Dabbé et "Daande Leniol", ensemble pour la promotion d’une économie verte

samedi 5 janvier 2019
popularité : 0%

Terroir Journal - Le "Daande Leniol" orchestre du lead vocal, Baba Maal peut désormais compter sur la communauté du village de Dabbé, prés de M’Bagne dans son rude combat pour la défense du climat de notre planète.

En effet, les deux entités vont célébrer des journées culturelles les 13 et 14 janvier 2019 dans la localité de Dabbé. Manifestations culturelles placées sous le parrainage de Monsieur, Demba BA (un natif du village) qui préside l’ONG "Silent Wook " et "Woodi Wosterom", une résidente Hollandaise. Quelle inspiration de la part des communautés de Dabbé et des parrains d’adopter un thème si cher, comme "Culture et Développement pour Promouvoir une Economie Verte". Le village de Dabbé ainsi que sa communauté sont en avance par rapport même à leurs gouvernants, peut-on dire !

Aborder un sujet aussi important et si préoccupant pour l’avenir et l’intérêt planétaire, c’est faire preuve d’esprit d’anticipation et démontrer la prise de conscience du monde rural vis-à-vis du changement climatique.

L’on peut affirmer sans risque de s’y tromper que l’artiste international, le roi du Yela, Baba Maal est un ami de longue date de Monsieur, Demba Ba qui a suivi l’artiste dans plusieurs de ses déplacements en Europe, en Afrique et au Sénégal.

Lui et son épouse lors des nombreuses éditions du Festival "Les Blues du Fleuve" organisées à Podor, Doueîra Woura N’Diak. En plus, Demba Ba demeure un homme très versé dans les activités de développement de son village, Dabbé et du département de M’Bagne, en général.

A titre d’exemple, les nombreuses réalisations accomplies sur le plan hydraulique, de la santé et de l’agriculture. Notamment les infrastructures hydrauliques érigées dans son village, entre Niabina et M’Bahé à Haîmedatt, les périmètres maraichers des coopératives féminines de M’Bagne et Dabbé, l’atelier de couture ou le Cybercafé qui fonctionnent avec l’énergie solaire installés à Dabbé depuis 2009 avant l’électrification de la capitale départementale.

A côté de ses actions, l’investissement de la communauté immigrée à l’extérieur n’est pas négligeable. Le village de feu monsieur, Guissé qui a formé une bonne partie de l’élite intellectuelle du département va tracer la voie dans le domaine de la promotion de l’économie verte, la défense du climat qui est menacé.

Daouda Abdoul Kader DIOP





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ghazwani, le meilleur choix après le meilleur des (...)

--------------------------

Mauritanie : un général en remplace un autre

--------------------------

Mohamed Abdel Aziz renonce à un 3ème mandat et ouvre un (...)

--------------------------


   Economie  

Les experts mauritaniens à l’école des changements (...)

--------------------------

Les femmes et les filles au cœur d’une rencontre des pays (...)

--------------------------

Mines : une transaction scellée autour de 1.180 tonnes (...)

--------------------------


   Social  

AMEM, le projet maghrébin de la migration du travail (...)

--------------------------

Naissance de La Coalition des Opérateurs mauritaniens (...)

--------------------------


   Culture  

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------

Les doits de l’enfant à l’Assemblée nationale mauritanienne

--------------------------


   International  

Echanges des ministres de la Défense du G5 Sahel sur la (...)

--------------------------

Maroc/Algérie : les armées dans les manœuvres « Flintlock (...)

--------------------------


   Médias  

Esclavage en Mauritanie : la BBC piégée

--------------------------

Le président de la République sera présent à la marche (...)

--------------------------


   Sport  

Retour avec Dr.Bâ Mohamedou sur le détournement de 75.000 (...)

--------------------------

Cérémonie des Awards, une marque d’image du président de (...)

--------------------------