Bâ Bocar Souleye répond…

jeudi 10 août 2017
popularité : 0%

Suite à la visite controversée à Mbagne du colonel Sidi Mohamed Ould Vayda, ex commandant des fusiliers marins sous le règne du colonel Maouya Ould Sid’Ahmed Taya, le dignitaire Bâ Bocar Souleye répond dans la langue d’Amadou Samba Polel.

Visé par de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux, l’ex baron du PRDS récuse les accusations à sa manière, les yeux dans les yeux, en assénant quelques vérités à ceux qui ont eu l’outrecuidance de lui rappeler les douloureuses purges qui ont endeuillé la vallée de septembre 1990 à mars 1991
Les Mauritanies





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Les militaires mauritaniens ne lâcheront pas le (...)

--------------------------

Session parlementaire suspendue en attendant de régler (...)

--------------------------

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------


   Economie  

Anticiper sur la Mauritanie Post-gaz 2021

--------------------------

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------


   Social  

The Game Is Over : C’est Le meilleur parmi nous (...)

--------------------------

Menacé de représailles en cas de manifestation, IRA (...)

--------------------------


   Culture  

Oscar des vacances ou le talent caché des jeunes (...)

--------------------------

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

La Mauritanie accueille la coupe d’Afrique des moins de (...)

--------------------------

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------