Aziz : le peuple mauritanien ne sera jamais pris en otage par 33 personnes

jeudi 23 mars 2017
popularité : 0%

Le président mauritanien Mr Mohamed Ould Abdel Aziz a déclaré au cours de sa conférence de presse, ce mercredi 22 mars, que le vote des 33 sénateurs contre les amendements constitutionnels était inattendu et même d’ailleurs imprévu.

Selon le président, il s’agit d’une erreur qu’ils doivent assumer. Le fait qu’ils sont de la majorité et de choisir le mauvais sens, n’engagent qu’eux, a-t-il précisé. Et il a noté que le peuple mauritanien ne sera jamais pris en otage par 33 personnes (Sénateurs, NDLR).

Tawary





Commentaires

New Page 1

Le Journal



   Politique  

Mali : le référendum reporté à une date ultérieure

--------------------------

Mais où est l’opposition ?

--------------------------

L’émir du Qatar appelle le prince héritier d’Arabie "à des (...)

--------------------------


   Economie  

Sénégal : plus de deux milliards pour les pêcheurs (...)

--------------------------

Mauritania Airlines : Turbulences en vue

--------------------------

Mauritanie : vers une nouvelle loi incriminant la (...)

--------------------------


   Social  

Détenus, battus, humiliés : une vidéo publiée sur les (...)

--------------------------

L’ONU autorise une force du G5 contre le terrorisme au (...)

--------------------------


   Culture  

Festival « LeyaliMedih » a baissé les rideaux

--------------------------

Rencontre entre voyagistes du tourisme et autorités (...)

--------------------------


   International  

Mauritanie : l’armée dément avoir mené des opérations (...)

--------------------------

Gambie : au 19 janvier, l’Union africaine cessera de (...)

--------------------------


   Médias  

Pêche : la recherche face aux défis d’une gestion durable (...)

--------------------------

Mauritanie : le SJM demande la gestion du Fonds d’aide à (...)

--------------------------


   Sport  

Stade du Ksar : un sit in devant la présidence (...)

--------------------------

Fifa : la justice interne enquêtait sur le rôle (...)

--------------------------