Des voleurs se donnent la mort

mardi 6 décembre 2016
popularité : 0%

L’affaire défraie encore la chronique à Arafat où elle s’est produite mais aussi dans tous les quartiers de Nouakchott où elle a été contée. Parce que c’est une première, mais surtout parce qu’elle est invraisemblable. En tout cas, si on en croit le boutiquier qui la raconte, ce sont bien ses visiteurs d’un soir qui se sont donnés la mort. Réveillé vers le milieu de la nuit par deux voleurs qui venaient de faire irruption dans sa boutique, le maître de céans n’eut pas le temps de réagir que le voilà ligoté et sommé de remettre ses économies. S’étant exécuté de crainte de connaître un sort peu enviable, il devait regarder impuissant ses deux visiteurs fouiller partout dans sa boutique à la recherche de quelques cachettes où les boutiquiers ont tendance à cacher leur argent. Selon le boutiquier, au dehors rien ne bougeait, et ses visiteurs étaient si confiants qu’ils décidaient de se faire du thé. Seulement dès qu’ils eurent pris le premier verre, il les voyait se tordre de douleurs vomissant à terre du liquide jaunâtre. Quelques minutes plus tard, ils s’étaient évanouis. Et c’est à l’aube qu’ils furent découverts après que le livreur de pain se soit présenté sur les lieux et qu’il ait remarqué que la porte de la boutique était entrouverte. Une fois à l’intérieur de la boutique, il retrouva son client boutiquier bâillonné et à côté, deux corps qui gisaient. Libre, le boutiquer qui prenait son livreur à témoin, se rendit au commissariat pour informer les policiers. Lesquels, une fois sur place, prirent contact avec les services des sapeurs pompiers qui ne tardèrent à évacuer les deux corps mourants et manifestement empoisonnés. Forts du récit du boutiquier, les forces de l’ordre s’emparèrent de la théière qui a servi le thé aux deux visiteurs indélicats. A l’intérieur, une grosse salamandre d’une peau bleue jaune recouverte de larves !
Manifestement et selon les premières informations disponibles, il s’agirait bien d’un empoissonnement. Comment cela s’est-il produit ? L’enquête entamée à l’instant devrait le déterminer. En tout cas, aux dernières nouvelles, les deux voleurs n’auraient pas survécu à cet empoisonnement. C’est cette information qui circule depuis à Arafat, qui ne parle plus que de ce sujet.

Ahmed. B





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------

Leadership et éclairages sur le système bancaire en (...)

--------------------------


   Social  

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------

Mauritanie : Bouamatou s’engage aux côtés de l’opposition

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------