Libre Expression | Éclore l’économie numérique à travers les industries créatives | Par Ismael Abdoul DIOP, Co-founder & CEO Goomfund

vendredi 16 décembre 2016
popularité : 0%

"La monnaie d’aujourd’hui, c’est la créativité"¹ – Carlos Lopes

Carlos Lopes (Ex Secrétaire exécutif de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique)

La monnaie est la plus belle des inventions dans l’histoire de l’humanité. Elle réunit plusieurs fonctions. De par sa fonction² patrimoniale, la monnaie est une unité de réserve dotée d’une valeur intrinsèque attachée à sa rareté. Elle, est aussi, par le truchement de sa fonction comptable, une unité de compte et doit, à ce titre, être divisible et cumulable.

Enfin, la monnaie a une fonction de transaction qui fait qu’elle doit être liquide et sa principale qualité est ainsi de pouvoir circuler facilement et rapidement.

De son invention à nos jours, la monnaie ne cesse de changer de nature selon les usages et l’évolution des sociétés humaines. Avec le développement des Technologies de l’Information et de la Communication(TIC), sa forme (im-)matérielle importe alors moins que le système économique dont elle est un simple instrument comptable. Selon ce critère, sa valeur est celle du système dont elle est l’instrument.

Dans un système où l’information circule rapidement, plus les échanges s’accélèrent, plus la monnaie se dématérialise. La créativité peut alors jouer le rôle de monnaie d’échange.

Dans notre société marchande, la monnaie n’est pas seulement un moyen de paiement mais aussi un moyen d’échange, car elle invite à l’échange et finit même par devenir la finalité de toute production. L’accélération des échanges favorise la dématérialisation de la monnaie, qui facilite le moyen d’échange/paiement pour la consommation des biens surtout culturels : le paiement par un simple SMS d’un ticket de spectacle, l’abonnement en ligne sur une plateforme de diffusion de contenus audio et/ou vidéo (irokotv, Nigeria), …

Économie numérique

De par sa capacité à créer de la richesse et à améliorer la vie des populations, les technologies de l’information et de la communication sont un excellent outil de transformation structurel dont le modèle économique est appelé économie numérique.

L’économie numérique se réfère à une économie basée sur les technologies de l’information et de la communication.

Plusieurs nations œuvrent aujourd’hui pour l’asseoir en mettant en place l’infrastructure, les applications et l’environnement favorable à son éclosion. D’autres pays ont su profiter de l’économie numérique pour instaurer une véritable économie créative basée sur le pouvoir et la capacité des TIC. Il est alors impératif d’intégrer l’économie numérique dans tout modèle de développement. C’est un vecteur de croissance qui a fait ses preuves.

Les industries créatives

Les industries créatives sont à la croisée des arts, du commerce et de la technologie.

Selon l’union européenne, les industries créatives appelées aussi « industries culturelles » sont « des industries qui trouvent leur origine dans la créativité, les compétences et le talent d’une personne et qui ont un fort potentiel de croissance et d’emploi à travers la production et l’exploitation de la propriété intellectuelle »³.

C’est un secteur culturel qui englobe une large variété d’activités créatives :

arts visuels(peinture, sculpture), arts du spectacle(théâtre, danse, festival), l’artisanat, l’art culinaire, la mode(accessoire, prêt à porter, …), l’édition(roman, bande dessinée, …), l’architecture(décoration,… ), les jeux vidéos, la musique, la publication électronique, le design(illustration, dessin) et films(court-métrage, animation, web documentaire, web série, …).

Selon Carlos Lopes, il ne s’agit pas seulement de l’industrie des loisirs, il s’agit aussi d’expression personnelle, d’innovation et d’éducation pour améliorer les conditions de vie et la cohésion sociale. C’est une affaire sérieuse, un des secteurs dont la croissance est la plus rapide dans le monde entier.

Financement participatif comme moyen de financement des industries créatives

Pour se développer, toute industrie a nécessairement besoin de la finance. La finance est le nerf de la guerre.

