Mauritanie : Libre circulation pour les pays membres de la Cédéao

mercredi 10 mai 2017
popularité : 0%

Actualité Mauritanie – vendredi 5 mai 2017, un accord de libre circulation des biens et des personnes a été signé entre les autorités mauritaniennes et le président de la commission de la cédéao. Une mesure qui vise également les questions sécuritaires et la lutte antiterroriste.

Vendredi 5 mai dernier, à Nouakchott , le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza et la ministre mauritanienne du Commerce, Naha Mint Mouknass ont entériné un accord entre le pays et l’institution ouest-africaine.

Ce dernier prévoit, entre autre, la libre circulation des biens et des personnes entre les états membres de la Cédéao et la Mauritanie. Il s’agit également de renforcer la coopération dans la lutte antiterrorisme. Les deux partis visent l’institution du libre-échange, l’application du tarif extérieur commun, la promotion de la libre circulation des personnes, le développement d’une politique commerciale commune.

Bien que l’accord ne saurait être effectif dans l’immédiat, les deux représentants des deux camps ont affirmé de tout mettre en œuvre pour les travaux en vue de la convergence de leurs différents tarifs douaniers. La ministre mauritanienne et l’homme politique béninois , se sont dits satisfaits du travail déjà effectué. Cet accord Mauritanie-cédéao est la conclusion de négociation engagées à l’issue d’une conférence des chefs d’État et de gouvernements de la Cédéao en mars 2014.

L’Afrique de l’Ouest, modèle d’intégration sous régional

Avec ce nouvel accord, la cédéao renforce son influence en Afrique et son engagement à faire de l’Afrique de l’Ouest un carrefour économique interrégionale. Les états membres de cette communauté tendent désormais progressivement tous vers la libre circulation des personnes et des biens. Le Bénin était allé plus loin en annonçant l’ouverture de ses frontières pour tous les Africains. Ces nombreuses mesures attirent de plus en plus d’investisseurs internationaux, qui voient désormais en l’Afrique de l’Ouest un boulevard rempli d’opportunités.

De son côté, l’Afrique centrale reste encore à la traine devant sa consœur. la libre circulation qui devient progressivement une réalité en Afrique de l’Ouest n’est encore qu’un souhait chez sa voisine. Même constat pour les pays du Maghreb. Si individuellement ces derniers ont des économies assez solides, au niveau de la coopération sous régionale des efforts colossaux sont à fournir.

D’ailleurs, la demande du Maroc d’intégrer la cedeao, et cet accord économique de la Mauritanie, tous les deux pays membres du l’Union du Maghreb arabe (UMA), montrent l’influence croissante de l’Afrique de l’Ouest en Afrique.

Africapostnews





Commentaires

New Page 1

Le Journal



   Politique  

Mali : le référendum reporté à une date ultérieure

--------------------------

Mais où est l’opposition ?

--------------------------

L’émir du Qatar appelle le prince héritier d’Arabie "à des (...)

--------------------------


   Economie  

Sénégal : plus de deux milliards pour les pêcheurs (...)

--------------------------

Mauritania Airlines : Turbulences en vue

--------------------------

Mauritanie : vers une nouvelle loi incriminant la (...)

--------------------------


   Social  

Détenus, battus, humiliés : une vidéo publiée sur les (...)

--------------------------

L’ONU autorise une force du G5 contre le terrorisme au (...)

--------------------------


   Culture  

Festival « LeyaliMedih » a baissé les rideaux

--------------------------

Rencontre entre voyagistes du tourisme et autorités (...)

--------------------------


   International  

Mauritanie : l’armée dément avoir mené des opérations (...)

--------------------------

Gambie : au 19 janvier, l’Union africaine cessera de (...)

--------------------------


   Médias  

Pêche : la recherche face aux défis d’une gestion durable (...)

--------------------------

Mauritanie : le SJM demande la gestion du Fonds d’aide à (...)

--------------------------


   Sport  

Stade du Ksar : un sit in devant la présidence (...)

--------------------------

Fifa : la justice interne enquêtait sur le rôle (...)

--------------------------