Réponse aux déclarations du secrétaire général du parti marocain Istiqlal Secrétariat exécutif chargé de la communication

mercredi 28 décembre 2016
popularité : 0%

Eu égard aux relations historiques séculaires, aux liens d’affection et de fraternité liant deux peuples frères, et compte tenu de la liberté d’expression et de presse dont notre pays est, depuis des années, le leadership dans le monde arabe et africain ; des années au cours desquelles notre parti, l’Union pour la République, s’est toujours abstenu de répondre aux interminables dépassements médiatiques à l’égard de notre pays, dépassements dont la source est invariablement des élites et des médias marocains.

Eu égard aux attaques médiatiques apparemment coordonnées et orchestrées de la part de ceux que nous avions supposés munis de sagesse, de mesure, de règles et coutumes diplomatiques, et surtout et en premier lieu de résidus de morale et d’un minimum d’orgueil qui devraient les empêcher de proférer des méchancetés à l’égard de frères qui ont toujours répondu au mal par le bien ;

hélas ! Notre supposition était décevante, et notre silence, si généreux, face à leurs agressions médiatiques n’ont fait que les encourager à davantage d’animosité déclarée à l’égard de notre pays...

Cette fois, Hamid Chabat, secrétaire général du parti marocain Istiqlal, s’est fait enfoncer dans une affaire dont il ignore les dimensions car son niveau politique, historique ou culturel ne lui permet point d’y mettre pied.

Politiquement parlant, cette déclaration dans laquelle il estime que la Mauritanie fait parti du Maroc n’est qu’une tentative de détourner les regards et d’exporter –on ne sait où-les crises, les échecs et les déboires d’un parti en mal de chef.

Loin de nous est l’idée de discourir sur l’indépendance ou la souveraineté de la Mauritanie sur l’étendue de son territoire national. Cette question est indiscutable. Notons cependant que pour qui connait les ABC de l’histoire, comprend parfaitement que nous étions le Tout et le Maroc la partie. Il comprend aussi que nous sommes les bâtisseurs de Marrakech et les vainqueurs dans la bataille de Sagrajas (معركة الزلاقة).

Le plus surprenant est qu’ils soient, lui et ses maîtres, indisposés par les exploits réalisés par la Mauritanie, tant sur le plan régional qu’international, et oublie ses célèbres déclarations dans lesquelles il affirmait : « Les marocains et les mauritaniens constituent un peuple dans deux Etats ; que la démocratie en Mauritanie est plus sophistiquée que la démocratie au Maroc » (déclarations bien archivées en audio et en images)

Les déclarations Hamid Chabat hier, constituent une dégénérescence, une faillite politique et un manque de vision stratégique sans précédents dont, par ailleurs, souffrent des élites marocaines. C’est précisément ce manque de vision stratégique qui a entrainé la déconfiture de ces élites et qui a isolé leur pays toujours en tension avec l’ensemble de ses voisins. C’est aussi pourquoi ces élites sont, à chaque échéance, rejetées par le peuple marocain, malgré la force de l’Etat et l’influence de l’argent politique.

L’empiétement sur notre souveraineté et notre indépendance ne sera certainement pas la meilleure façon de traiter les questions et dossiers si délicats pour lesquels le Maroc cherche des solutions, et n’aidera surtout pas à résoudre le conflit au Sahara occidental. La relance des méthodes provocatrices et des ambitions inavouées dans un dialogue d’égal à égal n’est pas la meilleure voie de servir les aspirations communes des peuples et des pays de la région.

La Mauritanie, Direction et Peuple, se dressera imperturbable, devant toutes les tentatives d’obscurantisme misérable, à travers lesquelles les partisans de l’hégémonisme, de l’expansionnisme et la dépendance essaient de décourager notre volonté de déterminer les orientations générales et les choix fondamentaux qui servent la souveraineté et l’indépendance de notre vision, et de définir notre ligne diplomatique et politique ainsi que nos relations économiques et sécuritaires avec les peuples et pays frères et amis.

L’Union Pour la République, tout en condamnant, réprouvant et dénonçant avec force de telles déclarations, lance un appel à l’ensemble des dirigeants du parti Istiqlal et aux élites marocaines à présenter des excuses au peuple mauritanien, et se réserve le droit de réponse appropriée.

Vive la République islamique de Mauritanie !

Nouakchott, le Dimanche 25/12/2016

Le Secrétariat exécutif chargé de la Communication

UPR





Commentaires

New Page 1

Le Journal



   Politique  

Boydiel Ould Houmeid, président du parti El Wiam : « Si (...)

--------------------------

Une éminente personnalité politique rallie le FFNDU

--------------------------

Liberté de la presse : La mauritanie perd 7 points et (...)

--------------------------


   Economie  

Mauritanie : 1,5 milliard d’ouguiyas pour le pôle (...)

--------------------------

Travail forcé en Mauritanie :Un univers d’illégalité (...)

--------------------------

ARMP - Droit de Réponse

--------------------------


   Social  

Compte rendu visite de Biram à Rostock

--------------------------

Mohamed Yahya Sidi Brahim, président du Haut Conseil de (...)

--------------------------


   Culture  

Mauritanie : Le film "La Pirogue" de Moussa Touré (...)

--------------------------

Maalouma Mint El Meidah chante contre les amendements (...)

--------------------------


   International  

Mauritanie : l’armée dément avoir mené des opérations (...)

--------------------------

Gambie : au 19 janvier, l’Union africaine cessera de (...)

--------------------------


   Médias  

Avis de concours

--------------------------

Libre Expression | Reforme constitutionnelle : l’action (...)

--------------------------


   Sport  

Division 1 – J22 : La Concorde mène la danse !

--------------------------

Visite : Le Président de la République honore le football (...)

--------------------------