Turquie : exercice militaire à la frontière irakienne

mardi 19 septembre 2017
popularité : 0%

Les forces armées turques ont annoncé lundi avoir entamé un exercice militaire à la frontière irakienne, à une semaine d’un référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien auquel Ankara est opposé.

L’armée turque a indiqué dans un communiqué que "parallèlement à cet exercice, les opérations antiterroristes dans la région frontalière se poursuivent".

Le sud-est de la Turquie est en proie à des combats quotidiens entre l’armée turque et les séparatistes kurdes du PKK, depuis la rupture à l’été 2015 d’un cessez-le-feu qui visait à mettre fin à un conflit qui a fait plus de 40.000 morts depuis 1984.

Des témoins ont affirmé avoir vu jusqu’à 100 véhicules militaires, dont des tanks, être déployés à la frontière irakienne tôt lundi, selon un correspondant de l’AFP dans le sud-est de la Turquie.

Ankara a répété à de nombreuses reprises son hostilité à la tenue de ce référendum, qui doit avoir lieu le 25 septembre, avertissant qu’il "aura un prix".

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a jugé en fin de semaine dernière que ce scrutin, bien que non contraignant, serait une "très mauvaise chose" et annoncé que le Conseil de sécurité turc se réunirait le 22 septembre pour s’y pencher.

Il a également annoncé dimanche qu’il s’entretiendrait avec le Premier ministre irakien Haider al-Abadi, également opposé au référendum, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU qui se tient à New York.

Des sources de la présidence turque ont fait savoir que Haider al-Abadi et Recep Tayyip Erdogan ont échangé au téléphone lundi et estimé que "l’insistance du GRK (gouvernement régional du Kurdistan) augmenterait les tensions dans la région".
Les deux dirigeants ont mis l’accent sur la nécessité de protéger l’intégrité du territoire irakien, ont précisé ces sources.

Jan Kubis, l’émissaire des Nations unies en Irak, avait proposé la semaine dernière des négociations immédiates entre Erbil et Bagdad en échange d’un report de la date du référendum.

La Turquie, qui entretient de bons rapports commerciaux avec Erbil, redoute l’effet contagieux que pourrait avoir la création d’un Etat kurde à sa frontière.

L’ONU a proposé d’aboutir d’ici trois ans à un accord entre le Kurdistan irakien et le gouvernement fédéral à Bagdad sur le statut de la région autonome, en échange du report du référendum sur son indépendance.

(©AFP / 18 septembre 2017 22h29)

Romandie News





Commentaires

New Page 1

Le Journal



   Politique  

Zimbabwe : Robert Mugabe « détenu », l’Union africaine (...)

--------------------------

La réponse maghrébine au G5 Sahel

--------------------------

Communiqué du conseil des ministres du 9 novembre (...)

--------------------------


   Economie  

Air Côte Ivoire va débarquer en Mauritanie

--------------------------

Les prix des hydrocarbures bientôt à la hausse (...)

--------------------------

La pêche illégale fait perdre des milliards aux...

--------------------------


   Social  

Communiqué du Conseil des Ministres du Jeudi 16 Novembre (...)

--------------------------

Libération de Ould M’Khaïttir La colère intempestive de la (...)

--------------------------


   Culture  

Communiqué de presse : Tasiast intensifie son appui au (...)

--------------------------

Houleye, le samedi soir à Nouakchott

--------------------------


   International  

Mugabe, un as de la politique en phase de déclin

--------------------------

Le Qatar rétablit ses relations diplomatiques avec (...)

--------------------------


   Médias  

Les sénateurs mauritaniens entrent en résistance

--------------------------

Moustapha Chafi dénonce une campagne de « dénigrement » (...)

--------------------------


   Sport  

CHAN 2018 : la Mauritanie dans le pot 4

--------------------------

Le Bayern sans Lewandowski, le Barça privé...

--------------------------