Jammeh-Abdel Aziz : Les minutes de l’audience de la dernière chance

vendredi 20 janvier 2017
popularité : 0%

Le rictus du Président mauritanien, Mohamed Abdel Aziz, au sortir de sa récente audience avec Yaya Jammeh, cachait mal un agacement.
En effet, le dernier médiateur à avoir rencontré l’ex-chef de l’État gambien, avant l’assaut des forces de la Cedeao, n’a pas goûté le contenu des échanges avec son désormais ex-homologue. À sa sortie du State House, le palais présidentiel gambien, il a dit sa « déception de n’avoir pas pu rallier (son) ami Jammeh à se rendre à l’évidence ». Avant d’ajouter : « Je suis très pessimiste pour la suite. »
C’est que Jammeh a étalé son entêtement. À Abdel Aziz, qui lui fait part « de la détermination des autorités de la Cedeao et des forces mobilisées à aller jusqu’au bout » et de la possibilité « d’arrêter la machine », l’ex-chef de l’État gambien oppose la « nécessité de vider le contentieux électoral » d’abord. Jammeh de marteler : « Qui peut le plus peut le moins. C’est plus simple pour la Cedeao de nous aider à mettre en place notre Cour suprême pour étudier mon recours, plutôt que de s’engager dans la voie sinueuse d’un conflit armé. Crois-moi, je ferais face. » Les oreilles d’Abdel Aziz sifflent. Le Président mauritanien revient à la charge, mais sur un ton plus incisif : « Tu ne sais pas qu’à minuit, tu ne seras plus des nôtres ?
Tu ne seras même plus considéré comme un ancien président de la République. Tu seras traité comme un chef rebelle. » Jammeh ne se dégonfle pas. Il assume : « Me faire traiter de rebelle par mes ennemis, les comploteurs sénégalais et leurs amis, ne me dérange pas. » Abdel Aziz comprend alors, à cet instant, que sa médiation a échoué. Il prend congé. Fait une escale à Dakar, où il s’entretient avec le Président Macky Sall, et Adama Barrow, qui n’était pas encore investi, avant de regagner son pays. Le lendemain, les forces de la Cedeao entrent en action. Poussant Jammeh à demander à négocier une dernière fois les conditions de son départ. Il a jusqu’à midi ce vendredi.
Sud Quotidien





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Élection présidentielle Ould Abdel Aziz ne...

--------------------------

L’APP fustige l’UPR

--------------------------

Bouillonnement pré-électoral : le pouvoir prépare une sale (...)

--------------------------


   Economie  

Mettre les pêcheurs artisanaux mauritaniens aux normes (...)

--------------------------

Chaîne de valeur de la sardinelle : comment aller (...)

--------------------------

Accords de pêche Mauritanie-Sénégal : Poissons contre (...)

--------------------------


   Social  

A Nouakchott, les religieux du Sahel engagés pour (...)

--------------------------

Parlementaires ACP-UE : la presse nationale bute sur un (...)

--------------------------


   Culture  

Semaine de la Francophonie : Ahmed Hamza répond aux (...)

--------------------------

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

« Ana Hartani Mani Barani » La revendication de (...)

--------------------------

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------


   Sport  

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------