ATTM /ENER : un mariage de raison

mercredi 9 novembre 2016
popularité : 0%

Le gouvernement a donné, il y a deux semaines, un ultimatum de deux mois aux sociétés ATTM et ENER pour fusionner en vue d’offrir une meilleure qualité de service.

En proie à de sérieuses difficultés financières, les deux opérateurs sont sommés de fusionner avant la fin de l’année. Cette alliance devrait leur permettre de mutualiser leurs moyens pour mieux résister à la concurrence des opérateurs privés nationaux et internationaux.

C’est un mariage de raison. Ni ATTM ni ENER n’ont d’avenir dans le célibat. La seule réponse possible face à la concurrence et au ralentissement d’activité dans le secteur est dans l’union de leurs forces.

La société ENER se débat depuis des années avec des pertes croissantes provoquées par une gestion défaillante et une demande publique en berne peine actuellement à faire face à ses créanciers plus de 13 milliards d’ouguiyas). L’ATTM leader sur le marché avec plus de 25% des parts de marché quoique dans un trou de serrure abyssal héritage de la période Yahya Ould Hademine a été très performante en matière de gestion des coûts ces dernières années.

Du coup, elle a cessé de brûler de la trésorerie, et ses marges se sont nettement améliorées et dispose d’un carnet de commande relativement rempli.

De tous temps, ENER a constitué la mariée idéale du secteur. Rares sont les entreprises auxquels on n’a pas prêté des velléités de rapprochement avec l ’opérateur public qui bénéficie bon an mal an au titre d’un contrat programme avec l’Etat de 6 milliards d’ouguiyas pour uniquement le segment de l’entretien des routes.

Les faiblesses structurelles de ce dernier ont largement alimenté ces rêves de grandes manœuvres. Hormis une position dominante sur le segment de l’entretien routier , l’entreprise a peu ou proue dégagée de la rentabilité sur le segment construction des routes.

Convaincu que ATTM ne pouvait pas rester célibataire, la SNIM dont l’ATTM est l’une des filiales a profité de "la faillite" de l’ENER pour en prendre le contrôle.

Certes , même si , pour bon nombre d’observateurs on ne voit pas bien ni le sens ni la faisabilité d’une telle OPA sur l’ENER , il n’empêche que l’ATTM présente le bon profil pour vous convoler en justes noces avec la mariée. Trop tôt pour dire si le mariage sera un succès, les deux enseignes seront bientôt réunies sous une même ombrelle.

Seule certitude cependant, ce rapprochement a du sens sur le segment construction du moins ou des économies d’échelle vont être mécaniques pour ATTM, même si on ne connaît pas à l’avance le montant de ce que cela lui aura coûté in fine cette opération.

Il faudra peut être plusieurs années pour le savoir. Autre certitude,  le premier ingrédient de ce cocktail détonnant est classique  : des mesures d’économies sur fond de dégraissages d’effectifs regrette une source de L’ATTM. Les coûts fixes seront ainsi été rabotés de 25 % à en croire une source proche du dossier.

A suivre.
Rimeco





Commentaires

New Page 1

Le Journal



   Politique  

Moustapha Abeiderrahmane, président du Renouveau (...)

--------------------------

L’ex-sénateur Ould Ghadda arrête sa grève de faim

--------------------------

Ould El Haimer licencié pour avoir critiqué le 1er (...)

--------------------------


   Economie  

Les Impôts dans le pays Objectifs : couverture à 99% (...)

--------------------------

Inspection de l’ENER Le DG mis aux arrêts

--------------------------

Mauritanie - Sénégal De la poudre de feu en mer

--------------------------


   Social  

Les enfants qui aident souvent leurs parents au champ (...)

--------------------------

Femme internationale de la femme rurale : La Mauritanie (...)

--------------------------


   Culture  

Houleye, le samedi soir à Nouakchott

--------------------------

ZIZ FASHION » reçu par le nouveau ministre de la Culture (...)

--------------------------


   International  

Le Qatar rétablit ses relations diplomatiques avec (...)

--------------------------

Mauritanie : l’armée dément avoir mené des opérations (...)

--------------------------


   Médias  

Clarification concernant l’avis de fermeture de (...)

--------------------------

Les chaînes de TV privées mauritaniennes menacées de (...)

--------------------------


   Sport  

Équipe nationale des joueurs locaux : La Mauritanie, la (...)

--------------------------

Les entraîneurs de basket-ball sur les bancs

--------------------------