Elections Referendaire 2017 Piège à cons

mercredi 9 août 2017
popularité : 0%

Les résultats des consultations législatives de samedi dernier, sont tombés ! Différemment... Il y a eux ceux consacrés par les différentes bureaux de vote, immédiatement après la fermeture desdits bureaux et ceux proclamés par la CENI, 24 heures plus tard. Entre les deux données, la différence est énorme !
Nouakchott. Samedi 5 août 2017. Jour de vote. La ville est déserte depuis les premières heures de la journée. Les populations sont encore endormies dans des quartiers où la vie ne semblait se retrouver qu’autour des bureaux de vote. Ici, un semblant d’animation dont les acteurs sont les gardes pointés aux portes et dans les rues puis les membres des différents bureaux de vote.
De temps en temps, une, deux, trois personnes se présentent pour remplir son devoir civique. Point de rang et encore moins de bousculade. Certains curieux prennent même le temps de discutailler avec les membres des bureaux de vote. Quand ils ressortaient, l’attente et le vide reprenaient leur place au sein des membres des bureaux qui somnolaient parfois.
Dehors, quelques militants de la majorité présidentielle s’affairaient pour conduire des électeurs au lieu de vote. N’empêche, l’engouement prononcé la veille par le président de la République ne se faisait toujours pas. En tout cas, pas à Nouakchott. Les informations qui provenaient de l’intérieur du pays, notamment de Nouadhibou, des deux Hodhs, du Gorgol, du Brakna et du Trarza faisaient échos des mêmes scenarii : « les populations n’avaient pas répondu au vote ». Des pontes du Pouvoir vont se rendre à l’évidence, très vite. D’abord le président de la République qui verra de visu propre, que la ville est bien déserte. Ensuite, son Premier ministre qui expliquera cette situation par le fait que les « populations soient en vacances », ensuite son ministre des Finances qui n’est autre que le coordinateur de la campagne à Nouakchott qui va ameuter ses foules pour amener, en vain, les électeurs à se rendre dans les bureaux de vote. Un mince espoir va pointer à l’horizon : une information vient d’être publiée par l’UPR soutenant en substance que les citoyens sont encore au lit et qu’ils devraient se rendre en masse plus tard dans les bureaux de vote. L’affluence populaire du meeting de clôture serait donc attendue dans la journée. En tout cas, c’est ce qu’avait espéré le président de la République lors de ce regroupement. Et c’est aussi, ceux qu’avaient prédit ses militants, malgré la situation présente. Conséquemment, des véhicules furent mis à la disposition des leaders politiques sommés d’aller cueillir les électeurs chez eux. En milieu de journée, l’affluence n’avait pas changé. Les projections les plus optimistes portant sur le taux de participation étaient de 20 % ! Des chiffres contestés par nombre d’observateurs qui les fixaient aux environs de 12%.
Dans les bureaux de vote, c’était la désuétude. Certains des acteurs -qui n’avaient pas grand-chose à faire-, se retrouvaient au dehors pour palabrer avec les gardes de service, d’autres s’occupaient dans la lecture s’ils ne sont branchés dans le Net, par leur téléphone portable et d’autres encore somnolaient. En fin d’après-midi, l’affluence tardait toujours à se faire, à Nouakchott, comme dans les principales villes du pays.
Finalement, les populations avaient décidé de ne pas voter. A un quart d’heure de la fermeture des bureaux de vote, se passa une scène expressive de tout ce qui s’est produit ce jours dans le pays : au bureau N° 6 du Lycée El Mina de Nouakchott, un électeur venait de remplir son devoir du jour. Lorsqu’il devait émarger sur le feuille de vote, il constata que tous ceux qui se trouvaient avec lui dans la même feuille n’avaient pas encore voté ! Autre scène, celle qui a amené des membres de la CENI à demander aux membres de bureaux de vote de « gonfler » leur PV. Certains auraient accepté, d’autres non. Quand bien même, les résultats proclamés étaient catastrophiques, avec notamment, un taux de participation fixé à moins de 40% !
Les premiers résultats complets provenaient de Boghé au Brakna où les suffrages portant sur la Révision constitutionnelle donnaient les résultats suivants. : Votants : 28 765 ; 74,26% de Oui, 19,48% de Non et 6.31% de Neutre mais et puis 6,84% de Nuls. Ceux portant sur la Suppression du Sénat et la création de conseils régionaux donnaient eux aussi les résultats suivants : Taux de participation ; 39,74%. 73, 41% de Oui, 20,04% de Non, 6,54 %de Neutre et 20,31% de bulletins nuls !
En début de soirée, les médias publics prirent le relais. Et les résultats prononcés furent tout autres : nombre de votants 28 765. Votants : 28 765 ; 95,56% de Oui, 02,48% de Non et 1,61% de Neutre mais et puis 0,35 % de Nuls. Les résultats portant sur la Suppression du Sénat et la création de conseils régionaux furent les suivants : Taux de participation ; 89,74%. 93, 61% de Oui, 2,394% de Non, 3,54 %de Neutre et 1,46% de bulletins nuls !
Soirée électorale
Nouakchott, samedi 5 août, 21. Heures. Le dernier acte de la soirée avait commencé. Il s’agissait de la soirée électorale organisée dans une hôtel public de la place à laquelle assistait le président de la République. Les informations étaient présentées en direct à partir de TVM et suivi sur place dans un écran géant. Premier résultat : Boutilimitt. Bureau N° 12. Nombre d’inscrits 1920. Nombre de votants 200. Bulletins pour le Oui : 155. Pour le Non 20, pour le Neutre 15 et bulletins nuls 10. Silence de cimetière dans la salle. Le président n’avait plus bonne mine. Manifestement, le taux de participation ne plaisait point. Les résultats tombaient au fur et à mesure que la soirée se déroulait. Sans grand changement.Après près d’une heure d’horloge, la lassitude, voire le découragement se lisaient dans les visages. Aux journalistes qui ont tenté de recueillir des premières impressions, le président de la République répondit sur un ton sec : « on n’est encore qu’à 9% du dépouillement, attendez de voir ».
Il ne fallut pas attendre trop longtemps pour voir. Puisque subitement, la tendance avait changé. Les speakeurs de TVM et de Radio Mauritanie enchainaient les résultats restants, tous aussi importants les uns, les autres. Taux de 98 % de participation à Aïoun avec un Oui qui l’emporte à 95%. Idem pour la Trarza, le Tagant et le Tiris. C’était l’acclamation dans la salle. On se congratulait, on criait et on se félicitait. La victoire se dessinait et les horizons étaient encourageants. Vers 00 Heure, le président de la République prit congé de ses hôtes. La veillée devait continuer jusqu’à l’aube animée par les différents présidents des partis de la majorité.

