Plus question de troisième mandat !

mercredi 19 juillet 2017
popularité : 0%

Le président Mohamed Ould Abdel Aziz a mis aux pas ses ministres les sommant de ne plus évoquer la question du troisième mandat. C’était jeudi dernier au terme du conseil des ministres.
Le président Ould Abdel Aziz souffrirait de voir ses ministres évoquer, l’éventualité de sa troisième candidature aux plus hautes fonctions de l’État en 2019. C’est ce qu’il leur a dit lors de leur dernière rencontre, les sommant d’abandonner cette question et de s’occuper plus particulièrement d’une part, dans la campagne pour la tenue du referendum constitutionnel et de l’autre, dans le triomphe du « Oui » référendaires. Instruit de la question, le ministre porte parole du gouvernement devait aborder cette question lors de son point de presse hebdomadaire, relevant en substance que le président Ould Abdel Aziz avait décidé de respecter la constitution, et sa parole, et qu’il n’était pas candidat à sa propre succession au terme de son présent mandat qui s’achève dans deux ans. Dans la foulée, plus aucune activité publique ou privée portant sur la question n’était autorisée à être diffusée dans les médias publics. C’est ce qui a amené l’AMI à revoir le comptes rendus des dernières visites du Premier ministre au Brakna, censurant les propos de ce dernier quand il soutenait que le président de la République se présenterait bel et bien à la présidentielle de 2019. Dans la soirée, même état de fait à la TVM qui non seulement a supprimé les reportages sur les activités régionales du PM mais aussi, ceux portant sur ses audiences à Nouakchott, notamment celle portant sur sa rencontre avec les Ministres de pêche des pays ouest africains.
Cette volte face au sommet de l’Etat met l’opinion dans un état de doute. En effet, tout le monde est d’avis que si le chef du gouvernement et nombre de ses ministres ont « osé » lever le ton pour organiser une campagne avant l’heure portant sur la candidature du président de la République en 2018, c’est bien parce que cela plaisait au « maître de céans » ou qu’il n’y voyait pas d’inconvénients. Et s’il y a un fait qui gagne la quasi- majorité des citoyens, c’est bien que Ould Abdel Aziz n’est pas prêt à lâcher le pouvoir. L’homme ne cesse en effet de soutenir en aparté que ce pouvoir lui revient de droit puisqu’il a été le seul à se sacrifier -doublement- pour l’arracher d’abord des mains de Ould Taya, puis de Sidioca qui le mènerait à la dérive. Partant, ils sont nombreux à soutenir que Ould Abdel Aziz possède un plan qui consiste premièrement à focaliser l’attention de l’opinion sur le referendum constitutionnel, pour ensuite « s’attaquer » à la question du troisième mandat. Serait-ce dans un vote en perspective pour une nouvelle constitution, agirait-il à la Poutine ou comme forcerait-il le passage comme au Burundi ? L’avenir tout prochain nous le dira.

JOB





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

La triste baguette de l’année 2018

--------------------------

En attendant la présidentielle… Equation à une (...)

--------------------------

Démission massive du parti de l’opposition, l’Alliance (...)

--------------------------


   Economie  

Mauritanides Tasiast Mauritanie, au service de (...)

--------------------------

Pétition signée par le Chef de l’Etat et Prix du meilleur (...)

--------------------------

La rivière de M’Silé en Assaba, un modèle de gouvernance (...)

--------------------------


   Social  

Session de formation à Rosso sur l’organisation, la (...)

--------------------------

Lancement de la plateforme mauritanienne sur la gestion (...)

--------------------------


   Culture  

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------

Les doits de l’enfant à l’Assemblée nationale mauritanienne

--------------------------


   International  

A Ouagadougou, les féministes ouest-africaines adressent (...)

--------------------------

Cherif Chekatt, tué à Strasbourg

--------------------------


   Médias  

Conférence à Nouakchott sur les relations maroco-mauritanienne

--------------------------

28 novembre Horrible anniversaire

--------------------------


   Sport  

CAN 2019 : l’Egypte et l’Afrique du Sud seules (...)

--------------------------

Le Maroc ne veut pas de la CAN

--------------------------