Nouakchott : L’Etat ferme 2 ONG caritatives

jeudi 21 février 2019
popularité : 0%

Les autorités mauritaniennes ont ordonné la fermeture de deux ONG caritatives, « El-Kheïr » et la branche mauritanienne de l’Assemblée mondiale de la jeunesse musulmane.

La police a procédé mardi à la fermeture des deux ONG basées à Tevragh Zeïna, un quartier de Nouakchott-Ouest.

Cette mesure intervient quelques mois après la fermeture du Centre de formation des Oulémas et de l’université privée Abdellah Ben Yacine, lesquels étaient dirigés par le prêcheur Mohamed Hacen Ould Deddew.





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

L’opposition échoue à sa première expérience sur le choix (...)

--------------------------

Dissolution de 76 partis : Un arrêté taillé sur (...)

--------------------------

Le M.P.R condamne fermement la décision de sa (...)

--------------------------


   Economie  

Fermeture des entités de transfert de fonds illégales

--------------------------

Les experts mauritaniens à l’école des changements (...)

--------------------------

Les femmes et les filles au cœur d’une rencontre des pays (...)

--------------------------


   Social  

« La Mauritanie D’Abord » honore la « Mère Exemplaire (...)

--------------------------

Alliance 8.7, la Mauritanie 3ème pays au monde à adopter (...)

--------------------------


   Culture  

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------

Les doits de l’enfant à l’Assemblée nationale mauritanienne

--------------------------


   International  

Algérie : Abdelaziz Bouteflika promet une présidentielle (...)

--------------------------

Présidentiel : Macky Sall proclamé vainqueur de la (...)

--------------------------


   Médias  

Esclavage en Mauritanie : la BBC piégée

--------------------------

Le président de la République sera présent à la marche (...)

--------------------------


   Sport  

CAN2019-Mourabitounes-Levée de fonds : Une cagnotte de (...)

--------------------------

Retour avec Dr.Bâ Mohamedou sur le détournement de 75.000 (...)

--------------------------