Santé | La journée internationale sur le diabète

mardi 15 novembre 2016
popularité : 0%

Le monde célèbre aujourd’hui la journée mondiale sur le diabète. Les statistiques sont alarmants, selon l’organisation mondiale de la santé –OMS-, le diabète toucherait « plus de 347 millions d’individus de par le monde ».

Il pourrait selon l’OMS, « devenir le 7e cause de décès dans le monde d’ici 2030 ». D’après les projections des spécialistes, le nombre total de décès par le diabète devrait connaitre une hausse de « plus de 50% au cours des 10 prochaines années ».

Il existe deux formes principales de diabète, Celui de type 1 est caractérisé par une production d’insuline et le diabète de type 2 résulte de la mauvaise utilisation de l’insuline par l’organisme.

La science parle aussi du « diabète gestationnel qui constitue un troisième type de diabète, il se caractérise par une hyperglycémie, c’est-à-dire une élévation de la teneur en sucre dans le sang, avec des valeurs supérieures à la normale, mais inférieures à celles posant le diagnostic de diabète, apparaissant pendant la grossesse ».

Il concerne la femme qui en plus de complications pendant sa grossesse et son accouchement « peut voir le diabète de type 2, à un stade ultérieur de sa vie, augmenter ». Quels sont les régimes contre le diabète ? Loin d’être un régime strict comme il a pu l’être dans le passé, le régime pour personnes diabétiques est aujourd’hui surtout une réduction à l’alimentation équilibrée. Un suivi par un diététicien est aussi hautement conseillé.

Contre le diabète de type 1, une alimentation équilibrée. Ce diabète de type 1, doit être traité par des injections d’insuline. Il touche souvent des personnes jeunes. Heureusement, les médicaments et techniques actuels offrent aux patients une grande autonomie dans le contrôle et la correction de leur taux de glycémie.

Les patients diabétiques doivent donc simplement viser une alimentation équilibrée. Il faut : Diminuer le sucre, l’apport recommandé change beaucoup selon les situations, mais la règle générale est que les glucides doivent représenter 50% des apports caloriques. Cela n’inclut pas seulement les aliments au goût sucré : tous les féculents, comme les pommes de terre, le pain ou les pâtes, contiennent des glucides.

Diminuer les graisses : elles doivent constituer au maximum 30% des calories absorbées au cours de la journée, ce qui représente à peu près 65 g. Mais cela inclut aussi les graisses cachées…

Il faut aussi augmenter dans son alimentation des légumes riches en fibres, et éviter de manger trop de viande, une portion de 150 g par jour suffit. Une contrainte certes difficile pour le mauritanien, si friand de viande mais il y va de sa santé, qui est le première des richesses. Tous ces conseils sont connus et valent aussi pour les personnes qui n’ont pas le diabète. Apprendre à se nourrir de façon équilibrée.

Les signes d’alarme du diabète : Selon l’OMS, « en 2012, le diabète a été la cause directe de 1,5 million de décès » ; une maladie qui se manifeste, par la soif, le besoin fréquent d’uriner (surtout de nuit), la fatigue et l’amaigrissement.

Contre le diabète de type 2 : Un régime pour perdre du poids. Le diabète de type 2 qui est lié à un excès de poids et apparait généralement avec l’âge, demande un régime peu différent. En effet, comme 80% des personnes atteintes de diabète de type 2 sont touchées par la surcharge pondérale, il leur faut un régime pour perdre du poids, plus contraignant.

On tente donc autant que possible d’éliminer les aliments à indice glycémique très élevé (bonbons, boissons sucrées et autres), remplacés par les édulcorants en cas de besoin. Quel que soit le poids de départ, « perdre cinq à dix kilos suffit souvent pour retrouver des taux de glycémie normaux », donc la motivation pour perdre du poids est bien là, et beaucoup de patients avec de la volonté, réussissent à retrouver l’équilibre durablement.

Il y a cependant des échecs : Renoncer aux habitudes d’une vie, n’est jamais facile ! Attention aux graisses aussi, car quand on pense régime contre le diabète, généralement l’idée principale est de limiter les sucres. Avec raison bien sûr. Cependant limiter les graisses est aussi très important. En effet, l’excès de lipides dans le sang et le diabète ont le même résultat : augmenter très fortement le risque cardiovasculaire. Combiner ces deux facteurs, c’est donc vraiment jouer avec le feu.

Attention : manger moins gras ne suffit pas, il faut aussi manger « mieux » gras, c’est-à-dire augmenter la proportion de graisses insaturées (huiles végétales et aliments riches en oméga-3). Au fil des années et des études, il devient de plus en plus évident que l’activité physique est cruciale pour les personnes qui souffrent de diabète de type 2, pouvant « être drastiquement réduit par le sport, en revanche, le diabète de type 1 ne peut être évité » par cette activité physique.

ADN

Cridem





Commentaires

New Page 1

Le Journal



   Politique  

L’ex-sénateur Ould Ghadda arrête sa grève de faim

--------------------------

Ould El Haimer licencié pour avoir critiqué le 1er (...)

--------------------------

Le Président de la République se réunit avec des acteurs (...)

--------------------------


   Economie  

70 pêcheurs saint-louisiens arrêtés dans la nuit de lundi (...)

--------------------------

Transport d’électricité : L’Omvs veut étendre son réseau de (...)

--------------------------

Monde rural :Les animaux se cachent pour mourir

--------------------------


   Social  

Femme internationale de la femme rurale : La Mauritanie (...)

--------------------------

La Mauritanie, ce pays d’Afrique où l’esclavage (...)

--------------------------


   Culture  

Houleye, le samedi soir à Nouakchott

--------------------------

ZIZ FASHION » reçu par le nouveau ministre de la Culture (...)

--------------------------


   International  

Le Qatar rétablit ses relations diplomatiques avec (...)

--------------------------

Mauritanie : l’armée dément avoir mené des opérations (...)

--------------------------


   Médias  

Clarification concernant l’avis de fermeture de (...)

--------------------------

Les chaînes de TV privées mauritaniennes menacées de (...)

--------------------------


   Sport  

Les entraîneurs de basket-ball sur les bancs

--------------------------

CHAN 2018 :La Mauritanie sera bien au Maroc !

--------------------------