Remaniement ministériel La Victoire de Ould Hademine

lundi 5 juin 2017
popularité : 0%

Le Premier ministre Yahya Ould Hademine est incontestablement le grand gagnant du remaniement du gouvernement opéré hier lundi ! Raison de cet état de fait : son concurrent au poste le plus sérieux, frère ennemi malgré les apparences, est tombé ! Moulaye Ould Mohamed Laghdaf a en effet quitté la fonction de ministre secrétaire général à la présidence de la République qu’il occupait après ses neuf années à la Primature.
Le communique de la Présidence de la République est tombé en milieu de journée de lundi : « Par décret en date de ce jour, Monsieur Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna, est nommé ministre secrétaire général de la Présidence de la République… Mohamed Abdellahi Ould Oudaa, ministre de l’Equipement et du transport … Yahya Ould Abdel Daim, ministre de l’Hydraulique ».
Pour une surprise, cette information en est bien une dès lors où elle consacre la fin –définitive ou partielle ?- du compagnonnage entre le président Mohamed Ould Abdel Aziz et son ancien ministre, Moulaye Ould Mohamed Laghdaf. Unis par on ne sait quelle relation, les deux hommes auront cheminé ensemble pendant près de neuf ans. On se rappelle en effet que Ould Mohamed Laghdaf alors ambassadeur de la Mauritanie à Bruxelles, avait été nommé à la fonction de Premier ministre par Mohamed Ould Abdel Aziz au lendemain de son coup d’Etat d’août 2008. Peu connu dans le milieu politique, l’homme avait tout au plus milité au Rassemblement des forces démocratiques, à la fois sous les régimes de Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya et de Sidi Ould Cheikh Abdallahi, jusqu’à sa nomination en qualité d’ambassadeur à Bruxelles en 2006. Très réservé et discret, l’homme devait d’abord se consacrer, grâce à son carnet d’adresse, à sortir la Mauritanie de sa situation de « pays marginal » dans le concert des nations puis, de la situation de crise économique et constitutionnelle dans laquelle elle était plongée pendant l’avènement de Sidioca. C’est lui qui conduira la présidentielle de 2009 à l’issue de laquelle il conservait son fauteuil.
Seul à bord, le diplomate décidé alors de s’installer dans la durée. C’est ainsi qu’il s’engagea davantage dans la politique en investissant en profondeur son Hodh natal puis en posant ses marques dans l’administration publique. Les siens, ses amis et ses proches, nommés dans les plus importantes fonctions de la République, Ould Mohamed Laghdaf était encore plus puissant. Il devait malgré tout souffrir le martyr puisqu’incapable de se faire aimer par l’aile militaire dirigée par le puissant Ould Ghazouany, chef d’état major général des armées. Pour autant, l’homme gardait ses relations intactes auprès du chef de l’État et surtout auprès de la Première dame, la famille présidentielle et le cercle du président de la République. Ce qui lui permit de battre le record de longévité au poste de chef de gouvernement qu’il occupa jusqu’en 2014. Suppléé par Ould Hademine, il n’en demeurait pas moins présent puisqu’il fut placé dans un bureau à la Présidence de la République à la fonction de ministre secrétaire général de la Présidence. C’est lui qui sera chargé des dossiers sensibles de politique extérieure, c’est aussi lui qui va conduire le dialogue national entre le Pouvoir et l’opposition, dans ses deux organisations. Pour d’aucuns, l’homme était prédestiné à occuper la Présidence de la République, au terme du second et dernier mandat de son « géniteur » qui prenait fin en 2019. Mais sur sa route s’était dressé un obstacle de taille : Yahya Ould Hademine, nouveau Premier ministre. Fort de son statut, ce dernier nourrit très vite de nouvelles ambitions. Conscient de la force de son nouvel adversaire, il se mit à placer ses marques dans l’administration publique et dans le monde des affaires. Incidemment, le « système » qui avait mis en place par son prédécesseur fut ébranlé. Les deux hommes se lançaient alors dans une guerre fratricide sans précédent, notamment dans les deux Hodhs dont ils sont originaires et dans lesquels ils puisaient leur base populaire. Si Ould Mohamed Laghdaf n’a pas pu ou su se faire accepter par les militaires, en animal politique, Ould Hademine parviendra lui, à soigner son image dans tous les secteurs de la grande muette et particulièrement auprès de Ould Ghazouany dont il exécuterait les ordres - et les désirs- à la lettre.
En décidant du remaniement de lundi, le président de la République, a-t-il voulu faire la part des choses pour mettre fin à ces frictions préjudiciables certainement à son pouvoir et qui sont capables de mal jouer sur le referendum constitutionnel en perspective ? Ou au contraire, a-t-il été finalement convaincu par la popularité de Ould Hademine qui vient de réussir des orties publiques de haute facture dans le Hodh ? Ce qui est sûr en tout cas, c’est qu’vec le dernier remaniement qui consacre le départ de Moulaye Ould Laghdaf du gouvernement, la tâche semble désormais être plus facile pour son adversaire Yahya Ould Hademine dorénavant seul, maitre à bord… A moins que…
JOB





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Processus électoral, le Ministre de l’Intérieur démontre (...)

--------------------------

Déclaration

--------------------------

Elections en Mauritanie : la candidature d’un parti (...)

--------------------------


   Economie  

La Mauritanie célèbre la Journée mondiale de la Population (...)

--------------------------

Migration en Mauritanie, du sécuritaire vers une vision (...)

--------------------------

Crise socio-monétaire Les populations ne veulent plus de (...)

--------------------------


   Social  

Mohamed Lemine Ould Sidi Brahim, un maire à reconduire (...)

--------------------------

Mme Seyide Mint Yenge se distingue parmi les invitées de (...)

--------------------------


   Culture  

Communiqué de presse, tournée de Coumba Gawlo Seck

--------------------------

Le Festival Hip-Hop Assalamalekoum démarre en trombe (...)

--------------------------


   International  

Union Africaine : Scandale avant le sommet de (...)

--------------------------

Emmanuel Macron va-t-il achever la Françafrique (...)

--------------------------


   Médias  

Voilà pourquoi Horizons et Chaab ne paraissent (...)

--------------------------

Horizons et Chaab cessent de paraître

--------------------------


   Sport  

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------

Cristiano Ronaldo et le Real, c’est fini

--------------------------