interventions et de convenir des solutions à y porter. C’est aussi l’occasion de faire un plaidoyer auprès les diverses parties prenantes du PO dont les hautes autorités du pays pour le respect des engagements pris auprès du PO et de FP2020.

Cette édition sera la 5ème du genre.La caravane visitera 2 pays : le Niger du 24 au 26 Avril et le Mali du 29 au 30 Avril.

La contribution du Niger durant ces 3 années est de 141 000 femmes additionnelles sur 182 000 attendues en 2018. Ainsi, le défi pour le Niger est de résorber ce retard de 41 000 femmes additionnelles et d’intensifier les interventions pour atteindre son objectif de 2020.

En effet, la mise en œuvre du PANB du Niger fait face à plusieurs difficultés parmi lesquelles : le renforcement de la chaine d’approvisionnement, l’insuffisance du suivi et de coordination des acteurs et des interventions, l’absence de données actualisées pour la prise de décision, et l’insuffisance de mobilisation des ressources. 


En ce qui concerne le Mali, il a pu avoir 113 000 femmes additionnelles sur 161 000 attendues en 2018. Le pays doit donc rattraper un retard de 48 000 femmes additionnelles pour atteindre les objectifs collectifs d’ici 2020.

Parmi les difficultés que rencontre le Mali dans la mise en oeuvre de son PANB, on peut noter : la sécurisation de la chaine d’approvisionnement produits contraceptifs, la mauvaise répartition du personnel résultant de la crise sécuritaire, l’insuffisance du suivi et de coordination des acteurs et des interventions, la faible implication des jeunes, les occasions de PF manquées dont la faible utilisation de la PF postpartum, et l’insuffisance de mobilisation des ressources.

Les priorités des acteurs de la SR/PF au Niger et au Mali sont similaires. Elles comprennent l’importance de la prise en compte des jeunes avec des besoins non satisfaits ; le renforcement de la collaboration avec le ministère de la jeunesse afin que les CECOJE, les infirmeries d’écoles et d’universités intègrent les services adaptés aux besoins des jeunes ; le renforcement de la chaine d’approvisionnement ; le passage à l’échelle de la délégation des tâches y compris l’expansion de DMPA-SC.

Plus spécifiquement pour le Mali, l’intégration effective de la PF/SMNI/Nutrition y compris dans la vaccination et pour le Niger, le renforcement des structures sanitaires avec des agents de santé qualifiés en l’offre de services de qualité (SONU, Soins infantiles/vaccination…) y compris la PF postpartum.

Près de 50 personnes participeront à cette caravane parmi lesquelles des représentants des bailleurs de fonds, des partenaires techniques, des organisations de la société civile et des représentants des gouvernements. Ils séjourneront pendant 3 jours au Niger et 2 jours au Mali dans pour y avoir de larges concertations sur les progrès, les défis et perspectives dans la mise en œuvre des diverses composantes des Plans d’Action Nationaux Budgétisés de PF.

A propos du Partenariat De Ouagadougou

Le Partenariat de Ouagadougou a été lancé lors de la Conférence Régionale sur la Population, le Développement et la Planification Familiale tenue à Ouagadougou au Burkina Faso en février 2011 par les 9 gouvernements des pays francophones de l’Afrique de l’Ouest et leurs partenaires techniques et financiers pour accélérer les progrès dans l’utilisation des services de planification familiale au Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo.

Le Partenariat de Ouagadougou est basé sur deux principes. Il mise sur une meilleure coordination entre les bailleurs de fonds pour optimiser leurs soutiens aux pays et également sur une collaboration et coopération aux niveaux national et régional pour remédier au taux élevé des besoins non satisfaits en matière de planification familiale.

Contact Presse

Marie Ba, Directrice intérimaire de l’UCPO
Tel : (221) 33 869 70 29
Email : mba@intrahealth.org





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Biram Dah Abeïd en pré-campagne au Trarza Le...

--------------------------

La coalition de soutien de O. Maouloud dépêche des (...)

--------------------------

Birame Dah Abeid : « le G 5 Sahel, c’est le choix entre (...)

--------------------------


   Economie  

Accords de pêche UE-Mauritanie et Sénégal : La pêche (...)

--------------------------

Réunion de haut entre le comité de soutien de la force (...)

--------------------------

Fermeture des entités de transfert de fonds illégales

--------------------------


   Social  

Coalition VIVRE ENSEMBLE : Communiqué

--------------------------

Classement liberté de la presse : la Mauritanie perd sa (...)

--------------------------


   Culture  

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------

Les doits de l’enfant à l’Assemblée nationale mauritanienne

--------------------------


   International  

Soudan : le conseil militaire promet la mise en place (...)

--------------------------

Soudan : le président Omar el-Béchir a démissionné

--------------------------


   Médias  

Esclavage en Mauritanie : la BBC piégée

--------------------------

Le président de la République sera présent à la marche (...)

--------------------------


   Sport  

CAN 2019 : les Mourabitoune dans le groupe E

--------------------------

Rallye Dakar choisira une nouvelle destination pour 5 (...)

--------------------------