Parlement et missions parlementaires...extra-territoriales

jeudi 8 septembre 2016
popularité : 0%

Si la Bresse peut s’honorer d’une mission parlementaire conduite par sa Députée Cécile Untermaier en Mauritanie, de nombreuses interrogations demeurent quant à son financement, d’autant que des sources mauritaniennes parlent de 50 millions pour 5 jours au frais de la Mauritanie !?

Aussi louable soit la création de ces nombreux groupes d’amitié à l’initiative du Parlement (Députés et Sénateurs, Maires de grandes villes, etc...), il convient néanmoins de rester vigilant et de s’interroger sur leur véritable finalité :

échanges économiques équitables, humanitaires et socio-culturels établis dans le respect et au bénéfice des populations des pays « visités » ou entretien de réseaux politico-financiers à sens unique et prétextes à séjours exotiques luxueux prolongeant de longues vacances parlementaires ?

Ces « groupes d’amitié » de préférence avec des pays lointains ou à fort attrait touristique, étant largement prisés par tout l’éventail politique... Quid du coût de ces déplacements et surtout à la charge de qui, avec quels enjeux véritables ?

Notre confrère LE MONDE, par la voix de William Bourbon, Avocat au Barreau de Paris et Président de l’Association Sherpa, s’interroge et demande des éclaircissements sur des points politiques précis concernant la position de la France vis-à-vis du gouvernement du Président Ould Abdel Aziz, qui, comme d’autres états du Sahel est lourdement gangrené par la corruption, le despotisme et les violations répétées des Droits de l’Homme. Bien qu’ayant alerté le 24 Août 2016 les Parlementaires des problèmes spécifiques de la Mauritanie, Me Bourdon n’a reçu aucune réponse de la part de la délégation en partance.

Sans faire de l’angélisme ni nier la réal-politique, il conviendrait néanmoins que nos parlementaires élus du peuple français ne se compromettent pas dans une complaisance coupable ou un aveuglement de circonstances, mais au contraire, profitent de leur séjour pour tenter de faire progresser la démocratie en Mauritanie. Pour cela, rien ne vaut l’indépendance financière et la prise en charge de leur séjour par...les intéressés qui bénéficient par ailleurs d’une « enveloppe » destinée à leurs frais de « représentation ».

voir : http://lemonde.fr/afrique/article/2016/09/02/corruption-et-répression en Mauritanie : la France doit sortir de son silence

Plus grave encore, des observateurs locaux dénoncent « des pactes entre pouvoirs et réseaux terroristes » et le « silence complice des autorités françaises » en échange de « vagues promesses de lutte contre le terrorisme ». Là aussi, ne pas confondre compromis et compromission...Et de citer de nombreuses « affaires » entachant la probité de la classe dirigeante mauritanienne : des « milliers d’hectares cultivables volés » à la population de Dar Elbarka « au profit de businessmen locaux et étrangers », à la corruption des marchés publics ayant atteint un « niveau ubuesque » concernant par exemple l’extension de la centrale électrique ou le nouvel aéroport international de Nouakchott...

En Mauritanie comme dans de nombreux pays africains, la corruption des dirigeants pèse lourdement sur le faible niveau de vie des Mauritaniens souffrant également d’analphabétisme, privés de leurs libertés fondamentales et de leurs richesses territoriales. Ce pays au cœur du Sahara, où les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres, peut se transformer rapidement en poudrière tentée par le terrorisme islamique prospérant sur le désespoir, la misère et l’ignorance des peuples...

Il convient donc à notre diplomatie et à nos parlementaires en déplacement et non « en goguette », d’aider concrètement au développement local et à la sécurité des populations par des mesures directes peut-être modestes mais bien ciblées à l’exemple de certaines ONG spécialisées, en fuyant toute complaisance ou complicité active ou passive envers les circuits de corruption à défaut de les détruire...Et d’en faire la démonstration au corpus electoralis...

Laurent GUILLAUMÉ

Info Chalon





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Élection présidentielle Ould Abdel Aziz ne...

--------------------------

L’APP fustige l’UPR

--------------------------

Bouillonnement pré-électoral : le pouvoir prépare une sale (...)

--------------------------


   Economie  

Mettre les pêcheurs artisanaux mauritaniens aux normes (...)

--------------------------

Chaîne de valeur de la sardinelle : comment aller (...)

--------------------------

Accords de pêche Mauritanie-Sénégal : Poissons contre (...)

--------------------------


   Social  

A Nouakchott, les religieux du Sahel engagés pour (...)

--------------------------

Parlementaires ACP-UE : la presse nationale bute sur un (...)

--------------------------


   Culture  

Semaine de la Francophonie : Ahmed Hamza répond aux (...)

--------------------------

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

« Ana Hartani Mani Barani » La revendication de (...)

--------------------------

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------


   Sport  

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------