Mauritanie : des partis opposant gèrent leurs comptes comme l’argent de poche

lundi 18 septembre 2017
popularité : 0%

La plupart des partis d’opposition mauritaniens refusent d’adopter un système de comptabilité permettant la traçabilité de leurs recettes et dépenses. Certains gèrent leurs fonds comme l’argent de poche, a révélé un document obtenu par Alakhbar.

Le document donne l’exemple du Front National Pour la Démocratie et l’Unité (FNDU). Au sein de ce plus grand rassemblement de partis d’opposition en Mauritanie règne « un grand désordre dans les dépenses.

Celles-là sont effectuées dans l’ignorance totale des règles les plus élémentaires de la comptabilité publique : absence de concurrence, surfacturation de certains services et non réalisations effective d’autres toujours sous le signe de l’urgence et à la dernière minute. ».

Le document note qu’au plus haut niveau auprès des chefs de partis membres du FNDU, on n’encourage pas la gestion sobre et vertueuse. Une opération financière peut être effectuée sans bon de commande ni facture proforma ou facture définitive.

Le document rappelle qu’en octobre 2015 le FNDU avait organisé des rencontres et conférences de presse à la Maison de Jeunes et dans un hôtel et un restaurant de la place. Plusieurs partis membres avaient manqué leur cotisation.

Il s’agissait de l’UFP de Mohamed Mouloud, la Convergence Démocratique de Mhafoud Ould Battah, le parti du Congrès de Sidi Mohamed Ould Dade, l’UNAD d’Abdel Khoudouss Ould Abdeidna et de Moustagbel de Moctar Ould Mawlould.

Les seuls partis qui avaient honoré leur engagement étaient le RFD de Ahmed Ould Daddah, Hatem de Saleh Ould Hanna, Adel de Yhaya Ould Waghef, Tawassoul de Mohamed Jemil Mansour, RDU de Ahmed Sidi Baba, MCD de Moussa Fall et Sarr Mamadou du Fondah (Société civile).

Le document parle également de "surfacturation" en citant l’exemple d’une conférence de presse du FNDU qui a coûté 704.000 Ouguiyas. Elle avait été organisée dans un restaurant de la place.

Alakhbar





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

3ème Congrès d’IRA, une césarienne en période d’exception

--------------------------

La Mauritanie post-2019 recherche leader politique (...)

--------------------------

« Va-t-on laisser les justes, comme Ould Ghadde, (...)

--------------------------


   Economie  

ROSA et SUN-Mauritanie inquiets face à la situation (...)

--------------------------

Gaz Sénégal-Mauritanie : une affaire plus grosse que les (...)

--------------------------

Le nouvel ouguiya Il n’y a pas assez d’argent !

--------------------------


   Social  

Pétition

--------------------------

Marche et répression contre IRA : le président Birame Dah (...)

--------------------------


   Culture  

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------

Communiqué de presse : Tasiast intensifie son appui au (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------

Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM) (...)

--------------------------


   Sport  

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------