Les sorties nocturnes du leader politique

vendredi 17 février 2017
popularité : 0%

Un homme politique, chef d’une formation politique nationale, a eu mailles à partir avec son épouse, ou plutôt, avec ses deux épouses. L’incident s’est produit, mercredi, dans une maison du Ksar Nord. Ne fréquentant cette maison que la nuit tombée, l’homme n’était pas connu des riverains, même pas du boutiquier du coin qui a toutefois fait remarquer qu’il voyait souvent sa silhouette sur les lieux, en fin de soirée.
Mercredi, vers 22 Heures, cette même silhouette venait de quitter sa voiture qu’elle avait garée devant la maison indiquée, une femme, accompagnée d’un chauffeur, se présentait au boutiquier lui posant des questions sur la maison où avait disparu le propriétaire de la maison garée devant elle. « La maison serait occupée par un couple qui ne s’y rend que le soir » lui aurait-il soufflé. Suffisant pour que cette dernière se dirigeât vers la porte de la maison qu’elle assena de coups de pierre. A peine le gardien eut-il ouvert la porte qu’elle plongea à l’intérieur du domicile, furieuse. Le spectacle qu’elle découvrit fut ahurissant : son époux était bien installé dans le salon, avec autour de lui, des mets divers. Hors d’elle, elle shoota dans le plateau et se mit à crier au scandale. L’homme politique pris de court n’eut pas le temps de réagir qu’elle envoya vers sa direction une bouilloire pleine d’eau. N’eût été le gardien qui s’était interposé, accompagné du chauffeur, elle scalperait la maitresse de céans.
Les bruits avaient toutefois ameuté le visionnage qui se fit invité à l’événement. En un laps de temps, la maison ne désemplissait pas de monde. Nombreux furent ceux qui reconnurent le mari qu’ils avaient mantes fois vu à l’écran de la télévision. La réalité fut dite séance tenante par la maitresse de maison qui révéla que l’homme qu’elle accueillait dans sa maison l’avait bien épousée, dans un mariage secret. La visiteuse tombait alors des nues ! Les réunions politiques nocturnes, les retours tardifs à la maison, les missions à l’intérieur du pays, les absences répétées du foyer… Tout n’était qu’alibi pour son mari – qui n’avait dit mot- pour s’isoler avec celle-là qui était manifestement sa coépouse.
Déçue et éplorée, elle regagna son véhicule et disparut avec son chauffeur dans l’obscurité de la nuit, promettant de régler ses comptes avec son mari, une fois rentrée chez elle.

Ahmed B





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Élection présidentielle Ould Abdel Aziz ne...

--------------------------

L’APP fustige l’UPR

--------------------------

Bouillonnement pré-électoral : le pouvoir prépare une sale (...)

--------------------------


   Economie  

Mettre les pêcheurs artisanaux mauritaniens aux normes (...)

--------------------------

Chaîne de valeur de la sardinelle : comment aller (...)

--------------------------

Accords de pêche Mauritanie-Sénégal : Poissons contre (...)

--------------------------


   Social  

A Nouakchott, les religieux du Sahel engagés pour (...)

--------------------------

Parlementaires ACP-UE : la presse nationale bute sur un (...)

--------------------------


   Culture  

Semaine de la Francophonie : Ahmed Hamza répond aux (...)

--------------------------

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

« Ana Hartani Mani Barani » La revendication de (...)

--------------------------

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------


   Sport  

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------