G5 : « l’Occident doit assumer sa responsabilité dans la déstabilisation du Sahel » selon Idriss Déby

jeudi 14 septembre 2017
popularité : 0%

Opérationnalisation de la force du G5 Sahel : le président Ibrahim Boubacar Keïta intensifie son offensive diplomatique dans la région.

Après le Tchad, le chef de l’Etat devrait se rendre au Niger et au Burkina Faso. Idriss Déby, qui se réjouit de cette visite pour la dynamisation du G5, plaide pour l’union des forces, mais accuse « la responsabilité » des pays occidentaux dans le terrorisme au Sahel.

Au cœur des échanges avec ses homologues : l’accélération du processus d’opérationnalisation de la force conjointe chargée de lutter contre le terrorisme dans le Sahel.

Première étape de cette offensive diplomatique : rencontre ce lundi à huit clos à Bamako avec le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz. Avec le dirigeant mauritanien, IBK a abordé les questions liées à l’opérationnalisation de la Force conjointe du G5 Sahel, dont la base a été inauguré samedi à Mopti par le président malien.

Ibrahim Boubacar Keita était au Tchad ce mardi. Il est attendu aujourd’hui au Niger et au Burkina Faso. Avec ses homologues nigérien et burkinabé, IBK devrait échanger sur la lutte contre le terrorisme dans le Sahel, et les moyens liés à l’opérationnalisation de la force conjointe.

Forte de 5000 hommes, la force G5 Sahel sera appuyée par la force Barkhane, la Minusma, et un contingent Sénégalais. Mais selon certaines sources, le Sénégal qui ne fait pas partie du G5 Sahel, veut intégrer l’organisation. D’où un blocage dans le processus. D’après des sources concordantes, le Sénégal, mécontent, aurait refusé de déployer son contingent et ses deux hélicoptères à Mopti. Avec ses homologues tchadien, nigérien et burkinabé, IBK devrait évoquer très certainement la question. Et l’Organisation du G5 Sahel pourrait devenir G6 Sahel avec l’intégration du Sénégal.

Inauguré le week-end dernier à Sevaré dans le centre du pays, le poste de commandement central de la force conjointe du G5 Sahel comptera les troupes des cinq pays. Selon les chefs d’États des pays membres du G5, les premières opérations militaires pourraient être attendues dès le mois prochain.

Pour le président tchadien, qui se réjouit de cette visite pour la dynamisation du G5, la lutte contre le terrorisme représente des enjeux énormes pour les pays du Sahel. Idriss Déby plaide pour l’union des forces, mais accuse la « responsabilité de l’Occident dans la déstabilisation du Sahel ». Selon lui, celui-ci doit s’assumer.

La mise en place de la force G5 suscite des inquiétudes chez certains observateurs quant à la multiplication et l’efficacité des forces sur le théâtre des opérations dans le Sahel. Ces observateurs craignent un chevauchement dans les actions entre ces différentes forces. Mais le commandement en chef de l’opération Barkhane au Mali rassure : « Les actions seront complémentaires pour plus d’efficacité sur le terrain ».

Studio Tamani





Commentaires

New Page 1

Le Journal



   Politique  

Moustapha Abeiderrahmane, président du Renouveau (...)

--------------------------

L’ex-sénateur Ould Ghadda arrête sa grève de faim

--------------------------

Ould El Haimer licencié pour avoir critiqué le 1er (...)

--------------------------


   Economie  

Les Impôts dans le pays Objectifs : couverture à 99% (...)

--------------------------

Inspection de l’ENER Le DG mis aux arrêts

--------------------------

Mauritanie - Sénégal De la poudre de feu en mer

--------------------------


   Social  

Les enfants qui aident souvent leurs parents au champ (...)

--------------------------

Femme internationale de la femme rurale : La Mauritanie (...)

--------------------------


   Culture  

Houleye, le samedi soir à Nouakchott

--------------------------

ZIZ FASHION » reçu par le nouveau ministre de la Culture (...)

--------------------------


   International  

Le Qatar rétablit ses relations diplomatiques avec (...)

--------------------------

Mauritanie : l’armée dément avoir mené des opérations (...)

--------------------------


   Médias  

Clarification concernant l’avis de fermeture de (...)

--------------------------

Les chaînes de TV privées mauritaniennes menacées de (...)

--------------------------


   Sport  

Équipe nationale des joueurs locaux : La Mauritanie, la (...)

--------------------------

Les entraîneurs de basket-ball sur les bancs

--------------------------