La Force conjointe du G5 Sahel sera "utile au Sahel et à l’Europe", souligne le président malien (PAPIER GENERAL)

mardi 12 septembre 2017
popularité : 0%

Ibrahim Boubacar Kéita, président en exercice du G5 Sahel (Burkina, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) a déclaré que l’opérationnalisation rapide de la Force conjointe du groupe sera utile non seulement aux pays de cet espace, mais aussi à l’Europe.

Une déclaration faite à la presse à l’issue de la visite, le week-end dernier (9 septembre 2017), du poste de commandement central de la force conjointe du G5 Sahel à Sévaré (Mopti, centre nord du Mali).

"La Force conjointe est d’une importance majeure non seulement pour les pays du Sahel mais aussi pour nos partenaires d’Europe", a déclaré le président Kéita à cette occasion.

"Au regard de la menace, de la prise de conscience de la communauté de destin des pays du Sahel et de la faiblesse de leurs moyens, il fallait mutualiser les forces pour en faire des forces qui comptent dans la lutte contre le terrorisme dont les méthodes asymétriques imposent de nouveaux paradigmes tactiques", a précisé Ibrahim Boubacar Kéita.

Le Commandant de la Force conjointe du G5 Sahel, Général Didier Dakouo, et ses hommes ont insisté sur les atouts de la Force conjointe que sont la familiarisation des troupes sur le terrain ; des troupes bien entraînées, bien formées et bien équipées ; la coordination, la planification et la conduite de manière efficience des opérations ; un meilleur partage du renseignement ; une bonne coordination avec les forces partenaires comme la Minusma (mission des Nations Unies) et Barkhane (opération française), etc.

Les efforts sont actuellement concentrés sur "la mise en place des fuseaux de défense", a précisé le commandant de la Force conjointe du G5 Sahel lors d’une intervention en direct dans le journal de la radio nationale malienne.

Il s’agit de la bande frontalière entre le Mali et la Mauritanie (fuseau ouest), celle entre le Mali, le Niger et une partie du Burkina Faso (fuseau centre) ainsi que la frontière Niger-Tchad (fuseau est).

Suivra la mise en place des unités sur le terrain afin que, a souhaité le général Dakouo, "les opérations puissent commencer le plus vite possible".

Ainsi, le Mali et le Niger doivent mobiliser deux bataillons chacun contre un à chacun des trois autres pays (Burkina Faso, Mauritanie et Tchad).

"La collaboration entre ces forces sera essentiellement liée à la coordination entre elles", a indiqué le commandant de la Force.

Le poste de commandement principal est installé à Sévaré (Mopti, centre-nord du Mali). Confié au Mali pour le départ, le commandement sera tournant.

"La volonté politique pour une opérationnalisation rapide est manifeste. Mais, la mobilisation des fonds risque de prendre du temps", a déploré Amadou Alpha Ly, consultant indépendant spécialisé sur les questions de sécurité.

"Le peu d’empressement à aider et à donner les moyens au G5 Sahel constaté chez certains doit nous pousser à rendre cette force crédible en urgence", a défendu le chef de l’Etat malien lors de sa visite.

Sur un budget total de 423 millions d’euros, pour la mise en œuvre de la force conjointe du G5-Sahel, seulement 50 millions étaient disponibles en août dernier grâce à l’Union européenne.

Chine Nouvelles





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

3ème Congrès d’IRA, une césarienne en période d’exception

--------------------------

La Mauritanie post-2019 recherche leader politique (...)

--------------------------

« Va-t-on laisser les justes, comme Ould Ghadde, (...)

--------------------------


   Economie  

ROSA et SUN-Mauritanie inquiets face à la situation (...)

--------------------------

Gaz Sénégal-Mauritanie : une affaire plus grosse que les (...)

--------------------------

Le nouvel ouguiya Il n’y a pas assez d’argent !

--------------------------


   Social  

Pétition

--------------------------

Marche et répression contre IRA : le président Birame Dah (...)

--------------------------


   Culture  

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------

Communiqué de presse : Tasiast intensifie son appui au (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------

Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM) (...)

--------------------------


   Sport  

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------