Après le Non des sénateurs Le Président, pour un gouvernement d’ouverture

jeudi 30 mars 2017
popularité : 0%

Le président M. Mohamed Ould Abdel Aziz est sur le point de former un nouveau gouvernement. Une première, le groupe sera élargi aux partis d’opposition ayant participé au dialogue national inclusif et aura pour mission d’entretenir une campagne pour le triomphe du « oui » à la future consultation référendaire prévue en fin de premier semestre de l’an en cours.

Parmi les dommages collatéraux découlant des suffrages parlementaires qui ont consacré le « Non » au projet d’amendements constitutionnels, l’heure est aux grandes manœuvres ! Contre toute attente, et alors qu’il a toujours réfuté ce scénario, le président de la République a décidé de former un nouveau gouvernement. Il s’agit pour lui de consolider les rapports entre la majorité présidentielle et les partis de l’opposition qui ont participé au dialogue national inclusif. La cause étant commune, selon lui, puisqu’il s’agit de défendre les résultats dudit dialogue, les efforts doivent être menés ensemble pour faire passer le « Oui », lors du prochain referendum. C’est dans cette perspective qu’il a reçu en audiences privées, à plusieurs reprises, les présidents des formations politiques de sa majorité mais aussi et surtout, ceux des partis de l’opposition dialoguiste.
Avec Messaoud Ould Boulkheïr et Boidiel Ould Hoummeit précisément, les discussions ont tourné sur les moyens à mettre en place pour la campagne référendaire. Les hôtes ont donné leur accord de principe pour intégrer un gouvernement d’ouverture et ont demandé un temps de réflexion qu’il devrait mettre à profit pour communiquer avec leur bureau politique. De sources dignes de foi, des entrevues sont prévues entre les trois hommes en début de présente semaine qui visent à fixer et à repartir les départements ministériels qui devraient leur être destinés. Elles ont aussi visé la mise en place de la CENI et surtout la désignation du président de cette institution.
Selon ces mêmes sources, le président de la République tiendrait particulièrement aux ministères de souveraineté nationale en plus de trois autres ministères : les Finances, les Mines et les Pêches. La CENI quant à elle devra être constituée de personnalités indépendantes dont l’esquisse de liste devrait être proposée tantôt, à l’attention du président de la République. Toujours selon ces mêmes sources, toutes les formations de l’opposition dialoguiste seront sollicitées lors de la formation du gouvernement. Il s’agit pour le président de la République, de ressouder les rangs de sa majorité d’une part et de l’autre, créer une force commune capable de faire front aux partis de l’opposition dite radicale. Une fois n’est pas coutume ; le président de la République a plaidé pour une confrontation politique apaisée et respectueuse de l’éthique politique qui devrait permettre à cette opposition d’user des canaux de communication officielle pour faire passer leurs messages.
Pour l’heure, la question des moyens de lutte n’a pas été abordée, mais tout porte à croire qu’elle devrait se discuter dans le courant de la présente semaine. On se rappelle à ce propos que le président de la République avait estimé le coût de consultations populaires à 6 milliards d’ouguiyas !

A.S





Commentaires

New Page 1

Le Journal



   Politique  

Sénégal : Abdoulaye Wade, le réveil du vieux lion

--------------------------

Mauritanie : Ce qui se passera après le départ (...)

--------------------------

G5 Sahel : « Le Conseil de sécurité peut peut-être réviser (...)

--------------------------


   Economie  

Mauritanie : marathon de l’entrepreneur, 16 projets en (...)

--------------------------

Aménagement de 3.500 nouveaux hectares irrigués en (...)

--------------------------

Les travailleurs de la société française TOTAL en (...)

--------------------------


   Social  

Biram Dah Abeid, militant abolitionniste : « Les noirs (...)

--------------------------

Mauritanie : le HCR assiste "plus de 53 000 réfugiés et (...)

--------------------------


   Culture  

Festival Assalamalekum Dîner de gala pour clore la (...)

--------------------------

Monsieur Mamou Daffé, Président d’Arterial Network : « Il (...)

--------------------------


   International  

Mauritanie : l’armée dément avoir mené des opérations (...)

--------------------------

Gambie : au 19 janvier, l’Union africaine cessera de (...)

--------------------------


   Médias  

Les partis politiques face aux défis de la rupture

--------------------------

Les ouvrages publics à l’épreuve des eaux stagnantes

--------------------------


   Sport  

Bakary Ndiaye : le défenseur que FC Tevragh-Zeina vient (...)

--------------------------

La Coupe d’Afrique des nations déplacée de janvier à (...)

--------------------------