Suicide, certainement

mercredi 19 juillet 2017
popularité : 0%

La crise financière et économique actuelle est en train de faire des victimes dans la société. Après la disparition il y a quelques jours d’un instituteur qui se serait empoisonné chez lui à Arafat, car criblé de dettes, voilà qu’un professeur décide de s’en aller, lui aussi pour des dettes. Il s’agit de Souleimane D B. Professeur de son état, Souleimane a été retrouvé sans vie la corde au cou, jeudi dernier. Pour sa famille, il se serait suicidé. En effet, au moment de l’acte fatal, l’homme se trouvait seul dans sa chambre après avoir prié ses deux enfants de s’en aller. Il semble bien que le malheureux a décidé de quitter ce monde du fait des dettes qu’il a accumulées ces dernières années. Selon sa famille, il aurait d’abord contracté des dettes au niveau de sa banque où son compte est au rouge. Auprès des quatre boutiquiers du coin, il avait une ardoise globale de 136. 000 UM. Auprès de bouchers et de poissonniers du marché des Poulets, même état de fait puisqu’il leur devait une somme assez importante. N’ayant plus de recours pour subvenir à ses charges familiales, il était entré de plein fouet dans le système de Chipeko où il avait livré des chèques sans provision. Chaque soir, il recevait chez lui des visites de créanciers qui menaçaient chaque fois de porter leur affaire devant la justice. De guerre lasse, et évitant de faire du bruit chez lui, il avait pris l’habitude de ne rentrer chez lui que tard dans la nuit, une fois persuadé qu’il ne recevrait plus de visites de créanciers.
Pour sa famille, il aurait tout simplement décidé de quitter ce monde, pour se reposer. Joint par la presse, Brahim, neveu de la victime, à l’instar de tous les membres de sa famille, n’était pas en état d’évoquer l’horreur. Il a repoussé calmement la sollicitation des journalistes en déclarant : "pour le moment, la famille est en train de se concerter."
Ahmed B





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

3ème Congrès d’IRA, une césarienne en période d’exception

--------------------------

La Mauritanie post-2019 recherche leader politique (...)

--------------------------

« Va-t-on laisser les justes, comme Ould Ghadde, (...)

--------------------------


   Economie  

ROSA et SUN-Mauritanie inquiets face à la situation (...)

--------------------------

Gaz Sénégal-Mauritanie : une affaire plus grosse que les (...)

--------------------------

Le nouvel ouguiya Il n’y a pas assez d’argent !

--------------------------


   Social  

Rencontre sur la Migration à Nouakchott : les syndicats (...)

--------------------------

Rosso : Vaincre ensemble le travail des enfants

--------------------------


   Culture  

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------

Communiqué de presse : Tasiast intensifie son appui au (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------

Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM) (...)

--------------------------


   Sport  

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------

CHAN 2018 : La Mauritanie sombre devant le Maroc (...)

--------------------------