La Somelec inflige une amende de 19 Millions d’UM à L’expert constitutionnaliste Ould Dahi

mardi 25 avril 2017
popularité : 0%

Selon certaines sources, l’expert constitutionnaliste Mohamed Lemine Ould Dahi s’est vu harcelé par la société nationale d’électricité SOMELEC à la suite de son avis sur l’illégalité du referendum décidé par le président de la république.

Le mêmes sources rapportent que les pénalisations avancées par la Somelec se fondent sur des violations supposées au domicile du juriste sise à Tevragh Zeina.

Il lui a été imposé le payement de montants exorbitants suivis de coupure d’électricité au niveau du compteur d’alimentation générale de la maison , ensuite remise de courant ,puis coupure et enfin remise incessamment.

Source :http://meyadin.net/node/7687 (Traduit par Adrar.info)

La Somelec a infligé une amende de 19 millions d’Ouguiyas sous forme de facture électricité consommée au domicile du Dr Mohamed Lemine Ould Dahi situé près de l’hôtel « IMAN « , justifiant cette énorme somme par un usage excessif de courant par l’utilisateur.

Source : http://mourassiloun.com/?q=node/15144 (Traduit par Adrar.info)

Il importe de rappeler que Mohamed Lemine Ould Dahi a , dans ses interventions médiatiques ( http://adrar-info.net/?p=39644)

déclaré : « que la solution constitutionnelle à la situation actuelle de la Mauritanie après le rejet par le Sénat du projet de modification de la Constitution est la démission du président et de son gouvernement, en soulignant qu’un précédent constitutionnel en ce domaine a été vécu par l’ex-président français le général de Gaulle.

L’expert constitutionnel Ould Dahi – qui est un des rédacteurs de la constitution mauritanienne – a dit que le président de la république doit assumer toute sa responsabilité car c’est lui qui a proposé le projet de la modification de la constitution et a cherché à convaincre les parlementaires et les a appelés à voter pour le passer. La responsabilité lui recommande de présenter sa démission, lui et son gouvernement.

Ould Dahi a également dit que le projet de révision de la constitution actuelle est abandonné une fois pour toutes, que le rejet explicite par la majorité des membres du Sénat ne peut pas être contourné et qu’il n’est plus possible de reconduire le même projet d’amendement de quelque façon que ce soi.

Adrar-Info





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Mohamed O. Maouloud à l’ouverture de la campagne : « les (...)

--------------------------

Le pari ADIL : « nous nous sommes opposés au coup d’état (...)

--------------------------

Ambiance et « bons risques » de la campagne électorale

--------------------------


   Economie  

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------

Leadership et éclairages sur le système bancaire en (...)

--------------------------


   Social  

Fête d’El Id El Kebir Le mouton hors de portée

--------------------------

Affaire de la balle de Twela Condamnés à six mois de (...)

--------------------------


   Culture  

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------

Concert à Nouakchott, Coumba Gawlo fait le plein au (...)

--------------------------


   International  

Arabie saoudite : plus de deux millions de fidèles (...)

--------------------------

Les observateurs européens aux élections maliennes : « (...)

--------------------------


   Médias  

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------

Voilà pourquoi Horizons et Chaab ne paraissent (...)

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------