Mauritanie : expulsion d’une soixantaine d’étrangers pour pêche illégale

jeudi 24 août 2017
popularité : 0%

Une soixantaine de pêcheurs maliens et sénégalais ont été expulsés de la Mauritanie après leur arrestation à Nouadhibou pour pratique illicite de pêche artisanale.

Au moins 35 pêcheurs maliens et sénégalais ont arrêtés et expulsés à la mi-août et 11 autres mardi dernier, selon des sources d’Alakhbar.

Une loi entrée en vigueur depuis janvier 2017 redéfinit les règles de la pêche artisanale et la réserve aux seuls citoyens mauritaniens.

Alaakhbar





Commentaires

Logo de Barneyxcq
dimanche 18 février 2018 à 20h28 - par  Barneyxcq



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------

Leadership et éclairages sur le système bancaire en (...)

--------------------------


   Social  

PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

--------------------------

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------