Candidature de Sidi Mohamed Ould Boubacar “Pour un changement en profondeur “

jeudi 13 juillet 2017
popularité : 0%

10 000 selon les services du ministère de l’Intérieur ; 22 000 selon les organisateurs… Le meeting organisé au stade de Mellah, samedi 30 mars par le candidat à la présidentielle, Sidi Mohamed Ould Boubacar a drainé plein de monde ! Une affluence record qui s’expliquerait par le soutien populaire et politique que ne cesse d’engranger la candidature de l’homme mais surtout du fait de la popularité de la personne qui a marqué le pays par sa compétence d’abord mais aussi et surtout par les réformes salutaires menées sous ses auspices lors de la première transition démocratique (2005-2007) qui ont extirpé le pays de la crise sociopolitique et économique où il se débattait.
Les prémices de l’affluence du jour sont apparues aux premières heures de la matinée. En effet, de tous les endroits de la ville, des cortèges. Sur place l’heure était à la fête ponctuée d’animations musicales et de commentaires de speakers. Une fois n’est pas coutume : les populations n’ont pas attendu d’être transportées par les organisateurs, et ont pris, elles mêmes, en charge leur déplacement. Jeunes, moins jeunes, femmes, hommes, acteurs politiques, acteurs de la société civile, étudiants, élèves, commerçants, bénévoles, citoyens simples… Tout le monde était de la partie et tous étaient persuadés de la sincérité de l’homme, de sa compétence, de sa capacité à sortir le pays de sa crise multiforme et surtout de ses dispositions à insuffler à la Mauritanie une véritable ère démocratique, meilleure que celle tant regrettée de la transition de Feu Ey Ould Mohamed Vall.
Aux quatre coins du stade de Mellah plein à craquer, la fête battait son plein, quand vers 18 heures, le candidat fit son entrée. Une forte clameur l’accompagnait suivie d’un immense mouvement de foule que les organisateurs eurent de la peine à contenir. Les appels, les cris, les chants à la gloire de l’hôte fusaient de partout ! Par ci et par là, des femmes et des jeunes perdaient connaissance. L’euphorie était grande tant les gens croyaient en l’homme et percevaient à travers lui, une amélioration de leur sort et un espoir vers un véritable changement, voire la fin du règne des militaires. Après avoir consacré un temps à ses nombreux invités, responsables politiques « instances supérieures des formations politiques de l’opposition qui le soutiennent dont les Islamistes de Tewassoul, Hatem, membres de la société civile, anciens administrateurs, Ould Boubacar s’offrit un bain de foule au grand bonheur de ses supporters qui tenaient à le voir de près.
Prenant la parole après que son discours scellant sa candidature ait été résumé dans l’ensemble des langues nationales, il déclara en substance être persuadé que les Mauritaniens, dans leur quasi-totalité, partagent avec lui la même lassitude le même désabusement, le même abattement face à la situation de crise aigue que vit le pays. « Les Mauritaniens souffrent de voir autour d’eux des pays moins nantis que leur pays, qui se construisent alors qu’eux, plongent de plus en plus dans la sphère de la pauvreté et le sous développement » dira-t-il, ajoutant, « deux voies s’offrent à nous aujourd’hui, celle de conserver ce régime et celle de la construction d’un véritable État de droit que je vous propose ». Et l’homme de rappeler son dernier passage à la tête du gouvernement entre 2005 et 2007, où précisera-t-il, « des pas importants ont été franchis dans la voie de la consolidation d’une démocratie pleine et entière, d’une gouvernance soutenue et de la résolution de l’ensemble des maux qui gangrènent ce pays notamment, la fracture sociale, les injustices, l’esclavage, le passif humanitaire, la corruption, le détournement des deniers publics, la mauvaise gouvernance ».
Déclarant être prêt à mettre toute son expérience - de 40 ans dans les hautes sphères nationales et internationales-, au service du pays, Ould Boubacar a fait part de son engagement à « construire une Mauritanie à laquelle aspirent tous les patriotes sincères du pays : une Mauritanie moderne, solidement ancrée dans les valeurs islamiques de tolérance et sa civilisation arabo-africaine, une Mauritanie de droit et du droit des institutions, fière de son indépendance et de sa souveraineté et dans laquelle se poursuit la construction d’une armée républicaine forte et respectée, une Mauritanie où l’avenir de son peuple n’est tributaire ni d’une personne ni d’un groupe d’hommes ».
Pour Sidi Mohamed Ould Boubacar, le moment est venu avec la prochaine élection présidentielle, de changer l’ordre des choses. Il s’agit pour lui, d’un « rendez-vous avec l’histoire pour balayer le da peur la régression et d’ouvrir la voie pour un avenir radieux, plein de bine être, de victoires et d’espoirs ».
C’est sous un tonnerre d’applaudissements que le meeting au crépuscule. Une foi fois encore, le candidat s’offrit un gigantesque bain de foule avant de donner rendez-vous à ses sympathisants pour l’entame de la campagne électorale.
MOM





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Moustapha Limam Chaavi à Nouakchott, le retour (...)

--------------------------

Moustapaha Limam Chaavi à Nouakchott !

--------------------------

OVID-19 : Macron impose un couvre-feu en Île-de-France (...)

--------------------------


   Economie  

Le plan de relance économique, un choix stratégique pour (...)

--------------------------

Kinross Tasiast remet au Gouvernement mauritanien un (...)

--------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------


   Social  

HRW réclame la libération d’individus arrêtés pour (...)

--------------------------

Appel à surveiller samedi soir, l’apparition du croissant (...)

--------------------------


   Culture  

« Décolonisation », le film de Karim Miské en avant (...)

--------------------------

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------


   International  

Mali : Ibrahim Boubacar Keïta libéré ce jeudi à 3 h du (...)

--------------------------

Liban : le ministre des Affaires étrangères, Nassif (...)

--------------------------


   Médias  

Après la convocation par la police chargée des...

--------------------------

AQMI, après le faste, ils "font" la fête

--------------------------


   Sport  

Match Sénégal – Mauritanie De l’électricité dans l’air (...)

--------------------------

Le Ministère des Sports crée un comité d’appui technique (...)

--------------------------