Compte tenu du rôle important que peuvent jouer les technologies de l’information et de la communication dans la transformation économique et sociale des sociétés, la mise en place d’une plateforme de financement participatif va faciliter l’éclosion de l’innovation dans notre pays et ailleurs en Afrique.

Le financement participatif, ou crowdfunding (« financement par la foule ») est un mécanisme qui permet de collecter les apports financiers – généralement des petits montants -d’un grand nombre de particuliers au moyen d’une plateforme sur internet – en vue de financer un projet.

La mise en place d’une plateforme de financement participatif est une grande opportunité pour les porteurs de projet entrepreneurial et particulièrement pour ceux évoluant dans le secteur des industries dites créatives. Toute activité du secteur culturel est un facteur de développement social et économique. Selon l’UNESCO, “placer la culture au cœur du développement est un investissement capital dans l’avenir du monde, la condition du succès d’une mondialisation bien comprise, qui prenne en compte les principes de la diversité culturelle”.

La mondialisation dans certains cas tend à gommer des pans entiers de la culture de certains peuples. Une grande perte pour l’humanité. Cependant, le développement de l’outil informatique a fait émerger de nouvelles techniques de conservation et de valorisation des biens et services culturels. La valorisation de la culture est un facteur de lutte contre la pauvreté et source de création d’emplois.Chacune des composantes culturelles du pays s’est enrichie par les emprunts4 des cultures des autres composantes. Ce brassage culturel a été à la base de la richesse et de la diversité de notre patrimoine culturel. Il est d’un intérêt fondamental de préserver et valoriser ce patrimoine à travers des projets culturels à fort impact économique et social.

La culture est un vecteur de diversification de l’activité économique, car elle occupe une place au cœur de toute activité humaine.

Nous ne pouvons nous soustraire à la marche du monde qui est devenu un village et nous y avons notre case, il est alors impératif de mettre en place des moyens techniques, financiers et juridiques pour sauvegarder nos spécificités culturelles qui sont porteurs de sens, de valeurs et de vision du monde dans une mondialisation où le numérique est en train de redéfinir la civilisation.

Ismael Abdoul DIOP

Co-founder & CEO

goomfund.com

ismael.a.diop@goomfund.com


¹ Carlos Lopes, La monnaie d’aujourd’hui c’est la créativité

² Jean-Marie Albertini, Des sous et des hommes. Ce que vous n’avez jamais osé demander à un économiste, Editions du Seuil, 1985, 285 p.

³ Creative Industries Mapping Documents 1998, Voir lien ici

4 Cheikh Brahim Eminou, Culture et Développement – Formation PESCC 2016

Ismaël Abdoul Diop





Commentaires

Logo de Barnypok
dimanche 2 avril 2017 à 01h06 - par  Barnypok



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ahmed Hamza, les raisons d’un long silence

--------------------------

Elections législatives et municipales Pour que chacun (...)

--------------------------

Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà

--------------------------


   Economie  

Sénégal : Près de 84000 milliards de Francs CFA attendus (...)

--------------------------

De l’or à Chaami !

--------------------------

1500 milliards en infrastructures : Quand l’argent (...)

--------------------------


   Social  

11ème année d’Assalamalekoum, une édition du festival (...)

--------------------------

En attendant de mieux voir, les médecins mettent un (...)

--------------------------


   Culture  

Le Festival Hip-Hop Assalamalekoum démarre en trombe (...)

--------------------------

Semaine de la Francophonie : Ahmed Hamza répond aux (...)

--------------------------


   International  

Union Africaine : Scandale avant le sommet de (...)

--------------------------

Emmanuel Macron va-t-il achever la Françafrique (...)

--------------------------


   Médias  

Voyage de presse de Binter aux Iles Canaries Joindre (...)

--------------------------

Les ministres de la culture et de l’élevage commentent (...)

--------------------------


   Sport  

CM-2018 : Le Nigeria s’offre l’Islande grâce à un doublé (...)

--------------------------

La Croatie punit l’Argentine et se qualifie pour les (...)

--------------------------