Excellence Aziz, sauvez nos 2000 tonnes de légumes

mercredi 15 mars 2017
popularité : 0%

Depuis janvier 2017 que nos 2000 tonnes de carottes ont atteint leur maturité et que nos agriculteurs (dont une trentaines se sont déplacés le 12 Mars à Atar pour réclamer l’aide du Gouvernement)

par défaut de transport de leur production à Nouakchott )-arrosent nuits et jours dans le sol pour éviter leur dessèchement dans l’espoir d’une réaction à mes multiples lettres adressées au Ministère de l’Agriculture S/C de la voie hiérarchique.

J’ai menacé de vendre aux enchères mes 2 modestes maisons de Nouakchott (Dar Naim et Bouhdida) pour intenter des procès en tant qu’ONG de sauvegarde des palmiers ,Agriculture publiés par les 6 sites électroniques suivants :

1 -http://adrar-info.net/?p=39567

2- http://alhassad.net/fr/spip.php?article798

3-http://linformation.net/node/1511

4-http://atlasinfo.info/fr/node/1072

5-http://www.laloupe.net/urgent-la-constitution-modifiee-mais-500-000-palm...

6-http://nordinfo.info/node/15704—

Un procès contre plusieurs ministres qui, à mon sens ont une part de responsabilité de la perte de la valeur de 200.000.000 d’UM de légumes produites par ces pauvres populations qui m’ont élu rudement en tant que Maire à partir d’un Parti d’opposition que je ne connaissais point avant d’être contraint (par l’erreur politique d’un élu d’Aoujeft ayant une dent contre mon père) de me pousser à démissionner d’un Parti (l’UPR) dont j’étais pourtant membre fondateur..

Ces ministres pouvaient, vus les empêchements du Président, m’entendre et agir et éviter le drame.

Ce me sera à contrecœur de mettre en exécution ma menace de procès contre des Ministres, car tout le monde sait que je reconnais haut et fort l’excellence de votre bilan dans le terroir (Dhar, Aftout Chargui , Sahli … et sécuritaire honorable que j’avais évalué supérieur à tous ceux des Présidents qui vous ont précédés et garde confiance d’autres réalisations grandioses (en Agriculture, Education, Administration territoriales que je cherche à communiquer depuis un certains temps).

Il existe une solution unique radicale qui garantit l non seulement e sauvetage de cette production mais l’engagement d’une production de 20.000 tonnes de légumes dés 2018 :

Conscient que nos agriculteurs sont disposés à payer 40.000.000 UM pour frais de transport de leur production.

Conscient aussi que toutes les solutions avancées par le Ministère de l’Agriculture seront sans effet : dédouanement d’un camion frigo marocain rempli à moitié du Hachich destiné à l’Afrique à 800.000 UM n’est pas une solution, encore moins l’attente aléatoire que le CSA puisse disposer d’un camion retour qui peut ne jamais arriver durant la campagne..

Même l’appui généreux annoncé hier par un homme d’affaires mécène d’Atar ( à qui j’adresse les vif remerciements au nom des populations et du pays) qui a eu l’amabilité de visiter et de parler avec nos agriculteurs en détresse sur site pour leur offrir (outre la promesse de terminer la construction d’une grande mosquée apte à accueillir 2000 prieurs qu’ils avaient entamée depuis un temps) un camion remorque pour le transport de 30 tonnes ne sont pas la sauvetage des 2000 tonnes de Maaden El Ervane que je cherche.

La solution radicale, unique est plus facile qu’acheter un pain dans la boutique du quartier qui sauve les 2000 t de cette campagne et propulse notre production maraichère pour engager la production potentielle de 20.000 tonnes (le 1/3 de nos importations) dés 2018 à un coût imbattable par la concurrence est la suivante :

1- Mobiliser aujourd’hui même un fonds de prés de 40.000.000 UM (au prés de Tadamoun, Primature, CDD, banque privée, ou personne privée militante qui soutient la politique de l’Etat en garanti de l’Etat), remboursables pour les 3 derniers cas en moins de 3 mois avant la fin du mois de mai 2017 sur les coûts de transport et conservation au froid de la production.

2- Couper 2 billets Nouakchott Paris Nouakchott (équivalent à moins de 5% du coût du transport pour la sauvegarde de cette denrée) au profit d’une mission du représentant du GIE ( de commercialisation des légumes et des dattes de Maaden El Ervane) agréé par acte du tribunal du Commerce N° 816 du 17 mars 2008 en le faisant accompagner par un spécialiste de camions frigo pour embarquer en 6 jours 6 à 10 camions frigo de 5 à 12 tonnes débarquable en procédure d’urgence au Port de Nouakchott avant la fin du mois de Mars pour commencer à transporter en convoi en chambres froides mobiles la production des 2000 tonnes de Maden El Ervane.

Nouakchott le 14 Mars 2017

Cheikhany Ould Sidina
Président de l’ONG SOS Palmiers

Agriculture et Environnement de Mauritanie

Maire de Maaden El Ervane

Atlasinfo


Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Mauritanie : l’ancien Président Sidi Abdallahi dénonce le (...)

--------------------------

Explosion d’une grenade à Riad : ouverture d’une (...)

--------------------------

Pont de Rosso : en attendant les CV des cadres (...)

--------------------------


   Economie  

DROIT DE REPONSE

--------------------------

Trois mémorandums d’entente signés entre la Mauritanie et (...)

--------------------------

Mattel : Est-ce le début de la fin ? Acte II

--------------------------


   Social  

IRA-Mauritanie : Déclaration solennelle

--------------------------

Affaire O. M’Khaitir : la cour suprême confirme l’arrêt (...)

--------------------------


   Culture  

En images : à l’affiche à l’ifM, Ziza appelle la jeunesse (...)

--------------------------

Mauritanie : le Quai d’Orsay revoit ses recommandations (...)

--------------------------


   International  

Mauritanie : l’armée dément avoir mené des opérations (...)

--------------------------

Gambie : au 19 janvier, l’Union africaine cessera de (...)

--------------------------


   Médias  

Lo Gourmo Abdoul : Le Président de la République (...)

--------------------------

Femmes Parlementaires – Tentative d’assassinat : La Tv de (...)

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitoune s’offrent les Diables Rouges

--------------------------

Amical : après le Bénin, la Mauritanie épingle également (...)

--------------------------