Mauritanie : dix jeunes arrêtés en marge d’une tentative de rassemblement

mardi 18 avril 2017
popularité : 0%

En Mauritanie, dix jeunes ont été placés lundi après-midi sous mandat de dépôt. Ils sont accusés de rassemblement non autorisé et agression de la force publique. Ils s’étaient rassemblés dimanche afin de réclamer plus de place pour la jeunesse mauritanienne dans les institutions, une simplification de l’enrôlement électoral, l’accès à l’emploi, à l’éducation, à la santé.

Ils risquent jusqu’à trois années de prison et doivent comparaitre ce jeudi devant le tribunal correctionnel en procédure de flagrance, ce que conteste leur avocate, maître Fatimata Mbaye.

Quand ils ont vu que la police était là, ils se sont dispersés immédiatement. Et certains ont été arrêtés et poursuivis par la police, et ont été arrêtés quand ils rentraient chez eux tranquillement.

Il n’y a qu’un seul policier qui s’est présenté avec un cliché radiographique dans une chemise prétendant qu’il a été agressé par un des jeunes alors qu’il se serait introduit dans la famille de ces jeunes-là et les jeunes soutiennent plutôt que c’est eux qui ont été agressés dans leur propre maison.

Ils n’étaient pas des manifestants, ils n’avaient pas participé à la manifestation, et encore moins ils n’étaient pas sur le lieu du rassemblement.

Certains n’ont aucune relation avec la marche parce qu’il y a parmi eux des jeunes qui se rendaient à leur lieu de travail. C’est la parole de la police contre la parole des jeunes.

Maître Fatimata Mbaye
Par Carol Valade

RFI





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Processus électoral, le Ministre de l’Intérieur démontre (...)

--------------------------

Déclaration

--------------------------

Elections en Mauritanie : la candidature d’un parti (...)

--------------------------


   Economie  

La Mauritanie célèbre la Journée mondiale de la Population (...)

--------------------------

Migration en Mauritanie, du sécuritaire vers une vision (...)

--------------------------

Crise socio-monétaire Les populations ne veulent plus de (...)

--------------------------


   Social  

Mohamed Lemine Ould Sidi Brahim, un maire à reconduire (...)

--------------------------

Mme Seyide Mint Yenge se distingue parmi les invitées de (...)

--------------------------


   Culture  

Le Festival Hip-Hop Assalamalekoum démarre en trombe (...)

--------------------------

Semaine de la Francophonie : Ahmed Hamza répond aux (...)

--------------------------


   International  

Union Africaine : Scandale avant le sommet de (...)

--------------------------

Emmanuel Macron va-t-il achever la Françafrique (...)

--------------------------


   Médias  

Voilà pourquoi Horizons et Chaab ne paraissent (...)

--------------------------

Horizons et Chaab cessent de paraître

--------------------------


   Sport  

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------

Cristiano Ronaldo et le Real, c’est fini

--------------------------