Déclaration du SIPES après la répression de la manifestation par la police

jeudi 11 mai 2017
popularité : 0%

Par un agissement ô combien barbare et agressif, les forces de police ont hier mercredi le 10 Mai 2017, réprimé avec une violence inouïe, la manifestation des professeurs qui étaient venus réclamer leur droits en réponse au mot d’ordre de débrayage de 2 heures couplé d’un sit- in au ministère de l’éducation nationale.

Un mouvement initié par le Syndicat Indépendant des Professeurs de l’Enseignement Secondaire SIPES. Ce mouvement de protestation a largement été suivi par les militants sur toute l’étendue du territoire national.

La manifestation faisait suite à un autre débrayage la semaine dernière, visant à réclamer le versement de primes et de dus financiers confisqués par le ministère des finances à coté de l’ouverture d’ une négociation sur les points de sa plateforme revendicative soumise au ministère de l’éducation nationale.

Ce comportement agressif des forces de l’ordre ne reflète pas seulement le barbarisme des agents de la police et leur incapacité à encadrer les manifestations pacifiques garanties par les lois de la république, il révèle hélas le caractère scandaleux et détestable de la réaction du ministère de l’éducation qui aurait appelé ces forces lâchées comme des bêtes sauvages contre les manifestants pacifiques.

Le Syndicat Indépendant des Professeurs de l’Enseignement Secondaire Sipes voudrait réitérer à cette occasion qu’il :

- Souligne que toutes ces violentes agressions font indéniablement l’honneur des professeurs qui s’insurgent avant tout contre le mépris des détenteurs du savoir

- Affirme aux responsables du ministère de l’éducation nationale qu’il n’y a nulle alternative au dialogue et à la satisfaction des doléances des professeurs puisque le recours à la violence relève d’une époque entièrement démodée et révolue

- Souhaite prompt rétablissement à tous les professeurs blessés suite à cette agression

- Se réserve le droit de porter plainte contre les autorités ayant été à l’origine de cette agression barbare.

Le bureau exécutif du SIPES

Nouakchott le 11-05 -2017

SIPES





Commentaires

New Page 1

Le Journal



   Politique  

Moustapha Abeiderrahmane, président du Renouveau (...)

--------------------------

L’ex-sénateur Ould Ghadda arrête sa grève de faim

--------------------------

Ould El Haimer licencié pour avoir critiqué le 1er (...)

--------------------------


   Economie  

Les Impôts dans le pays Objectifs : couverture à 99% (...)

--------------------------

Inspection de l’ENER Le DG mis aux arrêts

--------------------------

Mauritanie - Sénégal De la poudre de feu en mer

--------------------------


   Social  

Les enfants qui aident souvent leurs parents au champ (...)

--------------------------

Femme internationale de la femme rurale : La Mauritanie (...)

--------------------------


   Culture  

Houleye, le samedi soir à Nouakchott

--------------------------

ZIZ FASHION » reçu par le nouveau ministre de la Culture (...)

--------------------------


   International  

Le Qatar rétablit ses relations diplomatiques avec (...)

--------------------------

Mauritanie : l’armée dément avoir mené des opérations (...)

--------------------------


   Médias  

Clarification concernant l’avis de fermeture de (...)

--------------------------

Les chaînes de TV privées mauritaniennes menacées de (...)

--------------------------


   Sport  

Équipe nationale des joueurs locaux : La Mauritanie, la (...)

--------------------------

Les entraîneurs de basket-ball sur les bancs

--------------------------