Esclavage en Libye : Lettre ouverte aux dirigeants d’Afrique

lundi 20 novembre 2017
popularité : 0%

Excellences, Messieurs les Présidents
Vous permettrez sans doute que je perturbe le confort de vos Palais en vous interpellant sur une question qui peut vous paraître anodine, triviale, mais dont la portée symbolique et les impacts sont et seront incommensurables pour les peuples africains.
Organiser des ventes d’êtres humains en 2017, sur le sol africain, à quelques encablures d’une Europe complice, est quelque chose d’abject et relève du mépris total de la personne humaine.
C’est un crime, qui doit nous amener à nous interroger sur la sacralité de la vie, sur la dignité humaine, sur le bien et le mal, sur les aléas de la quête du bonheur pour des millions de jeunes trahis par leurs propres gouvernements, c’est-à-dire vous Messieurs qui gouvernez nos pays.
Excellences, Messieurs les chefs d’Etat, l’esclavage a certes été aboli en 1848, il y a de cela 169 ans. Mais l’idéologie qui le sous-tendait a trouvé d’autres atours et artifices pour investir les pensées et les pratiques économiques et politiques, et ainsi perdurer.
Excellences, Messieurs qui êtes à la tête des Etats de ce continent, les actes posés en Libye sont extrêmement graves et ne peuvent être passés sous silence. Les jeunes retenus en esclavage dans ce pays membre de l’Union africaine, doivent être libérés. Ils ont besoin d’être aidés pour se reconstruire psychologiquement afin de retrouver leur dignité, leur humanité.
Excellences, Messieurs les Présidents, tous les Africains, ceux en Libye comme ceux hors de Libye, se sont sentis brimés, humiliés. Ils attendent des actes forts et pas seulement des déclarations de principe, lesquelles sont généralement vite oubliées, sitôt lues. Nous, peuples, sommes à votre écoute.
Fatoumata Sow est journaliste, PHD Communication & Société, consultante Genre & Communication

Auteur : Fatoumata Sow - Seneweb.com





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

3ème Congrès d’IRA, une césarienne en période d’exception

--------------------------

La Mauritanie post-2019 recherche leader politique (...)

--------------------------

« Va-t-on laisser les justes, comme Ould Ghadde, (...)

--------------------------


   Economie  

ROSA et SUN-Mauritanie inquiets face à la situation (...)

--------------------------

Gaz Sénégal-Mauritanie : une affaire plus grosse que les (...)

--------------------------

Le nouvel ouguiya Il n’y a pas assez d’argent !

--------------------------


   Social  

Pétition

--------------------------

Marche et répression contre IRA : le président Birame Dah (...)

--------------------------


   Culture  

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------

Communiqué de presse : Tasiast intensifie son appui au (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------

Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM) (...)

--------------------------


   Sport  

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------