Dictée Habib Ould Mahfoudh : distribution de prix aux lauréats

vendredi 14 avril 2017
popularité : 0%

Nuit solennelle à l’hôtel Nouakchott le samedi 8 avril 2017 lors de la distribution des prix aux lauréats de la dictée Habib Ould Mahfoudh, épreuves organisées dimanche 26 mars dernier en marge des festivités de la Semaine de la Francophonie.
L’occasion pour le Président d’honneur de la Fondation, Sedenne Ould Abdel Fettah, sous le regard humide de la veuve du grand journaliste disparu en 2001, Feu Habib Ould Mahfoudh, de prononcer un discours dans lequel il a remercié tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à cette cérémonie devenue annuelle et qui met en joute les élèves des différents établissements scolaires de la capitale. Il a particulièrement remercié les organisateurs ainsi que le sponsor et les partenaires. Puis ce fut au tour d’Elemine Ould Mohamed Baba, conseiller scientifique, de procéder à la distribution des attestations aux établissements, aux partenaires et membres du jury.
L’assistance a par la suite assisté à la projection de deux reportages sur les éditions 2016 et 2017, ainsi que des images sur les activités caritatives de la Fondation qui a pris en charge l’inscription et le suivi de 11 élèves.
Commença alors la distribution des prix aux 5 lauréats :
1er prix ex-æquo : Lissong El Hadj Malik des Ecoles Privées Diam Ly, remis par Monsieur Mohamed Haybitna Ould Sidi Hayba, homme de lettres et ancien professeur de Habib
1er prix ex-æquo : Medina El Hadj Oumar Kane du Groupement des Ecoles privées IsmaïlaNalla Kane (Excellence) remis par monsieur N’gaidé, Conseiller pour la coopération au Ministère de l’Education Nationale
2ème prix ex-æquo : Mama Yéro Youssouf Koïta des Ecoles privées Al-Baraka
2ème prix ex-æquo : Mansour Tane M’Bodj des Ecoles privées Al-Baraka
Les 2 prix ont été remis par Madame Fatimetou Mint Abdel Malik, Maire de TevraghZeina
3 ème prix : Mohamed Ali Ould Mohamed Fall du Lycée Excellence II, remis par Madame Oum ElKhayri Mint Ghazwani, députée
La remise des prix a été ponctuée par des lectures des textes de Mauritanides par messieurs Abdoulaye Ciré Ba, Ahmed Ould El Bou et Brahim Ould Abdellahi pour être clôturée par le Clip de Maalouma Mint Meyadh dédié à Habib.
Beaucoup d’amis, collègues et proches de Feu Habib Ould Mahfoudh ont assisté à la soirée, mais aussi plusieurs hommes de culture, de leaders politiques et de membres de la société civile, sans compter bien entendu les confrères journalistes qui ont eu à côtoyer l’illustre disparu. Présence aussi très remarquée des familles des lauréats, de directeurs d’établissements et de professeurs du CREL.
Ahmed B.





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Irait-on vers une rupture définitive entre les 2 Ahmed (...)

--------------------------

Processus électoral, le Ministre de l’Intérieur démontre (...)

--------------------------

Déclaration

--------------------------


   Economie  

La Mauritanie célèbre la Journée mondiale de la Population (...)

--------------------------

Migration en Mauritanie, du sécuritaire vers une vision (...)

--------------------------

Crise socio-monétaire Les populations ne veulent plus de (...)

--------------------------


   Social  

Coumba Gawlo délègue sa maman et sa tante pour présenter (...)

--------------------------

Sélibaby créé son Comité de défense du droit de l’Enfant

--------------------------


   Culture  

Concert à Nouakchott, Coumba Gawlo fait le plein au (...)

--------------------------

De Nouakchott, Coumba Gawlo plaide pour le développement (...)

--------------------------


   International  

Union Africaine : Scandale avant le sommet de (...)

--------------------------

Emmanuel Macron va-t-il achever la Françafrique (...)

--------------------------


   Médias  

Voilà pourquoi Horizons et Chaab ne paraissent (...)

--------------------------

Horizons et Chaab cessent de paraître

--------------------------


   Sport  

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------

Cristiano Ronaldo et le Real, c’est fini

--------------------------