Les ministres de la culture et de l’élevage commentent les résultats du conseil des ministres

jeudi 31 mai 2018
par  gonga
popularité : 0%

Les ministres de la culture et de l’artisanat, porte- parole officiel du gouvernement Dr Mohamed Lemine OUld Cheikh et de l’élevage Mme Fatma Vall Mint Soueinae ont commenté jeudi après- midi les résultats du conseil des ministres.

Le ministre de la culture a souligné que le conseil a examiné et approuvé un ensemble de projets de lois, de décrets et de communications dont une communication portant sur le plan national stratégique pour l’éradication de la peste des petits ruminants.

Le ministre a précisé, dans une réponse à une question sur la fermeture du Centre Islamique pour la promotion du Chiisme dans notre pays, que le problème porte sur un Imam d’une de nos mosquées dont on a constaté les idées déviationnistes étrangères aux références de notre société sunnite et malikite.

Il a ajouté que l’Etat est redevable d’assurer également la sécurité aux plans idéologique et psychologique autant que sécuritaire. C’est pourquoi les autorités concernées doivent mettre fin à l’action de tout individu qui veut propager un courant déviant ou extrémiste au sein de la société et lever le risque y afférent. Partant de ce principe, il a été mis fin aux fonctions de l’Imam en question.

Il s’agit, dit le ministre, d’une question proprement interne qui n’est pas censée influer sur les relations avec une autre partie.

A propos de la position du gouvernement par rapport à l’alliance entre le parti ‘’Sawab’’ et le mouvement ‘’IRA’’, M. Mohamed Lemine Ould Cheikh a indiqué que la formation ‘’Sawab’’ est un parti politique reconnu qui a le droit d’exercer toute activité politique dont l’extension de son activité à d’autres mouvements pour s’attirer de nouveaux militants sans toutefois propager le discours ou arborer les slogans spécifiques qui singularisent une partie non autorisée.

Au sujet de la quote-part de la Mauritanie dans le champ gazier commun avec le Sénégal, le porte-parole officiel du gouvernement a réaffirmé que les deux pays ont signé un accord de partage équitable de la production du champ ‘’Tortue-Hmeyim’’, au cours de la visite que le Président sénégalais a effectuée dans notre pays.

En réponse à une question relative à l’existence de plaintes déposées auprès de la justice par des employées en Arabie Saoudite contre certains délégués, le ministre a qualifié les agissements personnels, tels s’adresser à l’une des agences, négocier avec elles ou partir de son propre gré à l’étranger pour chercher du travail ou travailler sans papiers officiels, d’aspects strictement personnels, n’engageant pas en conséquence la responsabilité de l’Etat.

« L’Etat assume par contre la mise en place d’un cadre juridique qui protège les travailleurs mauritaniens, rend la dignité à l’employé, homme ou femme soit-il, le fait jouir de l’intégralité de ses droits entiers et le met à l’abri de toute injustice », a-t-il dit, soulignant la garantie par l’accord signé entre la Mauritanie et l’Arabie Saoudite des droits des employés mauritaniens des deux sexes au Royaume, avec bien sûr leur respect de leurs obligations envers leurs employeurs.

A propos de la présumée détention d’un citoyen mauritanien aux Emirats Arabes Unis, le ministre a précisé ne pas être au courant.

La ministre de l’élevage, Mme Vatma Vall Mint Soueina s’est apesantie, quant à elle, sur la communication relative au plan national stratégique pour l’éradication de la peste des petits ruminants, rappelant la lutte menée à l’échelle mondiale contre cette épidémie virale à l’horizon 2030, dans le cadre d’une stratégie internationale.

« Il y a un plan stratégique de lutte contre cette maladie au niveau régional et sous-régional », a-t-elle précisé, rappelant la ratification par notre pays, en tant que membre de cet espace géographique, de la stratégie internationale visant à éliminer la peste.

« Les aspects techniques du plan précité feront l’objet d’une évaluation réalisée par les services du département au plan national, après une concertation sous-régionale », a-t-elle ajouté.

« Le gouvernement a adopté dans le cadre de l’élimination de cette maladie, un mécanisme consistant en la vaccination contre la peste, qui permettra d’avoir l’immunité grâce à un vaccin unique », a-t-elle dit, rappelant l’organisation en 2016, 2017 et 2018 de larges campagnes de vaccination sur toute l’étendue du territoire national, comme phases préliminaires destinées à sensibiliser et à mobiliser les grands et moyens éleveurs, sur l’introduction de ce vaccin dans le plan adopté annuellement par le ministère.

source AMI





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------

Leadership et éclairages sur le système bancaire en (...)

--------------------------


   Social  

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------

Mauritanie : Bouamatou s’engage aux côtés de l’opposition

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------