Accords de pêche avec la Mauritanie, polémique autour des bateaux russes… : Oumar Guèye dissipe les malentendus

mardi 29 novembre 2016
popularité : 0%

Lors du vote du budget de son département tenu hier, le ministre de la Pêche et de l’Économie maritime a indiqué qu’il n’y avait plus de protocole d’accord de pêche entre le Sénégal et la Mauritanie. Selon Oumar Guèye, le Président Macky Sall n’a jamais interdit aux bateaux russes de venir pêcher au Sénégal.

Le ministre de la Pêche et de l’Économie maritime a été interpellé par des parlementaires sur les bateaux des pêcheurs de la région de Saint-Louis souvent arraisonnés par les Mauritaniens, hier, lors du vote du budget de son département.

Oumar Guèye a répondu que des accords de pêche ont toujours existé entre le Sénégal et son voisin, la Mauritanie. Avec le Président Macky Sall, constate-t-il, le nombre de licences a augmenté de 300 à 400. Il s’y ajoute le débarquement passé de 40 à 50 000 tonnes. Toutefois, ‘’il n’y a plus de protocole d’accord entre ces deux pays’’. Le ministre s’en explique : ‘’Il était annuel.

C’est pour cette raison que nous ne l’avons pas signé en 2016. Donc, le gouvernement n’a aucune part de responsabilité par rapport à tous ces problèmes’’, renseigne le ministre qui rappelle que la Mauritanie a changé son code de la pêche.

Ainsi, M. Guèye invite-t-il les pêcheurs du nord à ne pas aller dans les eaux mauritaniennes. D’après le ministre, ils sont en train de négocier pour que des situations de cette nature ne se reproduisent plus. ‘’Nous avons négocié en faisant tout ce qui était de notre possible pour obtenir des résultats. Et nous ne désespérons pas.

Mais à l’heure actuelle, il n’y a pas de solution. En dehors de ce pays, nous avons des accords avec la Guinée Bissau, la Gambie. Aussi, nous cherchons des accords avec d’autres pays, parce que nous sommes un très grand pays de pêcheurs. Nous sommes donc dans cette dynamique’’, glisse-t-il.

Bateaux russes

A propos des bateaux russes, le ministre de la Pêche a soutenu que le Président Macky Sall ne leur a jamais interdit de venir pêcher. ‘’Il ne stigmatise pas un pays. Parce que, justifie-il, des accords de pêche existent entre ces deux pays depuis 2011’’. ‘’C’est le protocole qui n’est pas encore signé. Et il n’y a aucune raison à ce que notre pays ne puisse pas avoir d’accord avec la Russie.

Si la réglementation est respectée, il n’y a pas de problème. Actuellement, nous avons arraisonné trois à quatre bateaux qui ne sont pas russes’’, lance-t-il, avant de faire savoir que la pêche illégale n’est pas l’apanage d’un pays. Et lesdits bateaux, selon le ministre de la Pêche, doivent payer 3,5 milliards de F Cfa pour être libérés.

Pour 2017, le budget du ministère de la Pêche et de l’Économie maritime est arrêté à la somme de 26 033 535 000 F Cfa contre 17 385 582 860 F Cfa en 2016, soit une hausse de 8 647 952 140 F Cfa en valeur absolue et de 49,74% en valeur relative.

Source : Enquête

Xalima





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

La triste baguette de l’année 2018

--------------------------

En attendant la présidentielle… Equation à une (...)

--------------------------

Démission massive du parti de l’opposition, l’Alliance (...)

--------------------------


   Economie  

Mauritanides Tasiast Mauritanie, au service de (...)

--------------------------

Pétition signée par le Chef de l’Etat et Prix du meilleur (...)

--------------------------

La rivière de M’Silé en Assaba, un modèle de gouvernance (...)

--------------------------


   Social  

Pouvoir citoyen dans des communautés de base

--------------------------

Condoléances du Conseil municipal de Rosso à la famille (...)

--------------------------


   Culture  

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------

Les doits de l’enfant à l’Assemblée nationale mauritanienne

--------------------------


   International  

FATIMATA SY, DIRECTRICE DE L’UNITE DE COORDINATION DU (...)

--------------------------

A Ouagadougou, les féministes ouest-africaines adressent (...)

--------------------------


   Médias  

Conférence à Nouakchott sur les relations maroco-mauritanienne

--------------------------

28 novembre Horrible anniversaire

--------------------------


   Sport  

CAN 2019 : l’Egypte et l’Afrique du Sud seules (...)

--------------------------

Le Maroc ne veut pas de la CAN

--------------------------