Le Représentant Résident de l’UNFPA satisfait des performances de la Centrale d’Achat des Médicaments Essentiels, Matériels et Consommables Médicaux (CAMEC)

jeudi 4 juin 2020
popularité : 0%

SEM. Saïdou Kaboré, Représentant Résident du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) en Mauritanie s’est dit satisfait des conditions de stockage du matériel et des produits de la santé de la reproduction que son institution met chaque année à la disposition du pays. C’était lors de la visite qu’il a rendue jeudi 4 juin 2020 à la Centrale d’Achat des Médicaments Essentiels, Matériels et Consommables Médicaux (CAMEC).

Créée en 2001 en tant qu’outil de la politique de santé chargée de rendre disponibles les médicaments essentiels génériques de qualité, accessibles à toutes les couches de la population, la CAMEC approvisionne les structures de santé sur toute l’étendue du territoire mauritanien. C’est là où sont également stockés les matériels et produits de la santé de la reproduction, notamment les produits contraceptifs, que l’UNFPA livre chaque année à la Mauritanie.

Le Représentant Résident de l’UNFPA en Mauritanie, SEM. Saïdou Kaboré, s’est rendu le jeudi 4 juin 2020 dans cette structure qui est un véritable pivot du système sanitaire et médical en Mauritanie, en termes d’offres et de distribution de médicaments essentiels, de matériels et consommables.

Il a été accueilli par la Directrice générale adjointe, Dr. Fadila Sadegh, entourée de ses proches collaborateurs, notamment Dr. Brahim Saleh, Directeurs chargé des produits et consommables Santé de la Reproduction et Dr. Abdallahi, Directeur Approvisionnement, entre autres.

Au cours de l’entrevue, Dr. Fadila Sadegh a exprimé la disponibilité de la CAMEC à poursuivre et à approfondir le partenariat qui lie son institution à l’UNFPA, tout en sollicitant davantage d’aide et d’appui pour accompagner les efforts de la CAMEC dans ses démembrements à l’intérieur du pays.

Le Représentant Résident avait souligné auparavant le rôle d’appui et de complément que joue l’UNFPA, affirmant que « l’essentiel est déjà fait par le gouvernement. Nous ne faisons que contribuer aux efforts colossaux déployés par les autorités, surtout en cette période de Covid-19 ». Il s’est félicité de la disponibilité des produits de la santé de la reproduction, notamment les produits contraceptifs, et leur accès gratuit aux populations.

Complétant les propos du Représentant Résident, Bocar MBaye, Chargé de Programme Sécurisation des produits de la santé de la reproduction, Bureau UNFPA, cheville ouvrière du partenariat entre l’UNFPA et l’Etat mauritanien dans le domaine de la santé de la reproduction, devait rappeler les nombreuses actions déjà menées dans le cadre de la coopération entre l’UNFPA et la CAMEC, citant la réhabilitation de ses différentes antennes régionales et leur dotation en ordinateurs, l’achat du premier camion frigorifique pour l’acheminement des produits à l’intérieur du pays et la formation du personnel. « Aujourd’hui, la CAMEC dispose de 4 camions, dont un, don de l’UNFPA, et 3 qu’elle a achetés » a souligné Bâ Bocar.

Le Représentant Résident et son staff, Bocar MBaye et Bâ Mamadou, Chargé de communication, accompagnés de Dr. Brahim et Dr. Sidi Mohamed Abdel Aziz, Chef de service Santé Maternelle Néonatale Infantile et Adolescent (SMNIA), a visité les magasins et constaté la bonne conservation des produits de la Santé de la Reproduction, notamment les produits qui sauvent les vies, les Antibiotiques (contre les infections), les Utérotoniques (contre les hémorragies), les Anticonvulsivants (contre l’éclampsie) et les Contraceptifs qui contribuent à réduire d’un tiers (1/3) les décès maternels selon les études menées à travers le monde. Parmi également les stocks conservés à la CAMEC, les contraceptifs oraux, le DIU, les Injectables, les Implants et les Préservatifs.

Il est en effet établi qu’en Mauritanie, les causes les plus meurtrières du décès maternel et néonatal sont les infections, les hémorragies, les dystocies et les éclampsies. D’où l’impératif nécessité de la disponibilité en permanence, dans les formations sanitaires, de médicaments permettant de prendre efficacement en charge les complications dues à ces causes.

Chaque année, l’UNFPA achète les besoins du pays en produits contraceptifs et ces produits sont stockés à la CAMEC qui se charge de leur distribution au niveau des structures de santé.

Cheikh Aïdara





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Moustapha Limam Chaavi à Nouakchott, le retour (...)

--------------------------

Moustapaha Limam Chaavi à Nouakchott !

--------------------------

OVID-19 : Macron impose un couvre-feu en Île-de-France (...)

--------------------------


   Economie  

Le plan de relance économique, un choix stratégique pour (...)

--------------------------

Kinross Tasiast remet au Gouvernement mauritanien un (...)

--------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------


   Social  

HRW réclame la libération d’individus arrêtés pour (...)

--------------------------

Appel à surveiller samedi soir, l’apparition du croissant (...)

--------------------------


   Culture  

« Décolonisation », le film de Karim Miské en avant (...)

--------------------------

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------


   International  

Mali : Ibrahim Boubacar Keïta libéré ce jeudi à 3 h du (...)

--------------------------

Liban : le ministre des Affaires étrangères, Nassif (...)

--------------------------


   Médias  

Après la convocation par la police chargée des...

--------------------------

AQMI, après le faste, ils "font" la fête

--------------------------


   Sport  

Match Sénégal – Mauritanie De l’électricité dans l’air (...)

--------------------------

Le Ministère des Sports crée un comité d’appui technique (...)

--------------------------