JOB





Commentaires

New Page 1

Le Journal



   Politique  

Moustapha Abeiderrahmane, président du Renouveau (...)

--------------------------

L’ex-sénateur Ould Ghadda arrête sa grève de faim

--------------------------

Ould El Haimer licencié pour avoir critiqué le 1er (...)

--------------------------


   Economie  

Les Impôts dans le pays Objectifs : couverture à 99% (...)

--------------------------

Inspection de l’ENER Le DG mis aux arrêts

--------------------------

Mauritanie - Sénégal De la poudre de feu en mer

--------------------------


   Social  

Les enfants qui aident souvent leurs parents au champ (...)

--------------------------

Femme internationale de la femme rurale : La Mauritanie (...)

--------------------------


   Culture  

Houleye, le samedi soir à Nouakchott

--------------------------

ZIZ FASHION » reçu par le nouveau ministre de la Culture (...)

--------------------------


   International  

Le Qatar rétablit ses relations diplomatiques avec (...)

--------------------------

Mauritanie : l’armée dément avoir mené des opérations (...)

--------------------------


   Médias  

Clarification concernant l’avis de fermeture de (...)

--------------------------

Les chaînes de TV privées mauritaniennes menacées de (...)

--------------------------


   Sport  

Équipe nationale des joueurs locaux : La Mauritanie, la (...)

--------------------------

Les entraîneurs de basket-ball sur les bancs

--------------------------