Événements de Daffor Qui cherche la tête du ministre Hamedy Camera ?

mardi 7 novembre 2017
popularité : 0%

Les événements de Daffor pourraient-il emporter le ministre de l’Environnement Hamedy Camera ? C’est en tout cas ce que visent ses adversaires politiques qui ne ménagent rien pour le bouter hors du gouvernement ! Doyen du gouvernement de Ould Abdel Aziz où il a successivement occupé les portefeuilles de ministre des Finances puis de l’Environnement, Hamedy Camara gêne. D’abord pour son franc parler… ! Particulièrement apprécié du président Ould Abdel Aziz, l’homme est l’un des très rares ministres qui lui parle sans détour. Pour cette sincérité qui l’amène à dire vrai à ses interlocuteurs, notamment le chef de l’Etat et son Premier ministre, Hemedy Camera dérange…, surtout, ces larcins toujours prompts à maquiller la réalité auprès des deux maîtres de cleans. Ils sont ainsi très nombreux, ces hommes d’affaires et autres entrepreneurs, détenteurs de marchés publics, qui ont vu leurs chantiers immédiatement mis à l’arrêt, après que le ministre ait porté à l’attention du président de la République une version des faits radicalement différente de celle qu’ils ont présentée, et qui ont par la suite connu ou frôlé la faillite. L’homme, qui reste l’unique ministre du régime de Ould Abdel Aziz à répondre par voie de presse, aux provocations et aux accusations de tierces personnes, et qui est toujours disposé à s’exprimer devant les journalistes, dérange aussi certains de ses homologues du gouvernement du fait qu’il soit l’un des deux seuls ministres qui continuent à s’exprimer en français lors des conseils de ministres. Pour cela, ils sont nombreux, les défenseurs de la langue arabe qui ne verraient pas d’inconvénients à le voir partir, ce qui consacrerait définitivement la langue arabe, comme unique langue en conseils de ministres
Mais l’homme dérange surtout dans son Gudimagha natal où sur le plan politique, il a réussi à renverser toutes les tendances à son profit, instituant la vérité comme règle de conduite politique. Radicalement opposé aux chefferies traditionnelles, Hamedy Camara n’est pas apprécié des chefs de tribus qui voient en lui un danger réel pour la pérennité de leur pouvoir. Et pour le déstabiliser, une aubaine… la crise à Daffor !
Objet d’une campagne de désinformation sans précédent qui l’accuse de soutenir les jeunes manifestants qui ont mailles à partir avec les forces de l’ordre, le ministre n’a pas jugé nécessaire de réagir, en restant de marbre devant la situation, car n’ayant rien à se reprocher, de sources dignes de foi. Va-t-il alors continuer à sa taire ou va-t-il enfin agir ? Attendons pour voir...
Faut-il rappeler que le village de Daffor, relevant du Guidimagha, connaît depuis quelques jours une crise sans précédent qui a provoqué il y a quelques jours, un immense mouvement de renforts des forces de l’ordre des Willayas du Brakna et de l’Assaba. A l’origine, des jeunes boutés par le maire auprès de qui ils avaient déposé une demande pour la tenue d’un second bal. La veille le premier bal autorisé avait dérangé des notables du village, qui ont protesté auprès du maire qu’ils ont considéré comme responsable du tapage musical.
Butés par le maire, les jeunes se sont lancés dans une vendetta, arrosant le domicile du maire de jets de pierre, saccageant la mairie, détruisant tout sur leur passage, avant de se diriger vers le marché où ils ont mis le feu à des hangars. Face aux troubles, les quelques éléments de la brigade locale tentèrent de s’interposer. Ils seront accueillis par une pluie de pierres qui blessèrent quelques gendarmes. Face à de si graves incidents, des renforts sollicités arrivèrent de toutes les brigades du Guidimagha, en plus des brigades du Brakna et de l’Assaba.
De sources dignes de foi, les gendarmes ont arrêté d’abord 19 personnes, mais face à la pression des jeunes, ils en ont libéré quelques-unsavant de mener les meneurs du trouble vers la brigade de Ould Yengé.
Après cinq jours d’émeute, la situation serait maîtrisée, mais Daffor serait encerclé par les gendarmes. Une enquête a été ouverte.
Ahmed. B





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

3ème Congrès d’IRA, une césarienne en période d’exception

--------------------------

La Mauritanie post-2019 recherche leader politique (...)

--------------------------

« Va-t-on laisser les justes, comme Ould Ghadde, (...)

--------------------------


   Economie  

ROSA et SUN-Mauritanie inquiets face à la situation (...)

--------------------------

Gaz Sénégal-Mauritanie : une affaire plus grosse que les (...)

--------------------------

Le nouvel ouguiya Il n’y a pas assez d’argent !

--------------------------


   Social  

Pétition

--------------------------

Marche et répression contre IRA : le président Birame Dah (...)

--------------------------


   Culture  

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------

Communiqué de presse : Tasiast intensifie son appui au (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------

Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM) (...)

--------------------------


   Sport  

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------