Mauritanie : Biram Dah Abeid, probable prochain président

dimanche 24 février 2019
popularité : 0%

Senalioune - Biram Dah Abeid est connu comme le Mandela de la Mauritanie. En août 2018, il était arrêté. L’activiste des droits de l’homme arguait que le gouvernement l’emprisonnait pour le délégitimiser dans le cadre des élections législatives, puisque les tendances de votes lui assuraient sa place de député.

C’est depuis sa cellule qu’il apprenait son élection au Parlement de son pays. Au dernier jour de 2018, Biram Dah Abeid a été libéré et, aujourd’hui, il s’occupe de ses fonctions de député à l’Assemblée Nationale. En juin prochain, il se présente aux élections pour la présidence de la Mauritanie, située au nord de l’Afrique, où il est estimé que 20 % de la population vit en situation d’esclavage.

Biram Dah Abeid a reçu le Prix International des Droits de l’homme des Nations Unies (ONU) en 2013. Il est un leader avec un prestige national et international qui a dédié sa vie à lutter contre l’esclavage et à améliorer la vie du peuple à travers de son Mouvement Abolitionniste (IRA) qu’il a fondé en 2008.

Diplômé en Histoire et en Droit par l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et premier de sa famille à avoir l’accès à l’éducation ; il est un petit-fils d’esclave, cela l’a motivé pour réaliser sa thèse en cette pratique qui est interdite en Mauritanie dès 1981, mais elle est encore permise.

Avec 15 ans d’expérience légale dans les tribunaux mauritaniens, Biram Dah Abeid a débuté sa vie d’activiste au sein de “SOS Esclaves” et de l’Organisation Arabe des Droits de l’homme. Il est considéré comme l’un des activistes les plus influents contre l’esclavage sur le plan mondial.

En 2014, Biram Dah Abeid est arrivé second aux élections présidentielles, mais il y avait de sérieux doutes sur l’impartialité du processus électoral. Cette fois, il croit à la possibilité d’être élu président.

C’est la raison pour laquelle, dans le cadre de son actuelle candidature à l’élection présidentielle, qu’une tournée internationale a été amorcé pour rétablir l’État de droit dans son pays et pour créer des conditions de prospérité pour son peuple et pour abolir l’esclavage.

La tournée internationale cherche à sensibiliser l’opinion internationale sur son projet et à obtenir un soutien politique et diplomatique pour des élections transparentes qui assureront la possibilité de gagner les élections présidentielles.

newsweek espagnol





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Crever l’abcès

--------------------------

Du refus du dialogue… politique

--------------------------

Protéger les travailleurs migrants depuis et vers la (...)

--------------------------


   Economie  

Les dépotoirs de Nouakchott, les incidents de Tivirit (...)

--------------------------

Des routes, des ponts et de l’emploi, l’ambitieux (...)

--------------------------

Lancement de la première enquête sur la protection (...)

--------------------------


   Social  

L’heure est au partage du gâteau

--------------------------

Arafat ne veut pas de ses nouveau-nés

--------------------------


   Culture  

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------

« Décolonisation », le film de Karim Miské en avant (...)

--------------------------


   International  

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------

Mali : Ibrahim Boubacar Keïta libéré ce jeudi à 3 h du (...)

--------------------------


   Médias  

Covid-19 : l’initiative Covax pour vacciner les pays (...)

--------------------------

Pandémie du covid-19 La Mauritanie se porterait (...)

--------------------------


   Sport  

Demi-finales CAN U20 - Mauritanie Les Mourabitounes en (...)

--------------------------

CAN U 20 : la Mauritanie perd sur le fil face à (...)

--------------------------