Forces des Nations Unies en Centrafrique Des soldats mauritaniens tombent sur le champ de guerre

mercredi 7 juin 2017
popularité : 0%

La nouvelle est tombée comme un couperet jeudi dernier : sept éléments de nationalité mauritanienne issus du contingent de la Mission des Nations unies pour la Stabilisation de la République centrafricaine (Minusca) ont été blessés en milieu de semaine au cours d’une patrouille à Mobaye
Sept Casques bleus de nationalité mauritanienne, issus du contingent de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (Minusca) ont été blessés au cours d’une patrouille de routine qu’ils effectuaient dans la localité de Mobaye jeudi. L’information qui est tombée à Nouakchott 48 heures après les faits, provient de Vladimir Monteiro, porte-parole de la Minusca, qui a expliqué que « les Casques bleus sont tombés dans une embuscade tendue par un groupe armé qui occupe la ville de Mobaye après avoir mis en fuite une bonne partie des habitants ».
Côté mauritanien, il a fallu attendre dimanche pour voir l’information diffusée. C’est d’abord l’AMI qui a l’a reprise avant que TVM et Radio Mauritanie ne la reprennent, chacun de ces trois médias publics insistant sur le fait que les soldats blessés ont été rapidement pris en charge et leur vie n’étant pas en danger. Pour autant, la liste des blessés n’avait toujours pas été rendue publique, à ce jour. Mais, en ces temps modernes de téléphones cellulaires, les parents des victimes avaient rapidement été informés par des soldats sur place qui auraient tous, confirmé que les blessures constatées n’étaient pas graves et qu’effectivement, leur vie n’était pas en danger.
Il faut dire que c’est la première fois qu’un tel événement se produise depuis que la Mauritanie a envoyé en 2015, des soldats de maintien de paix en Centrafrique. C’est aussi la première fois que des soldats mauritaniens tombent en territoire étranger. Jusque l’heure, la Mauritanie n’a perdu sur le terrain qu’un seul homme qui a perdu la vie des suites d’une maladie. C’était en 2016.
Au nombre de 750 éléments, le contingent mauritanien déployé en Centre Afrique dans le cadre de la Minusca est composé d’officiers militaires de sous officiers et d’hommes de troupe. Tous avaient été sélectionnés pour leur bravoure et avaient subi des entraînements intensifs supervisés par des officiers américains en Mauritanie, avant d’être embarqués pour la mission de maintien de paix. Une fois sur place, ils ont été affectés dans la ville de Mobaye, au nord du pays, une zone habitée en grande partie par des musulmans. .
Faut-il noter que ce n’est pas la première fois que les soldats mauritaniens soient dans une situation inconfortable. Ces dernières semaines, ils ont en effet fréquemment essuyé des tirs de rebelles embusqués, et maintes fois, ils ont été amenés à intervenir lors d’accrochages entre groupes armés ou pendant des opérations menées par lesdits rebelles dans des actes de destruction d’infrastructures.
MOMS





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Élection présidentielle Ould Abdel Aziz ne...

--------------------------

L’APP fustige l’UPR

--------------------------

Bouillonnement pré-électoral : le pouvoir prépare une sale (...)

--------------------------


   Economie  

Mettre les pêcheurs artisanaux mauritaniens aux normes (...)

--------------------------

Chaîne de valeur de la sardinelle : comment aller (...)

--------------------------

Accords de pêche Mauritanie-Sénégal : Poissons contre (...)

--------------------------


   Social  

A Nouakchott, les religieux du Sahel engagés pour (...)

--------------------------

Parlementaires ACP-UE : la presse nationale bute sur un (...)

--------------------------


   Culture  

Semaine de la Francophonie : Ahmed Hamza répond aux (...)

--------------------------

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

« Ana Hartani Mani Barani » La revendication de (...)

--------------------------

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------


   Sport  

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------