Un maître coran accusé de meurtre

mardi 29 mars 2016
popularité : 0%

Un maître coranique du nom Naji a été accusé de meurtre. Enseignant dans le quartier de Ndiourbel à Rosso, il aurait frappé un de ses élèves avec un objet lourd. Le gosse qui souffrait de sa blessure, sera transporté deux mois plus tard par ses parents à l’hôpital où il décéda, selon eux, des suites de sa blessure deux jours après son internement. Avisé, le procureur de la République de la Wilaya du Trarza a ordonné son arrestation sur une plainte déposée par les parents du jeune.

Un autre individu du nom de Moulaye Ould Jidou a été arrêté dans le cadre de cette affaire. Se disant soigneur féticheur, il serait le premier à avoir voulu soigner le gosse, soutenant aux parents que leur enfant souffrait d’empoisonnement. Ce qui sera démenti par les examens cliniques. Le retard pris pour que le gosse se fasse examiner par de réels praticiens lui seraient ainsi imputées. Les sources de « atlas info » qui ont rapporté l’information de préciser que le défunt était âgé de 14 ans. Le dossier serait aujourd’hui entre les mains de la justice du Trarza.

Tasiast fait arrêter des chercheurs d’or
Des unités des forces de l’ordre ont procédé jeudi dernier à une opération de rafles d’individus, de grande envergure. Plus de 200 personnes ont été en effet arrêtées ce jour alors qu’elles s’investissaient dans la recherche de l’or. Tout est parti d’une plainte déposée par la Société Tasiast auprès du Wali de l’Inchiri, accusant les personnes cibles de rechercher de l’or dans des zones où elle détenait des licences exclusives de prospection et d’exploitation. Il s’agit de l’espace situé aux km 123 – 188, au nord de la route Nouakchott – Akjoujt. Sommés de mettre fin à leurs activités, les autochtones ont fait de la résistance, soutenant à l’endroit des gendarmes qu’ils travaillent dans la légalité. Réaffirmant les liens qui les liens au territoire cible, les autochtones ont présenté des documents administratifs de propriété foncière datant de l’ère coloniale, confirmés par d’autres documents signés pendant les années de l’indépendance ! Et c’est fort de ces dispositions, diront-ils en substance qu’ils ont engagé depuis quelques mois, des opérations de recherche d’or. Ils devaient aussi ajouter que « les Autorités publiques sont bel et bien au fait de cette opération ». Malgré tout, ils seront mis aux arrêts et conduits à la Willaya de l’Inchiri où ils devaient être entendus. Dans la foulée, out leur matériel artisanal de recherche aurifère sera saisi : des tamis, des citernes d’eau, des pelles, des pioches et une trentaine de véhicules.

En fait, pour l’accusateur Tasiast, les personnes cibles s’activeraient depuis longtemps dans plusieurs zones où elles seraient parvenues à tirer plusieurs dizaines de kilogrammes d’or : il s’agit certes de zones habitées, mais il s’agit aussi d’anciennes carrières de Tasiast se trouvant dans la région de l’Inchiri. Pour l’occasion la société évoque « une concurrence déloyale d’autant plus qu’elle dispose de licence qui lui offre l’exclusivité de l’exploitation d’or dans la Willaya cible.
Il faut dire que ces derniers mois, la région de l’Inchiri a connu une spectaculaire ruée vers l’or après que des échantillons de ce métal précieux furent découverts par des bergers. Une aubaine pour les chercheurs traditionnels d’or qui avaient élu domicile aux quatre coins des montagnes de la Mauritanie et qui avaient par la suite, convergé vers l’Inchiri.

Reste maintenant à savoir si les sites cibles font effectivement partie du patrimione deTasiast, ou p lutôt s’il s’agit d’un abus d’autorité ?

Elle se fait dépouiller d’un demi-million dans sa boutique
Une commerçante de la ville de Zouerate a été attaquée dans sa boutique par un individu masqué alors qu’elle était seule. Son mari était sorti momentanément acheter des produits dans une boutique voisine. La commerçante du nom de Messaouda a beau se défendre en maintenant son sac que le voleur tentait de lui arracher. Ce dernier a dû presque l’étrangler pour finir par emporter la sacoche où selon ses dires, elle avait gardé un peu plus de 500.000 UM. Un complice faisait le guet devant la boutique selon elle, alors que son agresseur s’occupait à la dépouiller.

Arrestation de l’époux d’une célèbre artiste
Selon des informations relayées par la presse, la police aurait arrêté le nommé Seyid Brahim, époux de la célèbre Aghlana Mint El Khaliva dite Beloutou, fille de la défunte diva Dimi Mint Abba. L’homme est accusé d’escroquerie au dépens de l’activiste de la société civile, Khady Fall qui aurait porté plainte contre lui auprès du Procureur de la République. L’homme aurait vendu un certain nombre d’appartements qui appartenaient à cette dernière.
Déféré au tribunal et entendu par un juge d’instruction, il aurait été placé en détention préventive à la prison de Dar NaÏm. Les sources décrivent le mis en cause comme un mordu du « Chipeko », une opération de prêt à forte usure.

Ahmed. B





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

La triste baguette de l’année 2018

--------------------------

En attendant la présidentielle… Equation à une (...)

--------------------------

Démission massive du parti de l’opposition, l’Alliance (...)

--------------------------


   Economie  

Mauritanides Tasiast Mauritanie, au service de (...)

--------------------------

Pétition signée par le Chef de l’Etat et Prix du meilleur (...)

--------------------------

La rivière de M’Silé en Assaba, un modèle de gouvernance (...)

--------------------------


   Social  

Pouvoir citoyen dans des communautés de base

--------------------------

Condoléances du Conseil municipal de Rosso à la famille (...)

--------------------------


   Culture  

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------

Les doits de l’enfant à l’Assemblée nationale mauritanienne

--------------------------


   International  

FATIMATA SY, DIRECTRICE DE L’UNITE DE COORDINATION DU (...)

--------------------------

A Ouagadougou, les féministes ouest-africaines adressent (...)

--------------------------


   Médias  

Conférence à Nouakchott sur les relations maroco-mauritanienne

--------------------------

28 novembre Horrible anniversaire

--------------------------


   Sport  

CAN 2019 : l’Egypte et l’Afrique du Sud seules (...)

--------------------------

Le Maroc ne veut pas de la CAN

--------------------------