SNES : Le Ministère de l’Ecucation berne l’opinion publique

mercredi 19 juillet 2017
popularité : 0%

Dans une déclaration publiée vendredi 07/07/2017 le ministère de l’Education nationale saluait les résultats du baccalauréat après la proclamation des résultats des baccalauréats C, LM et LO, auxquels ont pris part 16382 candidats dont 996 ont obtenu le diplôme, soit un taux de réussite de 6%.

Le nombre de candidats au bac C de cette année est de 2403, ce qui représente 14,67% des candidats des séries mathématiques et littéraires, alors que le nombre de candidats aux baccalauréats LM et LO sont au hombre de 13979, soit 85,33% de ce groupe (Maths et lettres).

Le nombre d’admis aux bacs LM et LO est de 625, soit 4.47% de réussite, un pourcentage ignoré par la déclaration.

Communiqué de presse du ministère bien que les candidats de ce groupe représentent la grande majorité (85,33%) des candidats dont les résultats ont été libérés le 07 Juillet.

Le nombre d’admis au bac C est de 371, soit un taux de réussite de 15,43%, contrairement à la déclaration du ministère qui donne 19,64%.

Une autre duperie contenue dans la déclaration du ministère est quand il parle de « l’amélioration du taux de réussite dans la filière mathématiques cette année, qui a atteint 19,64% contre 17,69% l’année précédente ». En fait, le taux de réussite de cette filière a connu une baisse significative de 18,13% l’année dernière à 15,43% cette année.

Aussi, le timing de la déclaration a fait qu’elle a précédé la publication des résultats bac D avec ses 25720 candidats, c’est à dire plus de la moitié des candidats au bac 2017 toutes filières confondues. Surtout que le taux de réussite à cette filière fait juste 1282, c’est à dire à peine 5%. de réussite. Au Syndicat national de l’enseignement secondaire (SNES) :

- Nous appelons le ministère de l’Education nationale et à travers lui les autorités supérieures à œuvrer réellement à améliorer la qualité de l’enseignement et à en relever le niveau ;

- Nous lançons un appel urgent aux enseignants à souder leurs rangs et à se mobiliser immédiatement pour sauver notre système éducatif ;

- Nous demandons à tous les parents, à tous les leaders d’opinion, à tous les décideurs et militants de la société civile et aux politiques d’être attentifs aux alarmes déclenchées par la situation de notre système éducatif et d’agir rapidement pour le tirer d’affaire.

Nouakchott, le 08/07/2017

Le Secrétariat général du SNES Syndicat National de
l’Enseignement Secondaire (SNES)
A 053 Ilot L, BP : 5434
Nouakchott - Mauritanie

SNES





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Bric-à-brac à l’Exécutif et au bout… un boulevard vers la (...)

--------------------------

Investiture de Ghassem Bellali, « La Mauritanie D’Abord (...)

--------------------------

Les militaires mauritaniens ne lâcheront pas le (...)

--------------------------


   Economie  

Le Maroc exporte plus que 60% de ses produits laitiers (...)

--------------------------

COMMUNIQUE DE PRESSE TASIAST POURSUIT SON APPUI A LA (...)

--------------------------

Les PPP en Mauritanie Vers l’effectivité des projets

--------------------------


   Social  

Des fleurs déposées sur les tombes de soldats britanniques à

--------------------------

Les militants d’IRA préparent un sit-in le 15 novembre, (...)

--------------------------


   Culture  

Stan Lee est mort, la légende de la bande dessinée avait (...)

--------------------------

Oscar des vacances ou le talent caché des jeunes (...)

--------------------------


   International  

Sport Fichage ethnique : Roxana Maracineanu laisse une (...)

--------------------------

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Coupe nationale de football, Brahim Souleymane offre le (...)

--------------------------

La Mauritanie accueille la coupe d’Afrique des moins de (...)

--------------------------