Une soirée de Braquages en série

jeudi 19 janvier 2017
popularité : 0%

La police de Ryadh a été alertée en fin de soirée de jeudi dernier pour des événements inédits : une série de braquages de stations d’essence situées l’un dans des quartiers périphériques sud de Nouakchott. Quatre individus à bord d’une voiture de couleur noire semblent avoir décidé de se faire la fête : d’abord ils sont arrivés un peu plus tôt, en cette fin de soirée à la station du PK 9, pour une commande de carburant et demandant par la suite, la facture.
Ne voyant rien venir le gestionnaire les invita dans sa cabine, mais à peine eut-il ouvert ses tiroirs pour récupérer son cachet et ses formulaires de facture que le voilà entouré des quatre hommes armés de couteaux et d’une arme à feu qui le tinrent en respect avant de lui ôter tout ce qui se trouvait dans les poches et dans les mains : 212.000 UM en nature et une valeur de 134.000 UM en bons de carburant ! Peu après, les quatre hommes s’en allèrent reprendre leur voiture et disparaître dans l’obscurité de la nuit, non sans avoir ligoté le gérant de la station qu’ils abandonnèrent sur place.
Un peu plus tard, deux scènes analogues se sont produites à l’extrême ouest du PK 9, à la station d’essence située à l’entrée de Dar El Beidha et à la station jouxtant le Marbath. Vraisemblablement, il s’agirait de la même bande. Selon les signalements du gérant de Dar El Beidha qui a déclaré avoir perdu 123.500 UM et son téléphone I Pad, comme selon les témoignages de la seconde victime qui a dit avoir remis à ses agresseurs 96.000 UM, il s’agirait de la même bande. Ce sont chaque fois quatre hommes, grands de taille et assez baraqués, portant tous des lunettes, deux d’entre eux, de teint noir habillés en pantalons et chemises et deux autres de teint blanc enturbannés et dans des boubous neufs. La voiture aussi serait la même : une Élégance noire aux verres fumés flambant neuf. Depuis, les recherches sont lancées. La police n’exclurait aucune piste : il peut bien s’agir d’agresseurs qui s’étaient spécialisés dans cette pratique il y a quelques années, comme il peut s’agir de groupes isolés. Il faut dire que ce genre de braquage se produisait très souvent à Nouakchott, pendant les années 80 et avait disparu depuis, suite à une série de mesures préventives qui avaient été prises dont le renforcement des éléments affectés dans les stations services, et l’impératif de fermeture des stations de carburant à 00 Heure et de ne les rouvrir qu’à 7 Heures le lendemain. Mais avec le temps, la multiplication de stations service dans la ville, voire avec l’anarchie régnante, ces mesures avaient été abandonnées par les gérants de stations, certains même prolongeant leur service, la nuit durant.
Ahmed. B





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

3ème Congrès d’IRA, une césarienne en période d’exception

--------------------------

La Mauritanie post-2019 recherche leader politique (...)

--------------------------

« Va-t-on laisser les justes, comme Ould Ghadde, (...)

--------------------------


   Economie  

ROSA et SUN-Mauritanie inquiets face à la situation (...)

--------------------------

Gaz Sénégal-Mauritanie : une affaire plus grosse que les (...)

--------------------------

Le nouvel ouguiya Il n’y a pas assez d’argent !

--------------------------


   Social  

Pétition

--------------------------

Marche et répression contre IRA : le président Birame Dah (...)

--------------------------


   Culture  

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------

Communiqué de presse : Tasiast intensifie son appui au (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------

Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM) (...)

--------------------------


   Sport  

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------