Pokeristes en taule

mercredi 7 juin 2017
popularité : 0%

Baba O. Sidi et Ibrahima Kane sont depuis mardi dernier aux mains de la justice. Les deux compères qui avaient été déférés par le commissariat d’El Mina, doivent répondre des accusations d’agressions portées contre eux par le nommé Cheikh Sylla, comptable de son état. Tout se serait produit la veille, en pleine nuit de Ramadan au domicile de ce dernier sis à l’usine de confection des habits de la Moughataa. Habitués aux jeux de hasard, les trois amis qui avaient engagé pendant plusieurs heures un jeu de poker, se mirent brusquement à se disputer, après que Cheikh Sylla eu raflé une forte mise de 150.000 UM alors que de l’avis de ses deux compères, il avait truqué la carte. Non seulement, ceux-ci n’acceptaient pas que Cheikh se paie leur tête en raflant la mise avec triche, mais aussi ils n’entendaient pas le laisser le laisser filer en les laissant sur le carreau. Ce dernier refuse et soutient que chaque fois, il perd de l’argent et n’a jamais rouspété et qu’ils doivent faire preuve de fair-play. Peu à peu, l tension montait et les interventions orales devenaient de plus en plus fortes. A deux contre un les jeux semblaient être faits. C’est ce que pensait Baba qui demanda à Ibrahima, de se « servir » des poches remplies de sous, de leur vis-à-vis. Subitement, ils l’attaquèrent, lui tordant le bras avant de s’emparer, devant les yeux médusés de son épouse tenue au respect.
Après leur départ, Cheikh Sylla se rendit immédiatement au commissariat de police où il déposa une plainte contre ses deux camarades, présentant la présente version des faits. Les deux accusés furent interpelés devant la police et reconnurent les faits tels que présentés. Seulement, ils considéraient que non seulement, le plaignant avait triché pour gagner la partie, mais aussi et surtout, que c’est lui qui les a agressé après qu’ils eurent refusé de lui donner la mise. Face à ces deux versions, la police aurait établi un PV sur lequel elle aurait surtout insisté sur la nature interdite du jeu de poker auquel s’adonnaient les belligérants. L’affaire devrait être jugée pendant la présente semaine au Parquet de Nouakchott.

A. B





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Élection présidentielle Ould Abdel Aziz ne...

--------------------------

L’APP fustige l’UPR

--------------------------

Bouillonnement pré-électoral : le pouvoir prépare une sale (...)

--------------------------


   Economie  

Mettre les pêcheurs artisanaux mauritaniens aux normes (...)

--------------------------

Chaîne de valeur de la sardinelle : comment aller (...)

--------------------------

Accords de pêche Mauritanie-Sénégal : Poissons contre (...)

--------------------------


   Social  

A Nouakchott, les religieux du Sahel engagés pour (...)

--------------------------

Parlementaires ACP-UE : la presse nationale bute sur un (...)

--------------------------


   Culture  

Semaine de la Francophonie : Ahmed Hamza répond aux (...)

--------------------------

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

« Ana Hartani Mani Barani » La revendication de (...)

--------------------------

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------


   Sport  

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------