J.A.C.M’BAGNE : Aelier pédagogique du 24 ET 25mars 2017

jeudi 6 avril 2017
popularité : 0%

La Jeunesse pour des Actions Concrètes à M’bagne J.A.C.M en partenariat avec l’Espace Culturel Diadié Tabara Camara a organisée les 24 et 25 Mars 2017 à Mbagne un atelier de sensibilisation sur l’enseignement dans la localité de Mbagne sous le thème de la « Promotion de l’éducation et de l’implication des parents d’élèves ».

L’Association Jeunesse pour des Actions Concrètes à M’bagne J.A.C.M regroupe les jeunes ressortissants de Mbagne autour des débats de tout genre pour le développement dans un objectif simple :

Donner une vision d’ensemble tout en offrant une approche concrète de la diversité de jeunes impliqués, de partenaires associés et du territoire concerné. Une délégation représentative de la Jeunesse pour des Actions Concrètes à Mbagne JACM, les populations de Mbagne et les autorités administratives ont tenu un atelier de sensibilisation extrêmement riche.

Une conférence animée par le Doyen Diagne Ibrahima et Thierno Amadou Sall et différents tableaux de sketch portant sur la valeur de l’enseignement ont été servi à ce public venu nombreux assister à cette manifestation éducative. En effet, l’évolution constatée de problématiques nous a conduits à engager une démarche de réflexion sur ces problématiques collectives caractérisées par une fracture de plus en plus importante entre les jeunes et les institutions beaucoup attisée ces derniers temps, parents très fragilisés dans leur rôle éducatif et qui nous interpellent de façon très forte, notamment autour des questions prégnantes de la scolarité.

Le Hakem de la moughata de Mbagne a salué de forte manière cette initiative de jeunesses qui pose des actes concrets, il a magnifié ce qui est entrain d’être érigé par ces artisans de développement expresse et a invité la population à s’investir d’avantage pour pérenniser ces actions. Différents intervenants ont entre autres dans leurs plaidoiries mis l’accent sur l’utilité de l’éducation en milieu rural et son rôle très essentiel à la réalisation des priorités nationales pour la croissance économique et le développement.

Il ressort des discussions la nécessité d’une vision de l’éducation en milieu rural : Promouvoir la création de communautés fortes à travers l’amélioration des conditions de travail des enseignants et de l’enseignement tout en mettant l’accent sur les droits de l’enfant dans la collectivité en général. L’implication des parents est nécessaire pour une éducation de qualité.

L’enjeu est de réussir à construire des relations qui permettent une connaissance et reconnaissance mutuelles, une alliance dans un climat de confiance capable d’aider les enfants, issus des milieux les plus éloignés du monde scolaire, à s’autoriser à y entrer, à y rester et à y réussir. Les relations ont à se construire ou à se développer en tenant compte des besoins exprimés par les parents : besoin de suivre et comprendre la scolarité des enfants, besoin d’explicitation sur ce qu’est l’école et ce qu’elle attend, besoin de confidentialité et de reconnaissance.

Afin de renverser cette tendance, les enseignants et les autres intervenants doivent jouer leur rôle au sein de leurs communautés respectives. Dans toutes nos réflexions aujourd’hui, on insiste sur le travail avec les familles et l’introduction du dialogue avec les familles qui ont souvent été très oubliées. L’éducation en milieu rural est très essentielle à la réalisation des priorités nationales pour la croissance économique et le développement.

Toutefois, en raison du mauvais environnement dans lequel les enseignants travaillent, la qualité de l’éducation est affectée. Nos populations rurales ont besoin d’une éducation de qualité, sous forme de compétences en alphabétisation afin de devenir des participants éclairés à la vie sociale de leur communauté et de participer à son développement.

Lorsque les gens ont les compétences et les savoirs nécessaires pour participer à la vie économique et sociale de leur communauté, il en résulte une société plus solidaire et inclusive. La Jeunesse pour des Actions Concrètes à M’bagne J.A.C.M lance encore une fois de plus un appel au gouvernement et aux décideurs de l’utilité de mettre en place des stratégies en vue d’améliorer les conditions de travail des enseignants et de l’enseignement afin d’améliorer les performances des élèves en milieu rural dans le pays. Nous espérons que l’ensemble des acteurs de développement trouveront cette synthèse utile et lui accorderont l’attention qu’il faut aux besoins de l’éducation à Mbagne et dans d’autres zone rurale.

Cellule Comm. J.A.C.Mbagne

Email : jacmbagne@gmail.com Contacts : 36362909/44358905/46046825

JACM





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Anticiper sur la Mauritanie Post-gaz 2021

--------------------------

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------


   Social  

Mauritanie : les autorités ordonnent la fermeture du (...)

--------------------------

PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------