Déclaration du SIPES après la répression de la manifestation par la police

jeudi 11 mai 2017
popularité : 0%

Par un agissement ô combien barbare et agressif, les forces de police ont hier mercredi le 10 Mai 2017, réprimé avec une violence inouïe, la manifestation des professeurs qui étaient venus réclamer leur droits en réponse au mot d’ordre de débrayage de 2 heures couplé d’un sit- in au ministère de l’éducation nationale.

Un mouvement initié par le Syndicat Indépendant des Professeurs de l’Enseignement Secondaire SIPES. Ce mouvement de protestation a largement été suivi par les militants sur toute l’étendue du territoire national.

La manifestation faisait suite à un autre débrayage la semaine dernière, visant à réclamer le versement de primes et de dus financiers confisqués par le ministère des finances à coté de l’ouverture d’ une négociation sur les points de sa plateforme revendicative soumise au ministère de l’éducation nationale.

Ce comportement agressif des forces de l’ordre ne reflète pas seulement le barbarisme des agents de la police et leur incapacité à encadrer les manifestations pacifiques garanties par les lois de la république, il révèle hélas le caractère scandaleux et détestable de la réaction du ministère de l’éducation qui aurait appelé ces forces lâchées comme des bêtes sauvages contre les manifestants pacifiques.

Le Syndicat Indépendant des Professeurs de l’Enseignement Secondaire Sipes voudrait réitérer à cette occasion qu’il :

- Souligne que toutes ces violentes agressions font indéniablement l’honneur des professeurs qui s’insurgent avant tout contre le mépris des détenteurs du savoir

- Affirme aux responsables du ministère de l’éducation nationale qu’il n’y a nulle alternative au dialogue et à la satisfaction des doléances des professeurs puisque le recours à la violence relève d’une époque entièrement démodée et révolue

- Souhaite prompt rétablissement à tous les professeurs blessés suite à cette agression

- Se réserve le droit de porter plainte contre les autorités ayant été à l’origine de cette agression barbare.

Le bureau exécutif du SIPES

Nouakchott le 11-05 -2017

SIPES





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Mohamed O. Maouloud à l’ouverture de la campagne : « les (...)

--------------------------

Le pari ADIL : « nous nous sommes opposés au coup d’état (...)

--------------------------

Ambiance et « bons risques » de la campagne électorale

--------------------------


   Economie  

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------

Leadership et éclairages sur le système bancaire en (...)

--------------------------

Le « Poisson de Aziz Du simple au double !

--------------------------


   Social  

Affaire de la balle de Twela Condamnés à six mois de (...)

--------------------------

La Mauritanie et l’extrémisme

--------------------------


   Culture  

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------

Concert à Nouakchott, Coumba Gawlo fait le plein au (...)

--------------------------


   International  

Les observateurs européens aux élections maliennes : « (...)

--------------------------

Mali : Soumaïla Cissé rejette par avance les résultats de (...)

--------------------------


   Médias  

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------

Voilà pourquoi Horizons et Chaab ne paraissent (...)

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------