Projet PGIRE II, le Guidimagha compte éradiquer les maladies tropicales à l’horizon 2020

jeudi 21 novembre 2019
popularité : 0%

Les autorités administratives et sanitaires du Guidimagha, avec l’appui du Programme de Gestion Intégré des Ressources en Eau (PEGIRE) de l’Organisation de Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS), dans sa phase 2, ont lancé une vaste opération de lutte contre les maladies tropicales, notamment le paludisme et la bilharziose. C’était au cours d’une rencontre d’information et de validation de la micro planification des activités du programme.

Le Wali du Guidimagha, Mohamed Lemine Belamech a présidé le 18 novembre 2019 une réunion d’information et de planification des activités du PGIRE II dont l’exécution a été confiée au groupement S3A, une agence communautaire. C’était en présence du président du Conseil Régional, du Hakem de Sélibaby, du Directeur régionale à l’action sanitaire, du Directeur régional de l’éducation nationale, des médecins-chefs des Moughataas de la Wilaya, de représentants de la société civile en plus de l’équipe technique du projet.

Cette dernière a informé l’assistance sur les objectifs du projet et ses activités prioritaires, notamment les activités d’information, d’éducation et de communication pour le changement de comportement des populations (IEC/CCC) face aux maladies tropicales qui ravagent la région. Les participants ont également été informés sur la distribution du Praziquantal qui est le traitement de première intention de la bilharziose ainsi que les moustiquaires imprégnées, qui constituent le premier rempart contre l’anophèle, vecteur du paludisme.

Cette rencontre a permis surtout de valider le plan d’action des activités du projet pour la période 2019-2020, après des échanges sur les données et les procédures de mise en œuvre du projet.

C’est ainsi qu’il est prévu d’ici la fin décembre 2019, la répartition du Praziquantal dans les Moughataas, la répartition des moustiquaires imprégnés à longue durée d’action (MILDA) et la formation des formateurs pour l’enquête LQAS (lot quality assurance samping), une méthode statistique d’échantillonnage par lots qui permet de porter un jugement sur la qualité des échantillons. Il est également prévu dans le même délai, la restitution des résultats de l’enquête, le démarrage de la campagne IIEC/CCC ainsi que la campagne de traitement au Praziquantal pour les enfants âgés de 6 à 14 ans.

Cette campagne va se poursuivre en 2020.

Cheikh Aïdara





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Birame Dah Abeid : « Le dispositif mis en place par le (...)

--------------------------

Commission d’enquête Parlementaire

--------------------------

Macron : "je suis heureux d’être à Nouakchott"

--------------------------


   Economie  

SWEDD-Mauritanie, le succès appelle le succès

--------------------------

Interdiction de tous les vols commerciaux à destination (...)

--------------------------

De la Phase 1 à la Phase 2, le Projet SWEDD passe à (...)

--------------------------


   Social  

communiqué

--------------------------

OXFAM et ADIG volent au secours des populations (...)

--------------------------


   Culture  

« Décolonisation », le film de Karim Miské en avant (...)

--------------------------

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------


   International  

Les chefs d’État du G5 Sahel en sommet extraordinaire à (...)

--------------------------

A Nairobi, la Mauritanie participe à l’appel mondial pour (...)

--------------------------


   Médias  

La « loi fake news » mauritanienne

--------------------------

OXFAM et ADIG volent au secours des populations (...)

--------------------------


   Sport  

CAN 2021 : pourquoi un report est plausible mais pas si (...)

--------------------------

Coupe Arabe U20 2020 : La Mauritanie éliminée

--------------------------