Les interprètes du « Précis de Néma » : Nouakchott, un après-midi, 22 conférences

jeudi 19 mai 2016
popularité : 0%

Jamais discours politique n’a mobilisé autant de monde que le discours du Président Mohamed Abdel Aziz le 3 mai 2016 à Néma. Pas moins de vingt-deux espaces publics ont été ainsi investis simultanément le vendredi 13 mai 2016 à Nouakchott pour des séances d’explication, de commentaire et d’analyse portant sur ledit discours.

Les habitants de Nouakchott avaient rendez-vous l’après-midi du vendredi 13 mai dernier avec de véritables foires à paroles, comme il en existait dans l’Islam préislamiques à la Mecque, avec des places réservées à la rhétorique, comme Aqqa. Des dizaines de ministres, de cadres à tous les niveaux avaient investi ces places de meeting. Objectif, expliquer le discours que le président Mohamed Abdel Aziz avait prononcé le 3 mai au cours de sa visite dans la région du Hodh Charghi. Ce discours a porté sur plusieurs points, dont deux qui auraient essentiellement provoqué la controverse, notamment la révision constitutionnelle pour dissoudre le Sénat et la procréation chez la communauté harratine. L’opposition mauritanienne avait particulièrement surfé sur ces axes, parvenant à drainer l’un des plus gigantesques rassemblements que Nouakchott ait jamais connus.

Les membres du gouvernement ont ainsi organisé la riposte pour d’abord prouver leur capacité à mobiliser la rue et ensuite, déconstruire le discours de l’opposition. La défense du discours de Néma fut ainsi acharnée, notamment dans ses aspects que l’opposition aurait insidieusement déformés dans l’objectif, selon les partisans du pouvoir, de semer la discorde et la désunion du peuple mauritanien.

Tous les intervenants ont ainsi développé la thèse selon laquelle le président Mohamed Abdel Aziz au cours de son discours à Néma n’a pas pointé du doigt la communauté haratine lorsqu’il a parlé de démographie incontrôlée et de l’avenir incertain de beaucoup d’enfants victimes des tragiques dislocations familiales. Les interventions ont aussi porté sur les réalisations accomplies dans plusieurs domaines, notamment sur le plan routier, soulignant que ces réalisations sont incomparables sur toute l’histoire du pays, depuis 1960.

Certains orateurs ont soutenu la démarche du président visant la suppression du Sénat et le renforcement de la décentralisation avec la création des conseils régionaux. D’autres se sont appesanti sur les actions menées dans le domaine de la lutte contre les séquelles de l’esclavage et la promotion sociale des descendants d’anciens esclaves à travers l’Agence Tadamoun, citant en exemple la fin des bidonvilles et la distribution des terrains d’habitation en faveur de cette couche sociale, sa présence de plus en plus forte dans les centres de décision et les nombreux projets de développement qui lui sont destinés dans ses localités d’origine et ses lieux de résidence citadine.

Beaucoup de critiques et de diatribes ont également été distribués. Ni le mouvement IRA, ni le RFD, encore moins Tawassoul ou l’ancien Chef de l’Etat, Ely Mohamed Vall, particulièrement visé, n’ont échappé à ces coulées de laves. Des incidents ont surtout émaillé ces meetings de l’UPR. Trois ministres au moins auraient été agressés, dont le ministre des Finances à Teyarett et le ministre de la Défense à Sebkha. Beaucoup de scènes surréalistes aussi, telles que les chaudes larmes émotionnelles du Dircab du Premier ministre.

C.A





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Crever l’abcès

--------------------------

Du refus du dialogue… politique

--------------------------

Protéger les travailleurs migrants depuis et vers la (...)

--------------------------


   Economie  

Les dépotoirs de Nouakchott, les incidents de Tivirit (...)

--------------------------

Des routes, des ponts et de l’emploi, l’ambitieux (...)

--------------------------

Lancement de la première enquête sur la protection (...)

--------------------------


   Social  

L’heure est au partage du gâteau

--------------------------

Arafat ne veut pas de ses nouveau-nés

--------------------------


   Culture  

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------

« Décolonisation », le film de Karim Miské en avant (...)

--------------------------


   International  

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------

Mali : Ibrahim Boubacar Keïta libéré ce jeudi à 3 h du (...)

--------------------------


   Médias  

Covid-19 : l’initiative Covax pour vacciner les pays (...)

--------------------------

Pandémie du covid-19 La Mauritanie se porterait (...)

--------------------------


   Sport  

Demi-finales CAN U20 - Mauritanie Les Mourabitounes en (...)

--------------------------

CAN U 20 : la Mauritanie perd sur le fil face à (...)

--------------------------