Quel sort pour l’ex-chef de l’état civil ?

mercredi 7 juin 2017
popularité : 0%

Mohamed Fadel Ould El Hadrami (Mrabih), le fameux administrateur Directeur général de l’Agence Nationale du Registre des Populations et des Titres Sécurisés (ANRPTS), a été demis de ses fonctions. La décision a été prise au Conseil des ministres tenu la semaine dernière. En ses lieu et place, le conseil a nommé un nouvel Administrateur Directeur général de l’ANRPTS en la personne d’Ahmed Ould El Moctar Ould Bouceif, ex-consul de Mauritanie au Congo.
S’il y a une décision qui a marqué l’opinion ces derniers moments, c’est bien celle qui a consisté à déloger Mrabih de « son » institution. En effet, bénéficiant de l’entière confiance du président de la République, c’est lui qui a convaincu ce dernier à la création de l’ANRPTS. Parvenu à ses fins, l’homme a d’emblée eu les coudées franches, mettant par la suite en place, une institution sur mesures « personnelles » : une supra direction qui ne reçoit des ordres que du président de la République et dont les immenses entrées financières, tirées de l’établissement des actes d’état civil, étaient exclusivement gérées par les deux personnes. Qu’est-ce que les deux hommes ont réellement fait des six milliards d’ouguiyas qui ont conduit à la création de l’ANRPTS ? Et qu’est-ce qu’ils ont fait des centaines de millions d’ouguiyas tirées des opérations d’établissement des documents d’état civil ? Mystère et boule de gomme. En tout état de cause, cette simple situation fait que Mrabih, ne peut pas avoir été bouté hors du sérail. Devant faire valoir ses droits à la retraite depuis 2015, il avait été maintenu à sa fonction, malgré vents et marées et alors que le chef de l’Etat veillait personnellement à bouter hors du monde de travail tout agent public ou tout militaire -même les généraux de l’armée nationale- parvenu au terme de son activité. Pour nombre d’observateurs, l’homme n’a pas fini ses activités. Il serait promu à des tâches particulières qui consistent à gérer les fonds personnels du président Ould Abdel Aziz à travers le monde, notamment dans les pays du Golf ; pour d’autres, il serait préparé à diriger une nouvelle banque commerciale dont le siège est en chantier dans le centre-ville de Nouakchott ; pour d’autres au contraire, l’homme il devrait quitter très bientôt la Mauritanie pour le Tchad où il devra conduire l’expérience de la Mauritanie. On soutient à ce propos qu’il serait « prêté » par le président Ould Abdel Aziz à son homologue tchadien finalement convaincu de l’efficacité et de la fiabilité du système d’état civil mauritanien. Faut-il toutefois souligner que si Mrabih est bien parvenu à sécuriser l’état civil en Mauritanie, cela ne s’est pas fait dans l’équité quand on sait qu’il a rendu apatrides de nombreux mauritaniens dont le seul péché est d’être négro-africains, coincés qu’ils restent par la "complexité" des formalités d’enrôlement à l’état civil biométrique.
A.B





Commentaires

New Page 1

Le Journal



   Politique  

Moustapha Abeiderrahmane, président du Renouveau (...)

--------------------------

L’ex-sénateur Ould Ghadda arrête sa grève de faim

--------------------------

Ould El Haimer licencié pour avoir critiqué le 1er (...)

--------------------------


   Economie  

Les Impôts dans le pays Objectifs : couverture à 99% (...)

--------------------------

Inspection de l’ENER Le DG mis aux arrêts

--------------------------

Mauritanie - Sénégal De la poudre de feu en mer

--------------------------


   Social  

Les enfants qui aident souvent leurs parents au champ (...)

--------------------------

Femme internationale de la femme rurale : La Mauritanie (...)

--------------------------


   Culture  

Houleye, le samedi soir à Nouakchott

--------------------------

ZIZ FASHION » reçu par le nouveau ministre de la Culture (...)

--------------------------


   International  

Le Qatar rétablit ses relations diplomatiques avec (...)

--------------------------

Mauritanie : l’armée dément avoir mené des opérations (...)

--------------------------


   Médias  

Clarification concernant l’avis de fermeture de (...)

--------------------------

Les chaînes de TV privées mauritaniennes menacées de (...)

--------------------------


   Sport  

Équipe nationale des joueurs locaux : La Mauritanie, la (...)

--------------------------

Les entraîneurs de basket-ball sur les bancs

--------------------------